Marianne St-Gelais/ Instagram; Jennifer Abel/ Instagram; Bruny Surin/ Ryan Remiorz (THE CANADIAN PRESS)
Marianne St-Gelais/ Instagram; Jennifer Abel/ Instagram; Bruny Surin/ Ryan Remiorz (THE CANADIAN PRESS)

Émissions à regarder pour en savoir plus sur les athlètes d’Équipe Canada

C’est toujours excitant de regarder les athlètes d’Équipe Canada en compétition ! Mais il est également intéressant d’en découvrir plus sur leur quotidien, les événements marquants de leur passé, les coulisses de leur sport ou même … leur vie amoureuse.

Que ce soit pour en apprendre sur les coulisses du sport de haut niveau, simplement pour vous divertir ou encore satisfaire votre curiosité à propos de vos athlètes préférés, voici une liste de contenus qui pourraient vous intéresser.

Podium présente Quand les projecteurs s’éteignent avec Hassoun Camara

Dans cette série de vidéos disponibles sur TOU.TV, le joueur de soccer Hassoun Camara discute avec des athlètes afin d’en apprendre davantage sur la personne derrière l’athlète. Quelles sont leurs motivations ? Qu’est-ce qui les rend heureux ?

Ces discussions au cours desquelles Camara, ex-athlète professionnel, se confie lui aussi sur ses expériences sont l’occasion pour les invités de parler plus intimement de certains moments de leur carrière, les plus grandioses comme les plus sombres.

Qui ? : Les athlètes d’Équipe Canada Jennifer Abel, Katerine Savard, Jacqueline Simoneau, Sébastien Toutant et Laurent Dubreuil ainsi que les athlètes à la retraite Karine Sergerie, Nicolas Fontaine, Charline Labonté et Dominique Maltais.

Le rêve olympique

Cette série créée en prévision des Jeux de Tokyo nous amène dans le quotidien des athlètes alors qu’ils se préparaient pour les Jeux olympiques. On les voit bien sûr à l’entraînement et dans leur préparation, mais les athlètes discutent aussi de leur état d’esprit et de la façon dont ils entrevoient les Jeux reportés de Tokyo 2020. Ces épisodes nous permettent d’encore mieux apprécier tout le travail derrière les performances réalisées aux Jeux.

Qui ? : Les athlètes olympiques de Tokyo 2020 Jennifer Abel, Annie Guglia, Mike Woods, Hugo Barrette, Penny Oleksiak, Antoine Valois-Fortier, Maude Charron, Meaghan Benfeito, Andre De Grasse, Ellie Black, Karen Paquin, Laurence Vincent Lapointe et quelques autres.

Disponible gratuitement ici.

Pression

Dans ce documentaire coup de poing disponible gratuitement sur Club Illico, des patineurs artistiques se confient sur les différentes épreuves auxquelles ils ont fait face au cours de leur carrière et sur la pression qu’ils ressentaient d’atteindre les standards, standards de performance mais aussi standards physiques, imposés par le sport.

Attention, on y aborde des sujets difficiles tels que les troubles alimentaires, les blessures récurrentes et les troubles de santé mentale.

Qui ? : Les athlètes de patinage artistique Joannie Rochette, Cynthia Phaneuf, Jessica Dubé, Shawn Sawyer, Charlie Bilodeau, Julianne Séguin et Camille Ruest.

Virage : Extras

Mises en ligne en complément de la série de fiction Virage, les vidéos Virage Extras sont des discussions rassemblant un duo de sportifs, retraités ou non, qui se penchent sur certains aspects de la carrière et de l’après-carrière des athlètes de haut niveau abordés dans la série Virage. Ils lèvent aussi le voile sur certains mythes entourant la carrière sportive. Des vidéos à voir pour tous ceux qui rêvent de Jeux olympiques, mais aussi pour ceux qui s’intéressent à l’envers de la médaille.

Qui ? : Alexandre Bilodeau, Sylvie Fréchette, Marie-France Dubreuil et Patrice Lauzon, Kristel Ngarlem, Kim Boutin, Roseline Filion, Alexandre Despatie, Bruny Surin, Christine Girard, Maxime Dufour-Lapointe, Maxime Boilard.

Disponible gratuitement ici.

La semaine des 4 Julie

En plus d’avoir été consultante pour la série de fiction Virage, Marianne St-Gelais est aussi chroniqueuse à l’émission La semaine des 4 Julie pour la saison 2021-2022. Dans sa première chronique, elle était sur la glace avec Kim Boutin et faisait découvrir au public le patinage de vitesse courte piste, alors que pour l’Halloween, elle visitait une maison hantée avec Rita Baga. C’est ce qu’on appelle une chroniqueuse polyvalente.

Découvrez la communicatrice derrière l’ex-athlète ici.

Crédit photo : @lasemainedes4julie / Instagram

À LIRE : Où sont-ils rendus? : Marianne St-Gelais

Podium de Radio-Canada

À travers cette tribune qui combine différents concepts de reportage ou entrevues au fil des épisodes, les athlètes et ex-athlètes s’expriment sur leur réalité, leurs objectifs, les défis personnels ou professionnels auxquels ils ont fait face ou font découvrir une dimension de leur vie inconnue du grand public. Les sujets couverts sont aussi diversifiés que le parcours des athlètes qui se prêtent au jeu de la confidence, et plusieurs olympiens ont participé au cours des dernières années.

Qui ? : De nombreux athlètes et ex-athlètes dont Laurence Vincent Lapointe, Antoine Valois-Fortier, Andrée-Anne Côté, Meaghan Benfeito, Félix Auger-Aliassime, Leylah Fernandez, Catherine Beauchemin-Pinard, Maude Charron, René Cournoyer, Nicolas Gill et Marc Gagnon.

Disponible gratuitement ici.

Match truqué v.f. de Bad Sport – épisode Une guerre très froide

Cet épisode de la série documentaire Match truqué met en lumière la controverse qui a marqué l’épreuve de couple de patinage artistique aux Jeux olympiques de Salt Lake City 2002.

La compétition s’annonçait serrée pour la médaille d’or entre les Canadiens Jamie Salé et David Pelletier et la paire russe composée de Elena Berejnaïa et Anton Sikharulidze. Lors du programme libre qui allait déterminer l’issue de cette guerre froide sur patins, le duo canadien a livré une performance sans faute, alors que chez leurs rivaux russes, Sikharulidze a raté l’atterrissage de son double Axel. Les experts ont présumé que Sale et Pelletier seraient les gagnants, mais les juges ont attribué l’or aux Russes.

Le scandale a éclaté lorsque la juge française Marie-Reine Le Gougne a allégué avoir été mise sous pression pour favoriser Berezhnaya et Sikharulidze dans le contexte d’un échange pour aider l’équipe française de danse sur glace, plus tard pendant les Jeux.

Ce documentaire donne la parole aux athlètes qui ont été entraînés bien malgré eux dans cette controverse, ainsi qu’à plusieurs experts américains, canadiens et russes, qui l’ont vécu de près. Découvrez les coulisses de l’un des plus grands scandales ayant ébranlé les Jeux olympiques d’hiver dans ce documentaire digne des meilleurs thrillers.

On peut voir un aperçu du contenu cet épisode à 50 secondes de la vidéo ci-dessous.

Qui ? : Voyez comment la paire canadienne de Jamie Salé et David Pelletier a vécu ce scandale.

Les deux couples médaillés d'or en patinage artistique sur le podium avec leur médaille au cou et les fleurs dans les mains.
Les co-médaillés d’or du patinage artistique en couple, David Pelletier et Jamie Salé du Canada (à droite), et le couple russe Anton Sikharulidze et Elena Berezhnaya, montrent leurs médailles lors de la présentation des médailles le dimanche 17 février 2002 aux Jeux olympiques d’hiver de Salt Lake City. (Photo PC/COC – André Forget)

À LIRE : Les réallocations de médailles olympiques d’Équipe Canada à travers l’histoire

Le relais derrière la médaille

Ce documentaire met en contexte la médaille d’or remportée par le quatuor canadien du relais 4×100 m au Jeux olympiques d’Atlanta 1996. Bruny Surin, Robert Esmie et Glenroy Gilbert reviennent sur leur état d’esprit avant la course mythique, sur la rivalité qui régnait avec l’équipe américaine et sur leur performance désormais passée à l’histoire. Connaître l’envers de cette médaille permet d’apprécier encore plus l’exploit accompli à Atlanta le 3 août 1996.

Même si on sait comment ça finit, c’est une course que l’on ne se tanne pas de regarder ! Le relais derrière la médaille est disponible ici.

Qui ? : Bruny Surin, Robert Esmie et Glenroy Gilbert.

Et parce que l’on veut tout savoir de cette médaille d’or légendaire, nous vous suggérons également cette vidéo d’Équipe Canada Rétro avec Bruny Surin.

Après autant d’émotions intenses, vous avez peut-être envie d’un ton plus léger et pourquoi pas, un peu de potinage. Voici quelques suggestions :

Jennifer Abel à La tour

Si vous suivez les athlètes sur les réseaux sociaux (et aussi l’Instagram d’Équipe Canada), vous savez que quelques olympiennes et olympiens se sont fiancés au cours des derniers mois. C’est le cas de la plongeuse Jennifer Abel à qui son conjoint des dernières années, le boxeur professionnel David Lemieux, a fait la grande demande à son retour des Jeux de Tokyo. Et quand on dit à son retour, on veut dire directement à l’aéroport.

Quelques semaines après ses fiançailles, la médaillée d’argent de Tokyo 2020 a été invitée à l’émission La Tour où elle a répondu à la question : la médaille ou la bague?. Pour savoir sa réponse, l’entrevue est disponible ici.

Après quatre Jeux olympiques, la double médaillée olympique a annoncé sa retraite sportive le 23 novembre 2021 avec une touchante lettre.

Elle a profité de l’occasion pour partager une autre grande nouvelle; elle et son conjoint attendent un enfant.

Contrairement à Jennifer Abel, ce ne sont pas tous les athlètes qui ont trouvé l’amour. Cet automne, deux d’entres eux ont participé à des télé-réalités dans l’espoir de rencontrer l’amour… ou de remporter la compétition, c’est selon. Après tout, les télé-réalités font appel à plusieurs caractéristiques que l’on retrouve chez les athlètes : la stratégie, l’esprit de compétition, le leadership, la collaboration et… un corps bien musclé ?

Occupation double dans l’Ouest

Le spécialiste du saut en longueur Stevens Dorcelus n’a pas peut-être pas obtenu sa qualification olympique cette année, mais il remporté les grands honneurs de l’émission de télé-réalité la plus populaire du Québec. Les téléspectateurs se sont rapidement attachés à l’adorable couple qu’il a formé avec Ines et le vote populaire les a propulsé vers la victoire.

Avant d’atteindre la grande finale d’OD dans l’Ouest et de partir en voyage à Punta Cana, celui qui a pris le quatrième rang à l’épreuve du saut en longueur aux Essais olympiques canadiens d’athlétisme 2021 s’est entre autres fait remarquer lors de l’épisode où un candidat de chaque maison devait participer aux olympiades OD, activité qui lui avait permis de gagner l’immunité.

Stevens a aussi été très touchant lorsqu’il s’est ouvert sur la difficulté qu’il a eu à surmonter la déception de ne pas se qualifier pour les Jeux olympiques l’été dernier. Il a remercié ses colocataires d’OD d’être aussi ouverts et de l’avoir écouté. Le tout a donné lieu à une accolade de groupe, un beau moment de bromance qui a ému les téléspectateurs, mais aussi les concurrents d’OD. On a d’ailleurs pu en voir quelques-uns s’essuyer discrètement les yeux…

Stevens a non seulement gagné le grand prix à OD, mais il semble avoir aussi trouvé l’amour auprès d’Ines, en plus d’avoir charmé tout le Québec en devenant l’un des candidats les plus apprécié de l’édition 2021.

L’Île de l’amour

Même si le parcours du judoka Mohab El Nahas à L’Île de l’amour a été de courte durée – il a quitté lors de la deuxième élimination – il a tout de même eu le temps d’aller sur une « date » avec celle qu’il avait choisie lors de la première émission, Isabelle. Son profil de participant à l’Île de l’amour est ici.

Mohab a pris part aux Jeux panaméricains de Lima 2019, alors que son frère Shady a participé aux Jeux de Tokyo 2020. Selon son compte Instagram, après son exclusion Mohab est rapidement retourné sur les tatamis au Centre d’entraînement de Judo Canada à Montréal.