Isabelle Weidemann

Biographie

Depuis sa première saison complète sur le circuit de la Coupe du monde au niveau senior en 2015-2016, Isabelle Weidemann s’est révélée être une des meilleures patineuses de vitesse dans les distances de fond chez les femmes. À sa première saison, elle a pris le cinquième rang du 5000 m aux Championnats du monde de distances individuelles, signe de ses succès à venir. À l’automne 2017, Weidemann a remporté ses premières médailles de la Coupe du monde, décrochant deux médailles de bronze en poursuite par équipes. Elle a pris part à ses premiers Jeux olympiques à PyeongChang 2018, finissant alors quatrième en poursuite par équipes, en plus de filer vers la sixième place au 5000 m et la septième place au 3000 m.

C’est en 2018-2019 que Weidemann a commencé à accéder au podium à l’échelle internationale dans ses épreuves individuelles. Sa première médaille de la Coupe du monde a été de couleur or, quand elle a remporté le 3000 m à Tomakomai. Elle est ensuite allée chercher deux médailles d’argent, une au 3000 m et une au 5000 m, pour ainsi finir quatrième au classement général de la Coupe du monde pour les distances de fond. Elle a pris la quatrième place du 5000 m aux Championnats du monde de distances individuelles 2019 pour ainsi enregistrer le meilleur résultat individuel de sa carrière à des Mondiaux. Elle a fini sixième au classement général des Championnats du monde toutes distances 2019 après avoir pris la deuxième place au 5000 m et la troisième position au 3000 m.

En 2019-2020, Weidemann a terminé deuxième au classement général de la Coupe du monde dans les distances de fond après avoir remporté deux médailles d’or et une de bronze au 3000 m, en plus d’une médaille de bronze au 5000 m. Aux côtés d’Ivanie Blondin et Valérie Maltais, elle a décroché sa première médaille aux Championnats du monde de distances individuelles quand le trio de patineuses a obtenu le bronze en poursuite par équipe.

En raison de la pandémie de COVID-19, la saison 2020-2021 a été condensée de façon à ne comprendre que deux étapes de la Coupe du monde et les Championnats du monde de distances individuelles. Weidemann, Blondin et Maltais ont remporté l’or dans les deux épreuves de poursuite par équipes en Coupe du monde avant de rafler l’argent aux Championnats du monde. Weidemann a par ailleurs égalé son meilleur classement en carrière au 5000 m à des Mondiaux en finissant quatrième en plus de terminer cinquième au 3000 m.

À l’automne 2021, Weidemann, Blondin et Maltais ont été imbattables dans les trois courses de poursuite par équipes à la Coupe du monde.

Weidemann a commencé à représenter le Canada aux Championnats du monde juniors 2014. Au cours de la saison 2014-2015, elle a remporté la médaille de bronze de l’épreuve du 3000 m en Finale de la Coupe du monde junior et terminé au quatrième rang du 3000 m des Championnats du monde juniors, ce qui lui a valu d’être nommée Étoile montante de l’année de longue piste par Patinage de vitesse Canada en 2015. 

À propos d’Isabelle

Débuts: A commencé à faire du patinage à l’âge de 6 ans et a adopté le patinage de vitesse à 12 ans pour imiter des amis de la famille… À ses débuts comme patineuses, trouvait que le 3000 m était bien trop long et voulait être une sprinteuse… A pratiqué plusieurs autres sports de compétition à l’école secondaire, notamment l’aviron, la natation, l’athlétisme, le soccer, le ski de fond et la course à pied… La performance de Kristina Groves, une athlète de sa ville d’attache et quadruple médaillée olympique, à Vancouver 2010 a donné naissance à son rêve de participer aux Jeux… Autres intérêts: Étudie à temps partiel en sciences à l’Université de Calgary… Fait du bénévolat à l’urgence d’un hôpital de Calgary… Aime la course à pied sur sentiers en compagnie de son chien, écouter des livres audios en rafale, la randonnée pédestre, la natation et faire du ski nautique au chalet familial… De tout et de rien: Conserve les accréditations qu’elle reçoit à chaque événement et écrit les faits saillants de ses performances à l’endos… Son frère Jake fait partie de l’équipe canadienne NextGen en longue piste…

Faits saillants olympiques

Jeux Sport Épreuve Rang
PyeongChang 2018Patinage de vitesse - longue piste3 000 m - femmes7
PyeongChang 2018Patinage de vitesse - longue piste5 000 m - femmes6
PyeongChang 2018 Patinage de vitesse - longue pistePoursuite par équipes - femmes4

Palmarès international

Jeux olympiques d’hiver: 2018 - 7e (3000 m), 6e (5000 m), 4e (poursuite par équipe)

Championnats du monde toutes distances de l’ISU: 2020 - 14e (classement général), 22e (500 m), 11e (1500 m), 21e (3000 m); 2019 - 6e (classement général), BRONZE (3000 m), ARGENT (5000 m)

Championnats du monde de distances individuelles de l’ISU: 2021 - 5e (3000 m), 4e (5000 m), ARGENT (poursuite par équipe); 2020 - 16e (1500 m), 10e (3000 m), 6e (5000 m), BRONZE (poursuite par équipe); 2019 - 7e (3000 m), 4e (5000 m), 4e (poursuite par équipe); 2017 - 18e (1500 m), 9e (3000 m), 6e (5000 m); 2016 - 10e (3000 m), 5e (5000 m)

Championnats du monde juniors de l’ISU: 2015 - 43e (500 m), 17e (1000 m), 9e (1500 m), 4e (3000 m), 5e (poursuite par équipe), 5e (sprint par équipe), 10e (départ groupé); 2014 - 45e (500 m), 46e (3000 m)