Une lanceuse de softball en action

Lauren Regula

Décompte des médailles olympiques canadiennes

Gold medal icon 0
Silver medal icon 0
Bronze medal icon 1

Biographie

Lauren Regula a fait partie d’Équipe Canada pour la première fois au Championnat du monde junior de 1999 à Taipei. Elle s’est jointe à l’équipe nationale senior en 2002, aidant le Canada à terminer au neuvième rang aux Championnats du monde. Elle a fait ses débuts olympiques à Athènes en 2004 où elle a obtenu cinq départs. Les trois victoires du Canada ont d’ailleurs été portées à sa fiche. 

Après une cinquième place au Championnat du monde de 2006, Regula a raté toute la saison 2007 en raison d’une blessure au poignet. Elle s’était toutefois suffisamment rétablie pour effectuer un retour aux Jeux olympiques de Beijing 2008 où elle a signé deux victoires pour aider le Canada à terminer au quatrième rang. 

Après la défaite déchirante dans le match pour la médaille de bronze à Beijing, Regula a pris sa retraite et n’a pas touché à une balle pendant huit ans. Elle a fondé une famille et a eu trois enfants. Depuis ce temps, elle s’est ouverte sur la dépression post-partum qui l’a frappée à partir de 2012. Elle en a souffert jusqu’en 2018 au moment où elle dit avoir touché « le fond ». Elle a ensuite obtenu l’aide dont elle avait besoin sous la forme d’une thérapie et d’une hormonothérapie. Après une longue route vers la guérison, elle raconte qu’elle se sentait comme si elle bénéficiait d’un nouveau souffle.

En 2016, alors qu’elle luttait encore contre la dépression post-partum, Regula est sortie de sa retraite et elle a retrouvé son rôle de partante au sein d’Équipe Canada avec qui elle a remporté une médaille de bronze aux Championnats du monde de la WBSC. À la fin de 2018, elle a subi une petite déchirure du labrum de la hanche gauche et elle a cessé de lancer jusqu’à ce qu’elle soit invitée à participer au camp d’entraînement du Canada à partir duquel l’équipe olympique de 2020 serait formée. 

Regula a joué au niveau collégial à l’Université Oklahoma State, principalement comme lanceuse, mais aussi au champ extérieur quand elle n’était pas sur le monticule. Au cours de ses quatre saisons avec les Cowgirls, elle a été membre de l’équipe d’étoiles de l’Association Big 12 chaque année. Au cours de sa dernière année en 2003, elle a retiré 451 frappeuses sur des prises, terminant la saison avec une fiche de 26-10. Elle a reçu le titre d’athlète féminine de l’année de l’Université d’État de Oklahoma en plus d’avoir été nommée membre de la première équipe d’étoiles nationale américaine. Au terme de sa carrière universitaire, Regula a joué au sein de la National Pro Fastpitch League pendant deux saisons. En 2005, elle a réussi le premier match sans point ni coup sûr de l’histoire des Bandits de Chicago et elle a terminé avec une fiche de 17-1, ce qui lui a valu le titre de lanceuse de l’année. 

À propos de Lauren

Débuts : A commencé à jouer au softball à l’âge de 11 ans… À 16 ans, elle a rejoint les Renegades de White Rock, une équipe établie à huit heures de route de chez elle… Elle voulait d’abord être voltigeuse, car elle aimait pouvoir glisser et faire des plongeons… Autres intérêts : Elle a terminé ses études à l’Université Oklahoma State en 2004 avec un diplôme en commerce international… Avec son mari, elle possède et dirige TrAk Athletics, une entreprise dans le domaine de l’entraînement pour les habitants d’Akron et d’autres membres en mode virtuel… A lancé le programme « Strong Mom Strong Family » qui traite de l’identité, des habitudes et du mode de vie pour aider les mères à être la meilleure version d’elles-mêmes… Utilise la méditation et le journal intime pour l’aider à être la meilleure version d’elle-même… De tout et de rien : Son mari David était botteur de placement à Dartmouth College où il a terminé deuxième meilleur marqueur de l’histoire de l’école… Son frère aîné Jason Bay a joué pour cinq équipes de la MLB et il a été nommé recrue de l’année de la Ligue nationale en 2004… Son oncle Gerry Moro a représenté le Canada aux Jeux olympiques à deux reprises (1964, 1972) dans l’épreuve du décathlon… Sa devise préférée : « L’inaction engendre le doute et la peur. L’action engendre la confiance et le courage. Si vous voulez vaincre la peur, ne restez pas assis à la maison à y penser » — Dale Carnegie… Ses modèles sportifs sont Hayley Wickenheiser, Kerri Walsh Jennings et sa coéquipière Danielle Lawrie — toutes des mamans qui font du sport de compétition.

Faits saillants olympiques

Jeux Sport Épreuve Rang
2004 AthènesSoftballFemmes5
2008 BeijingSoftballFemmes4
2020 TokyoSoftballFemmesBronze

Palmarès international

Jeux olympiques : 2020 - BRONZE, 2008 – 4e ; 2004 — 5e

Championnats du monde de l’ISF/WBSC : 2016 — BRONZE ; 2006 — 5e ; 2002 — 9e

Championnats du monde juniors de l’ISF : 1999 – 7e