marianne St-gelais en action à PyeongChang 2018LA PRESSE CANADIENNE/Paul Chiasson
LA PRESSE CANADIENNE/Paul Chiasson

Où sont-ils rendus? : Marianne St-Gelais

Cet article a été mis à jour le 1er septembre 2022.


Dans la série Où sont-ils rendus?, Olympique.ca se penche sur l’après-carrière sportive de certains des plus grands olympiens d’Équipe Canada. Bref, on prend des nouvelles de nos champions!


La triple médaillée olympique Marianne St-Gelais a pris sa retraite du patinage de vitesse en 2018. Depuis, elle a multiplié les collaborations de toutes sortes, à la fois sur la glace et dans le monde des médias.

Quelques mois après l’annonce de sa retraite, Marianne St-Gelais était déjà de retour sur l’anneau de glace; elle s’ennuyait beaucoup trop de la patinoire, alors elle s’est inscrite à un groupe de maîtres ! Elle a ensuite chaussé ses patins au quotidien pendant deux ans dans le cadre de son travail.

À la fin septembre 2020, Patinage de vitesse Canada a fait une annonce : St-Gelais, qui est trois fois médaillée d’argent aux Jeux olympiques, devenait entraineure-adjointe au Centre régional d’entraînement canadien de Montréal. Elle joignait l’équipe de coachs sous la direction de nul autre que Marc Gagnon pour se consacrer au développement et à l’encadrement de jeunes athlètes prometteurs en patinage de vitesse sur courte piste.

Tous les exploits de Marianne St-Gelais

La patineuse bouclait ainsi un cycle, elle qui était passée par ce même centre d’entraînement. On pouvait difficilement imaginer un meilleur modèle pour les jeunes de la relève !

« C’est sur la glace, entourée des jeunes, que je suis à ma place, avait dit St-Gelais après sa nomination dans un entretien avec Radio-Canada Sports. J’ai flirté avec le rôle d’entraîneure à temps partiel l’an dernier et je me suis surprise à beaucoup, beaucoup aimer la relation avec ces athlètes de la relève. J’ai trouvé [dans le coaching] une belle valorisation. Par-dessus tout, c’est un réel privilège de les accompagner autant sur le plan sportif qu’humain. »

  • Kim Boutin et Marianne St-Gelais célèbrent à PyeongChang 2018
  • Marianne St-Gelais, Valérie Maltais, Jessica Hewitt et Marie-Ève Drolet sur le podium à Sotchi 2014
  • marianne St-Gelais fait un tour de piste sur la glace en portant le drapeau canadien, è Vancouver 2010.
  • Marianne St-Gelais avec sa médaille olympique d'argent.

C’était une belle surprise pour Patinage de vitesse Canada étant donné que le coaching ne faisait pas partie des horizons de carrière de St-Gelais. En effet, avant qu’elle n’annonce sa retraite sportive après les Jeux de PyeongChang 2018, la patineuse avait déjà mentionné qu’elle se voyait dans le monde des médias une fois ses patins accrochés.

À LIRE AUSSI : Où sont-ils rendus? 

Alors que certains athlètes suivent des cours pendant leur vie d’athlète, Marianne avait décidé d’attendre de mettre fin à sa carrière sur la glace pour penser à l’avenir. Elle a rencontré une conseillère en orientation après l’annonce de sa retraite; ce processus lui a permis de confirmer son intérêt pour les communications.

En 2018 et 2019, Marianne St-Gelais a notamment tenu une chronique à l’émission Entrée principale de Radio-Canada, et a été collaboratrice à Rouge FM pendant tout l’été 2019. Elle est aussi ambassadrice pour des causes qui lui tiennent à coeur et ne manque pas de nous tenir au courant de ses mille et un projets sur ses réseaux sociaux!

Autre projet récent et excitant pour St-Gelais : sa biographie est sortie en novembre 2020. Écrite par l’autrice Rose-Aimée Automne T. Morin, La vie pas toujours olympique de Marianne St-Gelais raconte les interrogations de la patineuse sur des sujets comme la famille, l’amitié, le sport, le sexe, la santé mentale, l’argent, l’amour et la célébrité.

Marianne a aussi continué d’explorer le monde médiatique, notamment en tant que chroniqueuse à l’émission La semaine des 4 Julie pour la saison 2021-2022.

Crédit photo : @lasemainedes4julie / Instagram

Après avoir été devant la caméra à quelques occasions pour divers projets, c’est dans un rôle derrière les projecteurs que Marianne a travaillé sur la série Virage, une fiction se déroulant dans le monde du patinage de vitesse courte piste. Elle a agi à titre de consultante pour la série, ayant été approchée dès le début du projet, et a inspiré certains aspects du scénario tout en conseillant l’auteure pour rendre les détails en lien avec le sport et l’environnement du sport haut niveau le plus réaliste possible.

Virage a également permis à Marianne de mettre à profit ses compétences d’entraîneure puisqu’elle a donné des cours privés de patin aux acteurs de la série. Avec ses conseils, des acteurs qui n’avaient jamais chaussé de patins à longues lames ont été en mesure d’être crédibles pour des scènes d’entraînements et de compétitions.

Son rôle de consultante pour la série a aussi amené la médaillée olympique sur certains plateaux lors du tournage, toujours afin de rendre les aspects sportifs de la série les plus véridiques possible.

Au fil des épisodes de Virage, les téléspectateurs pouvaient suivre le personnage de Frédérique Lessard, une patineuse de vitesse courte piste incarnée à l’écran par l’actrice Charlotte Aubin, dans son après-carrière sportive, une transition qui n’a pas été toujours facile pour St-Gelais comme elle le mentionnait dans une entrevue à La Presse : « Je me suis demandée, pourquoi on rend ça tabou ? Pourquoi je me fais féliciter pour en parler ? C’est tout à fait normal. »

À la fin de l’été 2022, Marianne annonçait avec émotion qu’elle quittait Montréal, la ville où elle a résidé au cours des 15 dernières années, pour retourner dans sa région natale, le Saguenay–Lac-Saint-Jean. Cette décision a été motivée par le désir de se rapprocher de sa famille. « Je manque un bout de vie des gens que j’aime le plus et qui m’ont soutenue depuis le début », a-t-elle expliqué dans une entrevue à ce sujet avec La Presse.

Si elle a mis sa carrière d’entraîneure sur la glace pour l’instant – appréciez ici le jeu de mots – elle entreprend cet automne un beau projet professionnel. Elle anime l’émission matinale Les lève-tôt au Rythme 98.3, pour le plus grand plaisir des auditeurs de la station du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Même si Marianne retrouve ses racines dans la région chère à son coeur, elle se rendra souvent dans la métropole lorsque différents projets l’y amèneront. Et elle sera de retour dans nos télés en janvier. En effet, on apprenait récemment qu’elle a participé à la première saison de Sortez-moi d’ici !, l’adaptation de la téléréalité britannique I’m a Celebrity… Get Me Out of Here ! dont la diffusion est prévue l’hiver prochain.

Une chose est certaine, même loin de la glace, Marianne St-Gelais carbure toujours aux défis !

Suivez Marianne dans ses nombreux projets

Sur Instagram
Sur Facebook