Deux titres de champion du monde en deux jours. C’est exactement ce que Mikaël Kingsbury a fait mardi matin, en terminant premier de l’épreuve des bosses en parallèle aux Championnats du monde de ski acrobatique de la FIS disputés à Almaty, au Kazakhstan.

L’Australien Matt Graham et le Japonais Ikuma Horishima ont complété le podium, terminant respectivement deuxième et troisième.

Kingsbury avait déjà remporté le titre en parallèle à deux occasions, y compris lors de la plus récente édition des Championnats du monde, en 2019. Avec sa médaille d’or remporté hier, il occupe maintenant la première place du classement du plus grand nombre de médailles remportées aux Championnats du monde par un seul et même athlète.

Les performances du champion olympique en titre sont d’autant plus impressionnantes puisqu’elles surviennent trois mois après qu’une chute à l’entraînement lui ait occasionné des fractures à deux vertèbres.

À LIRE : Mikaël Kingsbury défend son titre de champion du monde des bosses

Son coéquipier canadien Brendan Kelly a terminé au pied du podium, en quatrième position, tandis que Laurent Dumais a pris le 11e rang de l’épreuve.

Chez les femmes, Sofiane Gagnon a inscrit le meilleur résultat canadien du jour avec une quatrième place. La championne olympique de Sotchi 2014, Justine Dufour-Lapointe, a terminé neuvième, tandis que sa sœur Chloé a fini l’épreuve au 19e.

La compétition se poursuit mercredi à Almaty avec les épreuves des sauts.