Une athlète brandit le drapeau du Canada suite à sa performance

Kim Boutin

Décompte des médailles olympiques canadiennes

Gold medal icon 0
Silver medal icon 1
Bronze medal icon 2

Biographie

À ses premiers Jeux olympiques, Kim Boutin a été la seule triple médaillée canadienne à PyeongChang 2018, confirmant sa sélection comme porte-drapeau du Canada à la cérémonie de clôture de ces Jeux. Elle a d’abord mis la main sur le bronze au 500 m, puis sur le bronze à nouveau quatre jours plus tard au 1500 m. À la dernière journée des épreuves de patinage de vitesse sur courte piste, elle s’est emparée de la médaille d’argent au 1000 m. Kim est seulement la quatrième athlète canadienne et la deuxième femme à remporter au moins trois médailles pour le pays à de mêmes Jeux olympiques d’hiver. Elle est aussi la deuxième femme au monde à remporter une médaille aux trois épreuves individuelles du patinage de vitesse sur courte piste à de mêmes Jeux olympiques d’hiver.

Kim Boutin a représenté le Canada sur la scène internationale pour la première fois en 2013 aux Championnats du monde juniors en tant que membre de l’équipe du relais 3000 m qui a terminé cinquième. Une année plus tard, elle a remporté une médaille d’argent avec l’équipe du relais. À cette compétition, elle a aussi brièvement détenu le record du monde junior du 500 m.

Kim a fait ses débuts en Coupe du monde la saison suivante et elle y a remporté une médaille de bronze au relais 3000 m à sa toute première compétition du circuit. Elle a obtenu sa première médaille individuelle plus tard dans la saison 2014-2015, alors qu’elle a remporté le bronze au 1000 m et au 1500 m à l’occasion de la sixième étape du circuit à Erzurum, en Turquie. À ses premiers Championnats du monde en 2015, elle a terminé au septième rang du classement général, ce qui faisait d’elle la meilleure Canadienne. Elle a été nommée Étoile montante de l’année 2015 en courte piste par Patinage de vitesse Canada. 

Après un départ en force en 2015-2016 – elle a remporté trois médailles au relais 3000 m et une médaille d’argent au 1500 m –, Kim a décidé de prendre une pause tout juste après le quatrième arrêt de la Coupe du monde. Même si elle était physiquement fatiguée et devait composer avec une blessure au dos, c’était surtout pour améliorer sa préparation mentale qu’elle a pris cette décision. Depuis, elle est mieux outillée pour dissocier sa vie personnelle de sa vie d’athlète. Après une absence de six mois, elle a réintégré le circuit de la Coupe du monde à temps plein au cours de la saison 2016-2017, et elle y a remporté sa première victoire individuelle en s’emparant de la médaille d’or au 1500 m à Dresde, en Allemagne. Elle s’est aussi qualifiée pour les Championnats du monde de 2017, ce qui lui a montré ce qu’elle était capable d’accomplir. Aux essais de sélection de l’équipe canadienne pour PyeongChang 2018, Kim a terminé au premier rang du classement général après avoir remporté huit des neuf courses. Elle a remporté le titre de la saison de Coupe du monde sur 1000 m en 2017-2018 et a pris le troisième rang du classement au 1500 m. 

Boutin a fait suivre sa première participation aux Jeux olympiques en remportant deux médailles de bronze aux Championnats du monde au 1500 m et au relais 3000 m. Elle a amélioré cette récolte aux Mondiaux de 2019, remportant l’argent au 1500 m, puis le bronze au 1000 m et au relais 3000 m, prenant le troisième rang du classement général. 

Boutin connaissait un énorme succès en 2019-2020 avant l’interruption de la saison en raison de la pandémie de COVID-19. En novembre 2019, elle a établi le record du monde sur 500 m en 41,936 secondes, devenant la première femme à passer sous la barre des 42 secondes, remportant la première de cinq médailles d’or sur la distance. Elle a raté le podium une seule fois dans les épreuves individuelles au cours de cette saison. Pour ses efforts, Boutin a été choisie athlète féminine de l’année en courte piste de Patinage de vitesse Canada pour la deuxième fois de sa carrière, après avoir reçu le même honneur en 2018. 

Boutin a choisi de ne pas participer aux Championnats du monde de 2021, seule compétition internationale de la saison, optant plutôt de se concentrer sur sa santé mentale et son mieux-être physique en vue de la saison olympique. Quand elle a fait son retour sur le circuit de la Coupe du monde à l’automne 2021, elle a pris le deuxième rang du classement général du 500 m. 

À propos de Kim

Débuts : Elle a commencé à patiner à l’âge de six ans en voulant imiter son frère qui patinait déjà. Ce qu’elle aime dans le patinage de vitesse sur courte piste, c’est qu’il y a toujours quelque chose sur lequel travailler, car il faut faire preuve d’intelligence et de force, tant sur le plan physique que sur le plan mental… Autres intérêts : Kim aime la peinture et le tricot. Elle étudie au cégep afin de maintenir un équilibre entre sa vie personnelle et le sport. …

Faits saillants olympiques

Jeux Sport Épreuve Rang
PyeongChang 2018Patinage de vitesse sur courte piste1000 m - femmesArgent
PyeongChang 2018Patinage de vitesse sur courte piste500 m - femmesBronze
PyeongChang 2018Patinage de vitesse sur courte piste1500 m - femmesBronze
PyeongChang 2018Patinage de vitesse sur courte pisteRelais 3000 m 8

Palmarès international

Jeux olympiques d’hiver : 2018 – ARGENT (1000 m), BRONZE (1500 m), BRONZE (500 m), 8e (relais 3000 m)

Championnats du monde de l’ISU : 2019 - ARGENT (1500 m), BRONZE (1000 m), BRONZE (relais 3000 m), 9e (500 m); 2018 - BRONZE (1500 m), BRONZE (relais 3000 m), 5e (500 m), 9e (1000 m); 2017 - 42e (500 m), 22e (1000 m), 11e (1500 m), 5e (relais 3000 m); 2015 - 15e (500 m), 4e (1000 m), 7e (1500 m), 5e (relais 3000 m)

Championnats du monde juniors de l’ISU : 2014 - 7e (500 m), 8e (1000 m), 11e (1500 m), ARGENT (relais 3000 m); 2013 - 5e (relais 3000 m)