Résumé des Jeux :

XIXe Olympiques d’hiver

Après avoir perdu un vote serré pour l’obtention des Jeux olympiques d’hiver de 1998, Salt Lake City a été récompensé pour sa patience en recevant le droit d’organiser les Jeux de 2002. Mais, moins de deux ans avant le début des Jeux, le CIO a été ébranlé par un scandale de corruption impliquant plusieurs membres du CIO qui auraient reçu des cadeaux s’apparentant à des pots-de-vin de la part du comité de la candidature des Jeux de Salt Lake City. Dans la foulée des attaques du 11 septembre qui ont eu lieu cinq mois à peine avant le début des Jeux, le comité d’organisation a été obligé de renforcer la sécurité. Les Jeux de Salt Lake City, avec leur nouveau programme olympique de 78 épreuves, ont néanmoins été un succès.

Cherie Piper montre sa médaille d’or avec sa coéquipière Becky Kellay après la victoire de 3-2 en finale contre les États-Unis aux Jeux de Salt Lake City. 21 février 2002. (CP PICTURE ARCHIVE/Tom Hanson)

Le Canada a établi un nouveau record national au tableau des médailles des Jeux olympiques d’hiver avec 17 médailles, dont sept d’or. Un des faits saillants des Jeux a été le retour du Canada comme force dominante du hockey sur glace. Pour ce faire, les équipes masculine et féminine ont vaincu les équipes favorites des États-Unis qui jouaient devant leurs partisans. Pour l’équipe masculine, la victoire de 5-2 en finale a mis fin à une disette de 50 ans depuis la dernière médaille d’or. Pour l’équipe féminine, la victoire de 3-2 avait des allures de revanche pour leur défaite des derniers Jeux.

Jamie Sale et David Pelletier en action aux Jeux de Salt Lake City. 11 février 2002. (CP Photo/COC/Andre Forget).

La controverse entourant l’épreuve de patinage artistique en couple a dominé la couverture médiatique des Jeux. Après la prestation sans faute et riche en émotions de Jamie Salé et David Pelletier dans leur programme libre sur l’air de « Love Story », le public et plusieurs experts s’entendaient pour dire qu’ils méritaient la médaille d’or. Quand les notes se sont affichées, ils ont eu la surprise de voir que la première place était décernée aux Russes Elena Berezhnaya et Anton Sikharulidze, laissant l’argent aux Canadiens. Moins de 24 heures plus tard, la juge française Marie-Reine Le Gougne a admis avoir cédé à la pression exercée par sa fédération et voté pour les Russes dans le cadre d’un échange de votes. Quelques jours plus tard, le CIO et l’Union internationale de patinage ont annoncé au terme d’une enquête que Salé et Pelletier recevraient aussi la médaille d’or et que les deux couples seraient considérés co-champions olympiques.

La controverse a jeté de l’ombre sur d’autres résultats canadiens historiques. Beckie Scott a terminé au troisième rang de la poursuite en ski de fond et elle est ainsi devenue la première athlète féminine nord-américaine à remporter une médaille olympique dans cette discipline. Scott a reçu la médaille d’argent en octobre 2003, puis la médaille d’or en juin 2004 quand les médaillées d’or et d’argent russes ont été disqualifiées pour dopage.

La médaillée d’or du Canada à l’épreuve du 500 mètres de patinage de vitesse longue piste, Catriona Le May Doan, salue la foule après avoir reçu sa médaille d’or le vendredi 15 février 2002, aux Jeux olympiques d’hiver de Salt Lake City. (Photo PC/AOC)

La porte-drapeau canadienne de la cérémonie d’ouverture, la patineuse de vitesse Catriona Le May Doan, a remporté sa deuxième médaille d’or consécutive au 500 m, faisant d’elle la première athlète du pays à défendre avec succès une médaille d’or olympique. Clara Hughes a remporté la médaille de bronze du 5000 m en patinage de vitesse longue piste. Il s’agissait de la première médaille des Jeux d’hiver de l’athlète qui avait déjà gagné une paire de médailles de bronze en cyclisme aux Jeux olympiques de 1996 à Atlanta. Quatre ans avant de dominer les Jeux de Turin, Cindy Klassen a donné le coup d’envoi de sa carrière olympique avec une médaille de bronze au 3000 m.

Mathieu Turcotte, Francois-Louis Tremblay, Jonathan Guilmette et Marc Gagnon (de gauche à droite) célèbrent leur médaille d’or au relais 5000 m du patinage de vitesse sur courte piste. 23 février 2002 (CP PHOTO/Tom Hanson)

Les patineurs de vitesse sur courte piste ont récolté six médailles. Trois d’entre elles sont revenues à Marc Gagnon qui a remporté le 500 m dans un doublé avec son coéquipier Jonathan Guilmette, médaillé d’argent de l’épreuve. Le duo faisait aussi partie de l’équipe victorieuse du relais 5000 m. Gagnon a porté son palmarès olympique à cinq médailles en mettant la main sur la médaille de bronze du 1500 m, devenant ainsi le premier athlète canadien à franchir cette étape dans l’histoire des Jeux d’hiver. Mathieu Turcotte a enlevé la médaille de bronze du 1000 m dont la fin inusitée est restée gravée dans les mémoires. Une collision a entraîné la chute de quatre des cinq patineurs en finale, sacrant du même coup l’Australien Steven Bradbury champion olympique. Turcotte a réussi à glisser vers le fil d’arrivée pour prendre la troisième place. L’équipe féminine du relais 3000 m s’est quant à elle offert la médaille de bronze.

Les médaillés d’argent d’Équipe Canada en curling masculin (gauche à droite) Don Walchuk, Don Bartlett, Ken Tralnberg, Carter Rycroft et Kevin Martin montrent leur médaille d’or des Jeux de Salt Lake City. 22 février 2002. (CP PHOTO/Frank Gunn)

Les deux équipes canadiennes de curling étaient de retour sur le podium. L’équipe masculine du capitaine Kevin Martin avait la chance de mettre la main sur le titre olympique, mais une erreur sur la dernière pierre de Martin en finale lui a coûté la médaille d’or.

L’équipe féminine de la capitaine Kelley Law a décroché le bronze. Le Canada s’est offert un autre doublé en saut acrobatique avec l’argent de Veronica Brenner et le bronze de Deidra Dionne.

Veronica Brenner de Sharon, Ontario, tournoie au-dessus de la foule à son premier saut, en route vers la médaille d’argent en ski acrobatique à Deer Valley, Utah, le lundi 18 février 2002 aux Jeux olympiques d’hiver de Salt Lake City. (PHOTO PC/AOC/Mike Ridewood)