Résumé des Jeux :

Jeux de la XXIXe Olympiade

Les Jeux olympiques de 2008 étaient les premiers à avoir lieu en Chine, et le comité d’organisation n’a pas lésiné sur le faste et la splendeur. Le relais du flambeau a été le plus international de l’histoire olympique en se rendant sur tous les continents et jusqu’au sommet du mont Everest. Grandiose et présentée par 15 000 artistes, la cérémonie d’ouverture est considérée comme la plus spectaculaire de tous les temps. Les sites étaient tout aussi saisissants. C’est particulièrement vrai des pièces maîtresses, le Stade national et le Centre national de natation, mieux connus par leurs surnoms le Nid d’oiseau et le Cube d’eau. L’histoire millénaire de Beijing s’est aussi invitée dans les compétitions. Le parcours des épreuves de cyclisme sur route suivait la Grande Muraille de Chine et passait devant la Cité interdite.

Spectacle à la cérémonie d’ouverture des Jeux de Beijing, en 2008. La Presse canadienne/Jonathan Hayward

Un nombre record de 204 CNO étaient de la partie et 87 d’entre eux se sont partagé les médailles, y compris les nouveaux venus du Tadjikistan, de l’Afghanistan, de Maurice et du Togo. Plus de 40 records du monde et 130 records olympiques ont été réécrits.

Les athlètes canadiens ont récolté 20 médailles. C’est le deuxième meilleur résultat du pays à des Jeux d’été ne faisant pas l’objet d’un boycottage après la récolte de 22 médailles des Jeux olympiques de 1996 à Atlanta. Eric Lamaze est le seul double médaillé canadien des Jeux de Beijing. Le premier médaillé d’or canadien à une épreuve individuelle de sports équestres a aussi remporté la médaille d’argent de l’épreuve de saut d’obstacles par équipe. C’est la même épreuve qui a permis à Ian Millar de remporter sa première médaille olympique à sa neuvième présence aux Jeux olympiques et à 61 ans.

En aviron, le huit de pointe masculin débordait de confiance et comme on pouvait s’y attendre, il a dominé la compétition pour mettre la main sur la médaille d’or. Inspiré par l’image de l’équipage, et surtout d’Adam Kreek, chantant l’Ô Canada haut et fort, la phrase « chante comme Kreek » est devenue un mantra pour les autres athlètes de l’équipe canadienne. Le triathlonien Simon Whitfield a même collé les mots sur les poignées de son vélo avant de décrocher la médaille d’argent. On peut remercier l’équipe d’aviron d’avoir inscrit le Canada sur le tableau des médailles grâce à la médaille d’argent du deux de pointe composé de Dave Calder et Scott Frandsen au début de la deuxième semaine des Jeux. Le quatre de pointe sans barreur poids léger masculin et le deux de couple poids léger féminin ont quant à eux mis la main sur des médailles de bronze.

Carol Huynh, de Hazelton (C-B), célèbre sa médaille d’or à la lutte, aux Jeux de Beijing. Elle a vaincu la Japonaise Chiharu Icho en finale dans la catégorie 48 kg. LA PRESSE CANADIENNE/Paul Chiasson

La lutteuse Carol Huynh a procuré au Canada sa première médaille d’or des Jeux. Il s’agissait de la deuxième médaille d’or olympique du Canada en lutte, et de la première en lutte féminine. Tonya Verbeek a ajouté une médaille de bronze à la récolte. Karine Sergerie est l’auteure de l’autre médaille du Canada dans les sports de combat, une médaille d’argent en taekwondo. Karen Cockburn et Jason Burnett ont tous les deux remporté une médaille d’argent en trampoline. Il s’agissait d’un troisième podium olympique consécutif pour Cockburn. En récompense pour son exploit, elle a été nommée porte-drapeau de la cérémonie de clôture. Le porte-drapeau de la cérémonie d’ouverture, le kayakiste Adam van Koeverden, est lui aussi monté sur le podium en décrochant une médaille d’argent. Le canoéiste Thomas Hall a ajouté une médaille de bronze à la récolte canadienne.

Adam van Koeverden, d’Oakville en Ontario, célèbre après une deuxième place au 500 m simple aux Jeux de Beijing, en 2008. La Presse canadienne/Adrian Wyld

À la piscine, Alexandre Despatie a remporté sa deuxième médaille d’argent consécutive au tremplin 3 m et Ryan Cochrane a marqué le retour du Canada sur le podium des épreuves de natation pour la première fois depuis les Jeux de 2000 à Sydney avec sa médaille de bronze au 1500 m libre. C’était la première médaille olympique du Canada à cette épreuve depuis les Jeux de 1920 à Anvers.

Priscilla Lopes-Schliep a raflé la médaille de bronze du 100 m haies, la première médaille du Canada en athlétisme depuis les Jeux de 1996 à Atlanta. Dans la catégorie « mieux vaut tard que jamais », Dylan Armstrong a su attendre février 2015 pour recevoir sa médaille de bronze. Il s’agit de la première du Canada dans une épreuve olympique de lancer depuis les Jeux de 1912 à Stockholm. Après avoir raté le podium par un centimètre, Armstrong s’est vu accorder la médaille de bronze de l’épreuve après la disqualification pour dopage du médaillé de bronze original, Andrei Mikhnevich.

L’haltérophile Christine Girard a dû attendre quelques années de plus pour recevoir sa médaille de bronze dans l’épreuve des 63 kg. Après avoir cru qu’elle avait raté le podium par trois kilos, Girard est devenu la première femme du Canada à remporter une médaille olympique en haltérophilie après la disqualification en août 2016 de la médaillée d’argent de l’époque Irina Nekrassova, trouvée coupable de dopage.