Biographie :

Ayant remporté trois médailles olympiques, Karen Cockburn est l’athlète féminine de trampoline ayant atteint le plus souvent le podium dans l’histoire des Jeux olympiques. Après avoir gagné la médaille de bronze aux toutes premières épreuves olympiques de trampoline à Sydney 2000, elle a obtenu des médailles d’argent à Athènes 2004 et à Beijing 2008. Sa participation en 2008 relève quasiment du miracle. Quelques semaines avant les Championnats du monde de l’automne 2007, elle s’est déchiré le ménisque droit, soit le même genou qui avait subi une reconstruction presque complète lorsqu’elle avait 15 ans. Sachant qu’il s’agissait de la qualification olympique, elle a concouru malgré la douleur puis elle s’est rendue en finale, assurant au Canada la possibilité d’envoyer deux athlètes aux Jeux pour l’épreuve féminine de trampoline. Elle a alors subi une chirurgie au genou et s’est rétablie juste à temps pour les Jeux, mais la douleur était toujours présente. Remportant sa troisième médaille olympique consécutive et devenant du coup la deuxième athlète canadienne à accomplir cet exploit dans une épreuve olympique individuelle, elle a été nommée porte-drapeau du Canada pour la cérémonie de clôture de Beijing 2008. À Londres 2012, elle a raté le podium de peu en se classant 4e. En 2007, Karen a remporté la médaille d’or aux Jeux panaméricains, mais il lui a été impossible de défendre cette médaille à Guadalajara 2011, car elle a dû se retirer de la ronde de qualification en raison d’une grippe intestinale. Championne du monde en 2003 et première Canadienne à remporter ce titre, elle a également gagné la médaille de bronze du Championnat du monde en 2009. Après les Jeux olympiques de 2012, elle s’est retirée du sport pendant quelque temps pour fonder une famille avec son mari Mathieu, lui aussi médaillé olympique en trampoline à Sydney 2000. Leur fille Émilie est née en septembre 2013. De retour sur la scène sportive en 2014, elle avait l’intention de participer aux Championnats du monde de la FIG en novembre, mais s’y est malheureusement fracturé la cheville en atterrissant sur le châssis du trampoline, durant l’entraînement, ce qui a nécessité une intervention chirurgicale. En mars 2015, on lui a permis de reprendre ses activités de trampoline. Seulement quatre mois plus tard, elle a remporté le bronze aux Jeux panaméricains de 2015 à Toronto, partageant le podium avec sa coéquipière et médaillée d’or Rosie MacLennan. Pour souligner la place importante qu’elle occupe sur la scène sportive canadienne, on l’avait choisie pour réciter le serment de l’athlète lors de la cérémonie d’ouverture.

À PROPOS DE L’ATHLÈTE

Débuts : Elle a commencé le trampoline à l’âge de 11 ans comme discipline d’entraînement pour la gymnastique et le plongeon. Elle a fait ses débuts sur la scène internationale deux ans plus tard. Au-delà du trampoline : Elle a étudié la nutrition et la santé holistique au Canadian School of Natural Nutrition. Elle est affiliée à la fondation Bon Départ et au programme À mon meilleur. Citation favorite : « Un esprit encombré par le doute ne peut pas se concentrer sur la victoire. » (Mémoires d’une geisha) On la surnomme K‑dawg.

PALMARÈS INTERNATIONAL

Jeux olympiques : 2012 – 4e; 2008 – ARGENT; 2004 – ARGENT; 2000 – BRONZE

Championnats du monde FIG : 2015 – 24e; 2011 – 4e; 2009 – BRONZE; 2007 – 8e; 2005 – 6e; 2003 – OR; 2001 – 5e; 1999 – 7e; 1998 – 5e

Jeux panaméricains : 2015 – BRONZE, 2011 – DNF; 2007 – OR

Championnats panaméricains : 2014 – 9e; 2006 – OR

Championnats Pacific Rim : 2012 – ARGENT; 2010 – OR; 2008 – ARGENT