Des podiums historiques jusqu’aux victoires en Championnats du monde, les athlètes d’Équipe Canada ont réalisé des performances impressionnantes et ont progressé dans leur sport tout en décrochant de nombreuses médailles de partout dans le monde cet hiver.

Bien que la saison n’ait pas été exempte de défis — notamment ceux posés par la pandémie de COVID-19 —, jetons un coup d’œil à certains des moments les plus mémorables de l’hiver d’Équipe Canada autant sur la neige que sur la glace.

Ski alpin

Le premier podium en Coupe du monde de Marie-Michèle Gagnon depuis 2016 a suscité beaucoup d’enthousiasme. À la fin du mois de janvier, elle a remporté une médaille de bronze en super-G à Garmisch-Partenkirchen, en Allemagne. Il s’agissait de son cinquième podium en carrière en Coupe du monde, mais son premier depuis sa blessure qui lui avait fait rater presque toute la saison 2017-2018. Gagnon a aussi obtenu une belle sixième place dans la même épreuve aux Championnats du monde FIS à Cortina d’Ampezzo, en Italie.

À LIRE : Marie-Michèle Gagnon obtient le bronze en Super-G

C’est aussi aux Championnats du monde que Brodie Seger et Jack Crawford ont démontré qu’ils seraient à surveiller aux prochaines années. Seger a terminé quatrième au super-G et Crawford quatrième au combiné alpin, des performances remarquables pour ces deux hommes.

Biathlon

Bien qu’aucun athlète n’ait remporté de médailles dans les grandes compétitions internationales cette saison, les biathlètes canadiens ont obtenu quelques résultats prometteurs. Aux Championnats du monde de l’IBU à Pokljuka, en Slovénie, le quatuor composé de Christian Gow, Scott Gow, Nadia Moser et Emma Lunder a terminé huitième au relais mixte.

Lunder a obtenu son meilleur résultat individuel de l’année avec une neuvième place dans l’épreuve de poursuite à la Coupe du monde de Kontiolahti, en Finlande, tandis que Scott Gow a réussi sa meilleure performance en carrière en terminant au 10e rang à la Coupe du monde d’Oestersund, en Suède.

Bobsleigh

Nous avons assisté à plusieurs performances exceptionnelles de bobeurs canadiens affamés, notamment en monobob féminin qui fera ses débuts olympiques aux Jeux de 2022 à Beijing. Melissa Lotholz a marqué l’histoire en remportant la médaille de bronze à Innsbruck, devenant ainsi la première Canadienne à obtenir une médaille en monobob en la Coupe du monde.

À LIRE : Melissa Lotholz obtient un podium historique

Cynthia Appiah a aussi fait sa marque en monobob en terminant cinquième aux Championnats du monde de l’IBSF sur l’une des pistes les plus difficiles à Altenberg, en Allemagne. Lotholz et Appiah sont toutes deux d’anciennes freineuses qui sont passées au poste de pilote depuis les Jeux de PyeongChang 2018.

Bien que l’équipe canadienne soit demeurée à la maison pendant la première moitié de la saison de bobsleigh, Justin Kripps et son équipage ont fait preuve de constance et ont terminé au troisième rang du classement général de la Coupe du monde de bob à quatre après être montés sur le podium au terme de trois des quatre courses. Kripps et son équipage ont remporté une médaille d’argent et deux médailles de bronze au cours de cette saison condensée de bobsleigh à quatre.

À LIRE : Médaille de bronze et troisième place au classement de la Coupe du monde pour Équipe Kripps

Ski de fond

Les performances de la jeune équipe canadienne de ski de fond ont été très prometteuses cette saison. Aux Championnats du monde FIS, Antoine Cyr et Graham Ritchie ont terminé septième au sprint masculin par équipe tandis que l’équipe féminine du relais 4×5 km et l’équipe masculine du relais 4×10 km ont toutes deux terminé parmi les 10 premières au classement.

Patinage artistique

La pandémie a peut-être mis la plus grande partie de la saison de patinage artistique sur la glace, mais les Canadiens ont pu réaliser de bonnes performances dans les moments importants. Pour la majorité de l’équipe, les Championnats du monde ISU représentaient la première compétition depuis plus d’un an et avec une qualification pour Beijing 2022 en jeu, l’équipe a obtenu des places de quota olympiques dans les quatre disciplines.

À LIRE : Gilles et Poirier obtiennent la médaille de bronze aux Championnats du monde de patinage artistique

Piper Gilles et Paul Poirier ont touché le cœur des Canadiens en remportant la médaille de bronze, leur toute première médaille aux Championnats du monde. Dans la compétition en couple, Kirsten Moore-Towers et Michael Marinaro ont terminé en sixième place au classement général, égalant leur meilleur résultat en carrière aux Championnats du monde grâce à une performance extraordinaire en style libre. Keegan Messing a aussi établi une marque personnelle en terminant en sixième position, tandis que Madeline Schizas a fait bonne impression à ses débuts aux Championnats du monde en se classant au neuvième rang après le programme court pour terminer au 13e rang du classement final.

Ski acrobatique

Après s’être fracturé les vertèbres T4 et T5 à l’entraînement, ce qui lui a fait rater le début de la saison, Mikaël Kingsbury a effectué un retour triomphal en montant sur la plus haute marche du podium. Il a défendu ses titres de champion du monde des bosses et des bosses en parallèle en plus de remporter deux médailles d’or à la Coupe du monde de Deer Valley dans ces deux mêmes épreuves.

À LIRE : Kingsbury remporte son troisième titre de champion du monde aux bosses et en parallèle

Reece Howden et Marion Thénault ont démontré à tous qu’ils étaient des étoiles montantes. Howden est monté sur le podium à six reprises en Coupe du monde cette saison, remportant quatre médailles d’or et deux d’argent. Âgé de seulement 22 ans, il a conclu la saison en remportant son premier Globe de cristal de ski cross en plus d’avoir été élu recrue de l’année de la FIS. Âgée de 20 ans, Thénault a obtenu ses deux premiers podiums en Coupe du monde, dont sa première victoire en carrière. Ces performances lui ont permis de remporter le titre de recrue de l’année de la FIS en sauts acrobatiques.

Aspen, au Colorado, a été le théâtre de nombreux succès canadiens cette saison. Simon d’Artois (demi-lune), Édouard Therriault (big air) et Rachael Karker (demi-lune) ont tous remporté leurs premières médailles aux Championnats du monde, remportant des médailles d’argent dans leurs compétitions respectives. Megan Oldham a également remporté sa première médaille en carrière aux championnats du monde, remportant une médaille de bronze en slopestyle.

À LIRE : Laurie Blouin sur le podium des X Games d’Aspen en slopestyle

Les skieurs acrobatiques canadiens avaient déjà connu du succès sur les mêmes pentes ces mêmes pistes, plus tôt en janvier, lors des X Games. Oldham, 19 ans, a remporté la médaille d’argent dans le big air, suivie d’une médaille de bronze en slopestyle. Cassie Sharpe a remporté la médaille d’argent de l’épreuve de super demi-lune de ski féminin où elle a été rejointe sur le podium par la médaillée de bronze Karker. Evan McEachran a ajouté une médaille de bronze en ski slopestyle masculin pour porter à cinq le nombre de médailles en ski d’Équipe Canada aux X Games.

Luge

La pandémie a entraîné de nombreux défis pour les athlètes du monde entier. Les lugeurs canadiens Tristan Walker et Justin Snith ont dû passer en mode solution au moment où ils ont perdu un commanditaire en raison des répercussions économiques liées à la COVID-19. Les médaillés d’argent olympiques ne se sentaient pas à l’aise de solliciter de nouveaux commanditaires pendant cette période. Ils ont donc décidé d’utiliser l’espace sur leur luge et leur corps pour promouvoir des organismes à but non lucratif qui ont pu bénéficier d’une visibilité gratuite.

Au cours de chacune des quatre semaines de compétition du mois de janvier, les lugeurs ont placé des étiquettes sur leur luge et des écussons sur leur habit afin d’offrir de la visibilité à des organismes qui leur tiennent à cœur, notamment STARS Air Ambulance, Kvisle Fund for GBM, Cochrane Humane Society et la Fondation Gord Downie et Chanie Wenjack.

Snowboard

L’athlète de snowboard cross Eliot Grondin a connu une année exceptionnelle. Le jeune homme de 19 ans est monté sur le podium à deux reprises en Coupe du monde et il a remporté le bronze aux Championnats du monde FIS en Suède. Il a terminé la saison au deuxième rang du classement général de la Coupe du monde de SBX, devenant ainsi le plus jeune Canadien à se classer parmi les trois premiers à la fin d’une saison.

À LIRE : Le bronze aux Mondiaux de snowboard cross pour Eliot Grondin

Les Championnats du monde ont aussi été une excellente vitrine pour les athlètes canadiens de big air. Mark McMorris a mis la main sur la médaille d’or de l’épreuve masculine alors que son coéquipier Max Parrot se tenait à ses côtés sur le podium avec une médaille d’argent au cou. Laurie Blouin a remporté l’or chez les femmes. C’est sans oublier Sébastien Toutant qui a obtenu l’argent en slopestyle.

À LIRE : Blouin et McMorris remportent l’or en big air aux Championnats du monde

Blouin a décroché sa première médaille de la saison aux X Games d’Aspen, où elle était la seule snowboardeuse canadienne à monter sur le podium. Lors premier week-end de compétition, elle a remporté une médaille de bronze dans l’épreuve de slopestyle en snowboard féminin.

Patinage de vitesse sur courte piste

Il n’y aura finalement eu qu’une seule compétition internationale sur courte piste cette saison. Cela n’a toutefois pas empêché les Canadiens de connaître du succès.

À LIRE : Courtney Sarault vice-championne aux Mondiaux de patinage de vitesse sur courte piste

À peine âgée de 20 ans, Courtney Sarault est montée sur un podium individuel pour la première fois de sa carrière aux Championnats du monde de l’ISU en décrochant la médaille d’argent au 1500 mètres. Elle a ensuite remporté la médaille de bronze au 1000 mètres et l’argent en super finale du 3000 mètres pour terminer deuxième au classement général.

À l’autre bout du spectre d’âges, Charles Hamelin, 36 ans, a été couronné champion du monde du 1500 m pour la troisième fois de sa carrière. Le triple champion olympique a récolté sa 37e médaille aux championnats du monde.

Patinage de vitesse sur longue piste

Quel moment nous avons vécu dans la bulle ! Une saison écourtée comprenant deux Coupes du monde et les Championnats du monde de l’ISU a eu lieu à Heerenveen, aux Pays-Bas, où les Canadiens ont remporté de nombreuses médailles.

À LIRE : Laurent Dubreuil sacré champion du monde et l’argent en poursuite par équipes pour Équipe Canada

Laurent Dubreuil est monté deux fois sur le podium des Championnats du monde. Après avoir été sacré champion du monde du 500 mètres, Dubreuil a ajouté une médaille de bronze au 1000 mètres. Le sprinter a aussi remporté quatre médailles (dont trois au 500 mètres) à des deux Coupes du monde.

Pour la cinquième fois de sa carrière, Ivanie Blondin est montée sur le podium au départ groupé des Championnats du monde en mettant la main sur la médaille d’argent. Elle a aussi remporté l’argent dans cette même épreuve aux deux Coupes du monde.

Le Canada a obtenu des médailles d’argent aux Championnats du monde dans les deux épreuves de poursuite par équipe. Après avoir mis la main sur deux médailles d’or en Coupe du monde, Blondin et ses coéquipières Isabelle Weidemann et Valérie Maltais ont terminé au deuxième rang lors de la dernière compétition de l’année. L’équipe masculine, composée de Ted-Jan Bloemen, Jordan Belchos et Connor Howe, s’est aussi classée deuxième aux Championnats du monde après avoir remporté deux médailles en Coupe du monde.

Bien que le printemps soit à nos portes, la saison de compétitions d’hiver n’est pas tout à fait terminée. Vous pouvez encore encourager Équipe Canada aux Championnats du monde de curling masculin, féminin et double mixte, ainsi qu’aux Championnats du monde de hockey féminin et masculin qui auront lieu en mai.