Biographie :

Mélodie Daoust veut participer aux Jeux olympiques depuis qu’elle s’est rendu compte que le hockey était sa passion. Son rêve s’est réalisé en 2014, à Sotchi, où elle a d’autant plus marqué un but lors de la victoire du Canada de 3-1 en demi-finale contre la Suisse et remporté la médaille d’or par la suite. Elle a fait ses débuts dans l’uniforme du Canada en 2009 au sein de l’équipe médaillée d’argent du Championnat mondial féminin des moins de 18 ans de l’IIHF. Elle a fait ses premiers pas dans l’équipe nationale féminine lors de la Coupe des quatre nations à laquelle elle a aussi participé en 2016.

Mélodie a commencé sa carrière universitaire pour la saison 2011‑2012 en jouant pour les Martlets de McGill. La même saison, elle a été nommée recrue de l’année de Sport interuniversitaire canadien (SIC) et a aidé son équipe à remporter la médaille de bronze du Championnat national. Elle est devenue la première recrue de l’année de SIC à être nommée joueuse de l’année de SIC l’année suivante lors de la saison 2012‑2013. Elle était en tête du classement de SIC avec 21 buts et 33 mentions d’aide en 20 matchs de la saison régulière au sein de l’équipe de McGill qui a enregistré une fiche parfaite de 20‑0. Après n’avoir disputé aucun match officiel pour son équipe universitaire durant la saison 2013‑2014 pour jouer au sein de l’équipe nationale – McGill a tout de même remporté le titre de SIC – Mélodie a regagné les rangs des Martlets la saison suivante. Elle a toutefois été six mois sans chausser ses patins après avoir subi une chirurgie du LCA. Elle a conservé son rôle de capitaine pour sa dernière année d’université après avoir obtenu ce titre une première fois lors de la saison 2015‑2016. Elle a aussi obtenu son troisième trophée Gladys Bean décerné à l’athlète féminine de l’année à McGill.

À propos de Mélodie

Débuts : Elle a commencé à jouer au hockey à l’âge de 5 ans pour suivre les traces de son père et de son frère. Elle y a tout de suite trouvé sa passion et elle passait le plus clair de son temps à l’extérieur. Au-delà du hockey : Elle a obtenu son diplôme en éducation physique à l’Université McGill et elle aimerait un jour être entraîneure d’une équipe universitaire. Elle aime regarder la télévision, marcher avec son chien la nuit et jouer au golf. Elle vise toujours à être la meilleure possible. Elle porte un collier porte-bonheur à l’effigie du numéro 17. Son plus beau souvenir des Jeux olympiques est la victoire de l’équipe de hockey féminin à Vancouver 2010. Son modèle a toujours été Caroline Ouellette qui lui apprit comment se comporter en vraie leader sur la glace et dans la vie de tous les jours.