Charles Hamelin

Décompte des médailles olympiques canadiennes

Gold medal icon 4
Silver medal icon 1
Bronze medal icon 1

Biographie

Avec six médailles olympiques, notamment quatre d’or, Charles Hamelin occupe le premier rang à égalité avec Cindy Klassen en tant qu’olympien canadien le plus décoré aux Jeux d’hiver, et se trouve aussi à égalité avec Andre De Grasse en tant qu’olympien masculin canadien le plus décoré de l’histoire. Il est seulement le quatrième olympien canadien (après les joueuses de hockey Hayley Wickenheiser, Jayna Hefford et Caroline Ouellette) à remporter quatre médailles d’or olympiques en carrière.

Hamelin a conclu sa carrière olympique à Beijing 2022, où il a reçu l’honneur d’être nommé porte-drapeau d’Équipe Canada pour la cérémonie d’ouverture (aux côtés de Marie-Philip Poulin, capitaine de l’équipe de hockey féminin) à sa cinquième participation aux Jeux olympiques. Lors de sa dernière course olympique, il a remporté l’or du relais 5000 m masculin avec ses coéquipiers Pascal Dion, Steven Dubois, Maxim Laoun et Jordan Pierre-Gilles. À 37 ans, Hamelin est ainsi devenu l’athlète de patinage de vitesse sur courte piste le plus âgé à décrocher une médaille olympique. Il est aussi devenu le premier patineur de vitesse sur courte piste masculin à décrocher une médaille à Jeux olympiques différents.

Hamelin s’est hissé au sommet aux Jeux de PyeongChang en 2018, où il a remporté une médaille de bronze comme membre de l’équipe du relais 5000 m. À sa troisième participation aux Jeux olympiques en 2014 à Sotchi, Charles a remporté l’or au 1500 m, l’épreuve inaugurale des Jeux. Quatre ans plus tôt, il a été le seul athlète multiple médaillé d’or du Canada à Vancouver 2010, contribuant à deux reprises à la récolte record de 14 médailles d’or du pays. Sa performance a été remarquable, d’autant plus qu’il a gagné ses deux médailles d’or dans un intervalle de 30 minutes. 

Champion du monde en titre à Vancouver 2010, Charles Hamelin a établi un record olympique en quarts de finale du 500 m. Au cours de la finale, il a évité une collision au dernier virage pour remporter la médaille d’or; il a partagé le podium avec son coéquipier François-Louis Tremblay, qui a mis la main sur le bronze. Une demi-heure plus tard, il était de retour sur la patinoire pour la finale du relais 5000 m. Les Canadiens ont remporté l’or grâce à une stratégie baptisée « Opération Cobra » qui a donné à Tremblay, le dernier relayeur, une période de repos prolongée avant d’effectuer les deux derniers tours. Cela a permis à Charles de gravir la plus haute marche du podium aux côtés de son frère François.

Quatre ans plus tôt, Charles était le plus jeune patineur de l’équipe masculine de courte piste du Canada qui participait à Turin 2006. Il a terminé quatrième à la seule épreuve individuelle où il était inscrit, soit le 1500 m, mais il a remporté la première médaille olympique de sa carrière, l’argent, au sein de l’équipe du relais 5000 m. 

Charles a concouru pendant plus d’une décennie et demie aux Championnats du monde et a remporté 38 médailles aux Championnats du monde de l’ISU. Sa récolte comprend 13 médailles d’or, dont cinq de ses médailles qui ont été remportées au relais 5000 m. Il détient aussi de nombreux titres mondiaux dans chacune des épreuves individuelles. (500 m – 2007, 2009; 1000 m – 2016, 2018; 1500 m – 2014, 2018, 2021). Il a réalisé un fait saillant de carrière quand il a finalement remporté le titre mondial au classement général en 2018 devant sa famille et ses amis à Montréal. À la dernière course de sa brillante carrière, il a décroché le bronze au relais 5000 m à Montréal en avril 2022.

Hamelin a commencé à participer aux épreuves du circuit de la Coupe du monde de l’ISU au cours de la saison 2003-2004. Il a accumulé 142 médailles de Coupe du monde (58 d’or, 42 d’argent et 42 de bronze), notamment 84 d’épreuves individuelles. En 2009-2010 et 2012-2013, il a remporté le titre du classement général de la Coupe du monde sur 500 m. En 2013-2014, il a été champion du classement général de la Coupe du monde au 1000 m et au 1500 m. 

À propos de Charles

Débuts : Charles a commencé le patinage de vitesse à l’âge de neuf ans… Il avait auparavant joué au baseball, et environ un an après que son jeune frère François (aussi médaillé d’or au sein du relais 5000 m aux Jeux de Vancouver en 2010)  a commencé à pratiquer le patinage, il a fait ses premiers coups de patin dans ce sport parce qu’il trouvait ça « cool »… Autres intérêts : Dans ses temps libres, Charles aime jouer aux jeux vidéo et aller au cinéma… Il appuie le programme Bon départ de Canadian Tire pour que tous les enfants aient la chance, comme lui, de développer une passion pour le sport… De tout et de rien : Il a été nommé athlète de l’année à 10 occasions par Patinage de vitesse Canada… Il dit avoir Marc Gagnon et Éric Bédard comme modèles… La patinoire de sa ville d’attache, Sainte-Julie, a été nommée en l’honneur de son père Yves, de son frère et de lui-même…

Faits saillants olympiques

Jeux Sport Épreuve Rang
Turin 2006Patinage de vitesse - piste courte1500 m - hommes4
Turin 2006Patinage de vitesse - piste courteRelais 5000 m - hommesArgent
Vancouver 2010Patinage de vitesse - piste courte1000 m - hommes4
Vancouver 2010Patinage de vitesse - piste courte1500 m - hommes7
Vancouver 2010Patinage de vitesse - piste courte500 m - hommesOr
Vancouver 2010Patinage de vitesse - piste courteRelais 5000 m - hommesOr
Sotchi 2014Patinage de vitesse - piste courte1000 m - hommes14
Sotchi 2014Patinage de vitesse - piste courte1500 m - hommesOr
Sotchi 2014Patinage de vitesse - piste courte500 m - hommes32
PyeongChang 2018Patinage de vitesse - piste courteRelais 5000 m - hommesBronze
PyeongChang 2018Patinage de vitesse - piste courte1000 m - hommes9
PyeongChang 2018Patinage de vitesse - piste courte1500 m - hommes13
Beijing 2022Patinage de vitesse - piste courte1500 m - hommes19
Beijing 2022Patinage de vitesse - piste courteRelais 5000 m - hommesOr

Palmarès international

Jeux olympiques d’hiver : 2022 – OR (relais 5000 m), 19e (1500 m); 2018 – BRONZE (relais 5000 m), 9e (1000 m), 13e (1500 m); 2014 – 32nd (500 m), 14e (1000 m), OR (1500 m), 6e (relais 5000 m); 2010 – OR (500 m), 4e (1000 m), 7e (1500 m), OR (relais 5000 m); 2006 – 4e (1500 m), ARGENT (relais 5000 m)

Championnats du monde de l’ISU : 2022 - BRONZE (relais 5000 m); 2021 - OR (1500 m), 7e (500 m), 6e (1000 m), 7e (3000 m), 5e (relais 5000 m); 2019 - 11e (500 m), 16e (1000 m), 14e (1500 m), 6e (relais 5000 m); 2018 – OR (1000 m), OR (1500 m), ARGENT (relais 5000 m), 5e (500 m); 2017 – BRONZE (1000 m), 5e (relais 5000 m), 11e (500 m), 11e (1500 m); 2016 – OR (1000 m), ARGENT (relais 5000 m), 7e (1500 m), 28e (500 m); 2015 – ARGENT (1000 m), BRONZE (1500 m), 6e (500 m), 7e (relais 5000 m); 2014 – BRONZE (500 m), 9e (1000 m), OR (1500 m), 5e (relais 5000 m); 2013 – 16e (500 m), BRONZE (1000 m), BRONZE (1500 m), OR (relais 5000 m); 2012 – ARGENT (500 m), BRONZE (1000 m), 4e (1500 m), OR (relais 5000 m); 2011 – 9e (500 m), ARGENT (1000 m), ARGENT (1500 m), OR (relais 5000 m); 2010 – 4e (500 m), 9e (1000 m), 18e (1500 m); 2009 – OR (500 m), 15e (1000 m), 19e (1500 m); 2008 – ARGENT (500 m), 4e (1000 m), 5e (1500 m), ARGENT (relais 5000 m); 2007 – OR (500 m), ARGENT (1000 m), 4e(1500 m), ARGENT (relais 5000 m); 2006 – 5e (500 m), BRONZE (1000 m), 7e (1500 m), OR (relais 5000 m); 2005 – ARGENT (500 m), 4e (1000 m), 5e (1500 m), OR (relais 5000 m)