Ivanie Blondin

Biographie

Ivanie Blondin a remporté huit médailles aux Championnats du monde de distances individuelles de l’ISU, une récolte qui comprend deux titres de championne du monde (2016 et 2020) et trois médailles d’argent (2015, 2019, 2021) en départ groupé, une médaille de bronze au 5000 m (2017), ainsi qu’une médaille d’argent (2021) et une de bronze (2020) en poursuite par équipes.

Blondin a remporté deux fois le titre de la Coupe du monde au classement général du départ groupé, en 2014-2015 et 2019-2020. Elle a pris le deuxième rang du classement général dans cette épreuve en 2015-2016 et 2020-2021, ainsi que le troisième rang au classement général à trois reprises (2012-2013, 2016-2017, 2017-2018).

En plus des nombreuses médailles qu’elle a raflées au départ groupé sur le circuit de la Coupe du monde, Blondin a aussi connu du succès dans les distances plus traditionnelles de patinage de vitesse. Elle a remporté des médailles d’or de la Coupe du monde au 1500 m, au 3000 m et au 5000 m. En 2017-2018, elle a complété la saison au deuxième rang du classement général au combiné 3000 m/5000 m, puis en troisième place du classement général dans ces distances en 2019-2020.

Blondin a pris part à ses premiers Jeux olympiques à Sotchi 2014, quatre ans seulement après être passée de la courte piste à la longue piste. À ses deuxièmes Jeux olympiques, à PyeongChang 2018, elle a enregistré des résultats parmi les six meilleurs en poursuite par équipes, au 3000 m et au 5000 m mais elle a malheureusement chuté en demi-finale du départ groupé, ce qui l’a privée d’une qualification en finale.

Revenir de PyeongChang sans médaille alors qu’elle était une aspirante au podium dans plusieurs épreuves a été dur sur le moral de Blondin et elle a d’ailleurs souffert de dépression. Bien qu’elle ait remporté une médaille en départ groupé aux Championnats du monde de distances individuelles en 2019, elle n’affichait pas sa confiance habituelle dans les autres distances individuelles. Elle a réussi à améliorer sa santé mentale à l’aide de médicaments et d’une thérapie, mais aussi en devenant parent d’accueil pour des animaux.

Blondin est revenue en force en 2019-2020 et elle a alors réalisé quelques performances marquantes. En décembre 2019, elle a remporté cinq médailles d’or d’affilée dans cinq épreuves différentes, un exploit inédit dans le sport du patinage de vitesse. À la troisième étape de la Coupe du monde au Kazakhstan, elle a décroché la victoire au 1500 m, au 5000 m et en poursuite par équipes. La semaine suivante à Nagano, à l’occasion de la quatrième étape de la Coupe du monde, elle l’a emporté au 3000 m et au départ groupé. Elle a couronné sa saison avec un deuxième titre mondial au départ groupé et sa première médaille en carrière au classement général des Championnats du monde toutes distances, décrochant alors l’argent.

Blondin a fait preuve d’une grande résilience la saison suivante, quand l’équipe n’a pu s’entraîner régulièrement au même endroit en raison d’un bris de l’équipement servant à fabriquer la glace à l’Anneau olympique de Calgary. En raison de la pandémie de COVID-19, le calendrier des compétitions ne comptait que deux étapes de la Coupe du monde de même que les Championnats du monde de distances individuelles. De concert avec Isabelle Weidemann et Valérie Maltais, elle a remporté l’or dans les deux courses de poursuite par équipe sur le circuit de la Coupe du monde en plus d’une médaille d’argent aux Mondiaux. Elle a raflé l’argent au départ groupé dans les deux Coupes du monde de même qu’aux Championnats du monde.

À l’occasion des étapes de la Coupe du monde tenues avant les Jeux olympiques à l’automne 2021, Blondin, Weidemann et Maltais ont remporté l’or dans chacune des trois épreuves de poursuite par équipes. Blondin a par ailleurs décroché trois médailles au départ groupé, dont une d’or.

Blondin a connu du succès en début de carrière au patinage de vitesse sur courte piste. À l’âge de 14 ans, elle a été retenue dans l’équipe nationale junior et à 17 ans, elle a pris par aux Jeux d’hiver du Canada 2007 à Whitehorse, mettant la main sur l’or au 1500 m et l’argent au 1000 m. Mais après cinq commotions cérébrales en l’espace de trois ans, elle a commencé à songer à changer de parcours. À sa dernière année dans la catégorie junior, elle a été retenue dans les équipes nationales de courte piste mais aussi de longue piste. En 2020, elle s’est installée à Calgary afin de se consacrer à la longue piste. 

Après avoir concouru aux Championnats du monde de distances individuelles à sa première saison complète en longue piste, Blondin a vécu une saison 2011-2012 qui ne s’est pas déroulée comme elle l’espérait. Elle a lutté contre la fatigue pendant plusieurs mois jusqu’à ce qu’on lui diagnostique une mononucléose. En raison de sa maladie, elle a été intégrée dans l’équipe nationale de développement en vue de la saison 2012-2013. Elle s’est toutefois taillée une place dans l’équipe de la Coupe du monde et a récolté trois médailles en poursuite par équipes, signant notamment sa première victoire. Elle a également terminé l’année au troisième rang du classement de la Coupe du monde dans l’épreuve du départ groupé.

À propos d’Ivanie

Débuts: A commencé à patiner dans la cour de la résidence familiale à l’âge de 2 ans… On l’avait inscrite à des cours de patinage artistique, mais en véritable garçon manqué, était beaucoup plus attirée par le patinage de vitesse et a commencé à pratiquer ce sport à l’âge de 7 ans… Son amour de la vitesse l’a poussée à choisir le patinage de vitesse à la place du ski de fond… A commencé le patinage de vitesse sur courte piste à l’âge de 14 ans avant de passer sur la longue piste à 20 ans… Autres intérêts: Héberge des animaux pour les organismes Cochrane Humane Society et Pawsitive Match Rescue à Calgary… Aime cuisiner, la randonnée pédestre, le camping et le jardinage… A suivi un programme de formation en ligne au Robertson College pour devenir aide-vétérinaire… De tout et de rien: A un perroquet qui s’appelle Gizmo et un chien St-Bernard/de montagne des Pyrénées qui s’appelle Brooke… Citation favorite: « Ce qui compte, ce n’est pas la force des coups que tu donnes, c’est le nombre de coups que tu encaisses tout en continuant d’avancer. » – Rocky…

Faits saillants olympiques

Jeux Sport Épreuve Rang
Sotchi 2014Patinage de vitesse - piste longue3 000 m - femmes24
Sotchi 2014Patinage de vitesse - piste longue5 000 m - femmes14
Sotchi 2014Patinage de vitesse - piste longuePoursuite par équipes - femmes5
PyeongChang 2018Patinage de vitesse - longue piste3 000 m - femmes6
PyeongChang 2018Patinage de vitesse - longue piste5 000 m - femmes5
PyeongChang 2018Patinage de vitesse - longue pistePoursuite par équipes - femmes4
PyeongChang 2018Patinage de vitesse - longue pisteDépart groupé - femmes19

Palmarès international

Jeux olympiques d’hiver: 2018 - 6e (3000 m), 5e (5000 m), 19e (départ groupé), 4e (poursuite par équipes); 2014 - 24e (3000 m), 14e (5000 m), 5e (poursuite par équipes)

Championnats du monde de distances individuelles de l’ISU: 2021 - ARGENT (départ groupé), ARGENT (poursuite par équipes); 2020 - 7e (1500 m), 6e (3000 m), 5e (5000 m), OR (départ groupé), BRONZE (poursuite par équipes); 2019 - 6e (5000 m), ARGENT (départ groupé), 4e (poursuite par équipes), DQ (3000 m); 2017 - 4e (3000 m), BRONZE (5000 m), 10e (départ groupé), DNF (poursuite par équipes); 2016 - 17e (3000 m), OR (départ groupé), 6e (poursuite par équipes); 2015 - 7e (3000 m), 6e (5000 m), ARGENT (départ groupé), 4e (poursuite par équipes); 2013 - 15e (3000 m), 8e (5000 m), 8e (poursuite par équipes); 2011 - 14e (3000 m), 15e (5000 m)

Championnats du monde toutes distances de l’ISU: 2020 - ARGENT (classement général); 2019 – 9e (classement général); 2018 - 12e (classement général); 2017 - 12e (classement général); 2016 - 16e (classement général); 2015 - 6e (classement général); 2014 - 18e (classement général); 2011 - 20e (classement général)

Championnats du monde juniors toutes distances de l’ISU: 2009 - 7e (classement général)