Biographie :

Un des plus grands grands moments de la carrière de Kirsten Moore-Towers est survenu lors de Sotchi 2014 lorsque son ancien partenaire, Dylan Moscovitch, et elle ont aidé le Canada à remporter la médaille d’argent de l’épreuve par équipes inaugurale avec leur fantastique programme libre. Ils sont également les meilleurs Canadiens au classement de l’épreuve en couples grâce à une place dans le top 5.

Lorsque leur association a pris fin après la saison 2013-2014, Kirsten a fait équipe avec Michael Marinaro, qui avait remporté la médaille d’argent des Championnats du monde juniors de 2013 avec son ancienne partenaire. Au terme de leur première saison ensemble, Kirsten et Michael ont pris la décision de changer d’entraîneurs et de déménager de Waterloo (Ontario) à Montréal pour travailler avec Richard Gauthier et Bruno Marcotte dans un environnement plus compétitif. Leur décision a rapidement porté ses fruits. En octobre 2015, ils ont décroché la médaille de bronze aux Internationaux de Patinage Canada, leur première médaille du Grand Prix ensemble. Ils ont ensuite terminé au 4e rang des Championnats nationaux deux années consécutives et ont participé aux Championnats du monde de 2016 comme remplaçants d’un couple blessé. Ils ont pris le très respectable 8e rang.

En août dernier, Kirsten a subi une commotion cérébrale de grade 3 à l’entraînement. Sa tentative de revenir à l’entraînement trop rapidement a prolongé sa période de récupération. Il lui a fallu huit mois pour avoir une seule journée exempte de symptômes. Le couple a donc été tenu à l’écart de la compétition jusqu’aux Championnats nationaux de 2017 où il a décroché la médaille de bronze. En novembre 2017, ils ont mis la main sur leur deuxième médaille du Grand Prix, la médaille de bronze de la Coupe de Chine. Un mois après avoir terminé au 11e rang à PyeongChang 2018, Kirsten et Michael ont été le meilleur duo canadien aux Championnats du monde où ils ont atteint la 6e place. En 2013 et 2014, Kirsten s’était déjà classée aussi haut que le 4e rang aux championnats du monde avec Dylan Moscovitch.

À PyeongChang 2018, Kirsten termine au septième rang dans l’épreuve de danse sur glace mixte avec Andrew Poje.

À propos de Kirsten

Débuts : Elle a commencé à patiner à l’âge de 2 ans parce que sa mère pensait que c’était important. Elle était réticente au début, mais sa mère lui a dit qu’elle aurait le droit d’arrêter dès qu’elle saurait patiner. Dans l’intervalle, elle est tombée amoureuse du sport. En voyant Sarah Hughes, que personne ne donnait pour gagnante, remporter la médaille d’or à Salt Lake City 2002, elle a dit à sa mère qu’elle irait aux Jeux olympiques un jour. Au‑delà du patinage artistique : Elle aime faire de l’artisanat, et elle est réputée pour recouvrir tout son matériel d’entraînement de brillants. Elle aime lire des romans et passer du temps avec son chien Lyla. Avant une compétition, elle fait de la méditation : elle se cache dans un coin de la salle de bain et écoute de la musique de yoga relaxante en visualisant son programme. Citation préférée : le lion ne se soucie pas de l’opinion du mouton.