Un planchiste saute sur une rampe

Mark McMorris

Décompte des médailles olympiques canadiennes

Gold medal icon 0
Silver medal icon 0
Bronze medal icon 2

Biographie

Avec son relief plat, la Saskatchewan est la province la moins susceptible de produire un prodige du snowboard. Pourtant, Mark McMorris est la preuve que cela est possible. Parmi ses nombreux faits d’armes, il a remporté deux médailles olympiques et un total record de 20 médailles aux X Games.

À Sotchi 2014, il a remporté le bronze de la première épreuve de slopestyle présentée aux Jeux tout en procurant au Canada sa première médaille. Il a réalisé cet exploit deux semaines après s’être fracturé une côte aux X Games d’Aspen, l’une de ses nombreuses blessures en carrière.

En février 2016, il s’est fracturé le fémur lors d’une chute pendant une compétition de big air à Los Angeles. Loin des pentes pendant huit mois, il a ensuite effectué un retour fulgurant lors de la saison 2016-2017, notamment en remportant la Coupe du monde de big air qui tenait lieu d’épreuve test pour le site de PyeongChang 2018. Tard au mois de mars, il a subi de multiples blessures causées par un accident de snowboard lors d’une sortie hors-piste. Il s’est notamment fracturé la mâchoire, le bras gauche, le bassin et les côtes, en plus de subir une rupture de la rate et un affaissement du poumon, ce qui a fait en sorte qu’il a dû attendre avant de retourner sur les pentes. Il a ensuite remporté la première compétition à laquelle il s’est inscrit, une épreuve de la Coupe du monde de big air à la fin du mois de novembre 2017. Puis, il a remporté sa deuxième médaille de bronze olympique consécutive à l’épreuve du slopestyle à PyeongChang 2018, partageant le podium avec son coéquipier Max Parrot, qui a décroché l’argent.

En janvier 2010, alors âgé de 16 ans, il a remporté la première épreuve de la Coupe du monde de slopestyle à laquelle il participait. L’année suivante, il a fait ses débuts aux X Games d’hiver à Aspen, où il a terminé au 2e rang derrière son coéquipier canadien Sébastien Toutant. Mark a fait les manchettes de cette même compétition en 2012 lorsqu’il a remporté les épreuves de slopestyle et de big air, devenant ainsi le premier planchiste double médaillé d’or. Cet exploit n’avait jamais été égalé depuis que la grande vedette américaine Shaun White l’avait réalisé en 2009. 

Mark a connu d’immenses succès aux X Games d’Aspen et d’Europe au cours de la décennie qui a suivi, portant son total de médailles à neuf d’or, huit d’argent et trois de bronze à la fin de l’année 2021. Cette récolte compte un deuxième balayage des épreuves de slopestyle et de big air aux X Games d’Aspen en 2015. En 2019, il a remporté l’or en slopestyle et l’argent en big air à Aspen et, en 2020, il a remporté l’or en big air et l’argent en slopestyle en Norvège. Il s’agissait de ses 19e et 20e médailles en carrière, ce qui lui a permis de dépasser White pour le plus grand nombre de médailles de tous les temps aux Winter X Games.

Mark a remporté l’argent en slopestyle lors de sa première apparition aux Championnats du monde de la FIS en 2013. Lors de sa participation suivante aux mondiaux en 2019, il a remporté une autre médaille d’argent en slopestyle. Il a été sacré champion du monde de big air en 2021.

Toujours dans le but de repousser les limites de son sport, en 2011, Mark a été le premier à réussir un backside triple cork 1440 en snowboard. Au US Open 2017, il a surpris tout le monde avec un switch backside triple cork 1640 et il a remporté l’or en slopestyle.

À propos de Mark

Débuts : Intrigué par ses ressemblances avec la planche à roulettes, il a commencé le snowboard au parc d’hiver de Mission Ridge, près de Fort Qu’Appelle… Pour avoir accès à des parcours plus difficiles, il passait ses fins de semaine à Banff ou à Lake Louise et ne rentrait chez lui que très tard le dimanche afin de reprendre ses cours le lundi…. Il a manqué sa 11e et sa 12e année à l’école secondaire LeBoldus en raison de sa participation à des compétitions professionnelles… Autres intérêts : Son passe-temps favori est de faire du snowboard hors-piste… Il apparaît dans plusieurs films de snowboard, notamment dans son propre projet intitulé « In motion »… En 2012, il a mis sur pied, avec son frère et partenaire de snowboard, la Fondation McMorris qui s’associe à l’organisation Bon départ de Canadian Tire… De tout et de rien : Sa devise est de s’amuser… La légende norvégienne de demi-lune, Terje Haakonsen, l’inspire beaucoup…

Faits saillants olympiques

Jeux Sport Épreuve Rang
Sotchi 2014SnowboardSlopestyle - hommesBronze
PyeongChang 2018SnowboardSlopestyle - hommesBronze
PyeongChang 2018SnowboardBig air - hommes10

Palmarès international

Jeux olympiques d’hiver : 2018 – BRONZE (slopestyle), 10e (big air); 2014 – BRONZE (slopestyle)

Championnats du monde FIS : 2021 - OR (big air), 42e (slopestyle); 2019 - ARGENT (slopestyle); 2013 – ARGENT (slopestyle), 6e (big air)

X Games d’hiver : 2020 – OR (big air – Norvège), ARGENT (slopestyle – Norvège), ARGENT (big air – Aspen), 7e (slopestyle – Aspen); 2019 – 5e (big air – Norvège), ARGENT (big air – Aspen), OR (slopestyle – Aspen); 2018 – BRONZE (slopestyle – Aspen), 4e (big air – Aspen); 2017 – BRONZE (slopestyle – Aspen), BRONZE (big air – Aspen); OR (big air – Norvège), 6e (slopestyle – Norvège); 2016 – OR (slopestyle – Aspen), ARGENT (big air – Aspen); 2015 – OR (slopestyle – Aspen), OR (big air – Aspen); 2014 – ARGENT (slopestyle – Aspen); 2013 – OR (slopestyle – Aspen), ARGENT (slopestyle – Tignes); 2012 – OR (slopestyle – Aspen), OR (big air – Aspen), ARGENT (slopestyle – Tignes); 2011 – ARGENT (slopestyle – Aspen), 4e (slopestyle – Tignes), 4e (big air – Aspen)

Championnats US Open Burton : 2020 – 18e (slopestyle); 2019 - BRONZE (slopestyle); 2018 - OR (slopestyle); 2017 - OR (slopestyle); 2015 - ARGENT (slopestyle); 2014 - OR (slopestyle); 2013 - OR (slopestyle); 2012 – 20e (slopestyle); 2011 - ARGENT (slopestyle); 2010 – 15e (slopestyle); 2009 – 14e (slopestyle)