Laurence Vincent Lapointe dans son canoë, lève le poing en signe de victoire.

Laurence Vincent Lapointe

Décompte des médailles olympiques canadiennes

Gold medal icon 0
Silver medal icon 1
Bronze medal icon 1

Biographie

Probablement la meilleure canoéiste au monde, Laurence Vincent Lapointe rêve de Jeux olympiques depuis qu’à l’âge de huit ans, elle a regardé les compétitions de natation artistique des Jeux de Sydney 2000 à la télévision. Elle a pratiqué la natation artistique pendant plusieurs années avant de se tourner vers le canoë espérant toujours que les épreuves féminines de canoë soient ajoutées au programme olympique. Après que cet ajout ait été confirmé en juin 2017, son rêve olympique a pris un nouveau tournant. Elle a vécu sa première expérience de Jeux multisports à l’occasion de la première présentation d’épreuves féminines de canoë aux Jeux panaméricains à Toronto en 2015 et a remporté l’or au C-1 200 m.

Vincent Lapointe s’est fait connaître sur la scène internationale en 2010 en remportant une paire de médailles d’or au C-1 200 m et au C-2 500 m des Championnats du monde de l’ICF. C’était la première édition de l’événement qui incluait officiellement des épreuves féminines de canoë. Elle a répété sa performance aux Championnats du monde en 2011 et en 2013. Toujours en 2013, elle a été sacrée première championne du monde en C-1 200 m chez les moins de 23 ans. En 2014, elle a remporté son quatrième titre mondial consécutif de l’épreuve du C-1 200 m en établissant un record du monde en 46,419 secondes.  

Vincent Lapointe a dû surmonter ses propres peurs et ses insécurités après avoir perdu son titre du C-1 200 m, passant complètement à côté du podium des Championnats du monde de 2015. Elle a pris l’été 2016 pour étudier à temps plein et pour réfléchir à ses objectifs sportifs. À son retour en 2017, elle était plus prête que jamais à remporter ses courses et elle a été invaincue toute la saison au C-1 200 m, notamment aux Championnats du monde où elle a aussi décroché l’or au C-2 500 m avec Katie Vincent. 

À la première Coupe du monde de la saison 2018, Vincent Lapointe a établi un autre record du monde au C-1 200 m grâce à un chrono de 44,504 secondes. Elle a aussi écrit son nom dans le livre des records avec Katie Vincent au C-2 500 m grâce à un chrono de 1:53,513. Vincent Lapointe a conclu l’année en remportant son sixième titre mondial au C-1 200 m et son cinquième titre mondial au C-2 500 m, abaissant à nouveau la marque mondiale avec Vincent grâce à un chrono de 1:51,428.

En 2019, Vincent Lapointe a remporté l’or au C-1 200 m dans les deux courses de Coupe du monde auxquelles elle a participé, remportant aussi une médaille d’or et une d’argent au C-2 500 m avec Vincent. Elle n’a toutefois pas pu participer aux Championnats du monde de 2019 après avoir reçu un résultat positif pour un test antidopage quelques jours avant le début de la compétition. Il a fallu attendre à janvier 2020 pour qu’elle soit blanchie de toute accusation quand l’enquête a déterminé que les traces de substances interdites retrouvées dans son échantillon provenaient d’une contamination par un tiers et qu’elle n’avait pas consciemment ingéré une substance interdite. Aux débuts olympiques du canoë féminin à Tokyo 2020, Vincent Lapointe est devenue double médaillée, en récoltant d’abord l’argent au C-1 200 m pour ensuite ajouter le bronze à sa collection au C-2 500 m avec Vincent.

À propos de Laurence 

Débuts : Elle a commencé à pratiquer le canoë à l’âge de 12 ans comme activité estivale avec ses amis… Au début, elle avait beaucoup de mal à garder son équilibre dans le bateau, mais elle ne s’est pas découragée et elle y est finalement arrivée après deux ans… En s’améliorant, elle a appris à aimer la vitesse et la puissance du canoë… Elle a participé à une première course internationale aux Championnats panaméricains de 2018 à Montréal… Autres intérêts : Elle a obtenu son diplôme de l’Université de Montréal (baccalauréat en sciences biomédicales) et aimerait se lancer en physiothérapie au terme de sa carrière d’athlète… Elle aime écouter de la musique, regarder des séries télévisées et faire des projets manuels comme de la peinture et du tricot… De tout et de rien : Son modèle est le canoéiste et double Olympien Dave Frost qui l’a aidé à se lancer dans la discipline… Elle aime manger quelque chose de sucré et de salé au petit déjeuner d’une journée de course… Son dicton préféré : « Tout le monde sera en douleur à la fin de la course. Les gagnants sont ceux qui acceptent cette réalité et qui poussent au-delà de leurs limites. »…

Faits saillants olympiques

Jeux Sport Épreuve Rang
Tokyo 2020Canoë-kayak de vitesseC-1 200 m - FemmesArgent
Tokyo 2020Canoë-kayak de vitesseC-2 500 m - FemmesBronze

Palmarès international

Jeux olympiques : 2020 - ARGENT (C-1 200 m ), BRONZE (C-2 500 m);

Jeux panaméricains : 2015 - OR (C-1 200 m)

Championnats du monde de l’ICF : 2018 - OR (C-1 200 m), OR (C-2 500 m). OR (C-1 5000 m); 2017 – OR (C-1 200 m), OR (C-2 500 m); 2015 – 4e (C-1 200 m); 2014 – OR (C-1 200 m), 4e (C-2 500 m); 2013 – OR (C-1 200 m), OR (C-2 500 m); 2011 - OR (C-1 200 m), OR (C-2 500 m); 2010 – OR (C-1 200 m), OR (C-2 500 m)

Championnats du monde U23 de l’ICF : 2013 – OR (C-1 200 m)