Biographie :

Melissa Lotholz a toujours été attirée par le bobsleigh. À 3 ans, elle dévalait déjà une piste de neige compactée dans le jardin familial avec un toboggan en métal qu’elle traînait au sommet d’une glissoire de deux mètres de hauteur fabriquée par son père. Cependant, ce n’était pas un sport qu’elle pouvait pratiquer d’entrée de jeu. Elle s’est donc adonnée à l’athlétisme sur la scène universitaire à l’Université de l’Alberta. Après la saison 2013‑2014, elle a commencé à s’entraîner spécifiquement pour le bobsleigh; elle avait impressionné les recruteurs à son évaluation hors glace à un camp de dépistage de talent organisé l’année précédente. Quelques mois après avoir déménagé à Calgary, elle a obtenu un poste de freineuse dans l’équipage de bob à deux de la double championne olympique Kaillie Humphries.

Elle a fait ses débuts internationaux à une course de la Coupe nord-américaine en novembre 2014 avant de participer, pour la première fois, à une épreuve de la Coupe du monde un mois plus tard à Lake Placid. En tant que recrue, Melissa est montée trois fois sur le podium de la Coupe du monde. Lors de la saison 2015‑2016, avec Kaillie Humphries, elle a gravi les marches du podium aux huit courses de la Coupe du monde, et la plus haute marche à quatre d’entre elles, ce qui a permis à l’équipage de s’adjuger le titre général de la Coupe du monde. Les deux bobeuses ont également décroché l’argent ensemble aux Championnats du monde à Igls, en Autriche. Melissa a entamé la saison 2016‑2017 comme freineuse pour Alysia Rissling, mais elle est retournée dans l’équipage de Kaillie Humphries en janvier.

Melissa et Kaillie ont remporté trois autres médailles à la Coupe du monde avant de décrocher une deuxième médaille d’argent aux Championnats du monde. Melissa s’est tenue sur le podium des trois premières Coupes du monde de la saison 2017‑2018 aux côtés de Kaillie Humphries, sur la plus haute marche à deux reprises.

À propos de Melissa

Débuts : Melissa a découvert le bobsleigh grâce à sa coéquipière d’athlétisme Christine de Bruin, qui avait décidé d’essayer ce sport en 2011 à la suggestion de son entraîneur à l’université. Elle a participé à son premier camp de dépistage de talents en bobsleigh en janvier 2013 alors qu’elle était en deuxième année à l’Université de l’Alberta. Au‑delà du bobsleigh : Elle a obtenu un certificat en musique et en études religieuses au Vanguard Bible College, à Edmonton, avant de poursuivre des études en nutrition et science de l’alimentation à l’Université de l’Alberta. Elle a l’intention de terminer ses études et d’obtenir son diplôme après sa carrière en bobsleigh. Elle a été très impliquée dans le mouvement religieux Athletes in Action sur le campus. Elle aime explorer son côté créatif à l’aide du dessin et des cahiers à colorier, en chantant lorsqu’elle écoute de la musique, en jouant du piano et en tenant un journal. Elle a grandi sur une ferme familiale acquise par son arrière-grand-père il y a plus de 80 ans. Dans une autre vie, elle serait pianiste dans un orchestre qui joue de la musique pour des films.