Biographie :

En tant que première Canadienne – et première plongeuse dans le monde – à remporter des médailles à quatre Jeux olympiques d’été consécutifs, Émilie Heymans est l’une des Olympiennes les plus décorées au pays.

Heymans a connu ses premiers succès internationaux à la tour de 10 mètres. À ses débuts olympiques à Sydney, en 2000, elle a remporté la médaille d’argent au 10 mètres synchro avec sa partenaire Anne Montminy et a terminé parmi les cinq meilleures de l’épreuve individuelle du 10 mètres. En 2003, elle a enlevé sa première médaille aux Championnats du monde de la FINA, mettant la main sur le titre au 10 mètres.

À sa deuxième présence olympique, à Athènes en 2004, Heymans était en action au 3 mètres et au 10 mètres et a disputé les quatre épreuves féminines en plongeon. Elle a remporté sa deuxième médaille au 10 mètres synchro, raflant cette fois le bronze avec sa compatriote Blythe Hartley, et a manqué le podium de peu à l’épreuve individuelle du 10 mètres, terminant au quatrième rang.

À Beijing en 2008, Heymans n’avait qu’une épreuve sur laquelle se concentrer : soit à la compétition individuelle à la tour de 10 mètres. Elle en a tiré profit en remportant la médaille d’argent. À cette époque, les années passées à entrer dans l’eau depuis cette hauteur avaient causé chez l’athlète des blessures au cou et aux épaules. Heymans a donc décidé de se concentrer sur le tremplin de 3 mètres. En 2009, elle a remporté l’argent à cette épreuve au Championnat du monde de la FINA.

L’année suivante, elle s’est associée à Jennifer Abel pour concourir au tremplin de 3 mètres. Elles ont remporté l’or en synchro aux Jeux du Commonwealth de Delhi. C’était la première victoire d’Heymans en trois présences aux Jeux du Commonwealth, où elle a aussi enlevé deux fois l’argent et deux fois le bronze.

Heymans et Abel ont connu une saison 2011 impressionnante, au cours de laquelle elles ont remporté l’argent aux Championnats du monde de la FINA à Shanghai et aux Jeux panaméricains à Guadalajara. À Londres en 2012, elles ont mis la main sur le bronze au 3 mètres synchro, procurant du même coup une première médaille au Canada à ces Jeux olympiques.

Heymans a remporté sept médailles aux Jeux panaméricains. Elle est grimpée sur le podium pour la première fois à Winnipeg en 1999, à la tour de 10 mètres. En 2003, elle a obtenu des médailles aux quatre épreuves, remportant l’or trois fois. Elle a ajouté une autre médaille d’or en 2007.

Depuis sa retraite en janvier 2013, Heymans a mis à profit son diplôme en gestion et design de la mode pour lancer sa propre collection de maillots de bain. Heymans constituait la deuxième génération d’Olympienne de sa famille, sa mère Marie-Paul ayant participé à une épreuve d’escrime aux Jeux de Montréal en 1976.