Biographie :

Jason Burnett se définit comme un vantard naturel qui a pour devise « Ça passe ou ça casse ». En juin 2010, il a battu son propre record du monde en inscrivant un degré de difficulté de 18,8 à une épreuve de la Coupe du monde à Davos, en Suisse. Toujours en quête d’événements plus grands et plus gros, Jason a fait ses débuts olympiques à Beijing 2008 où il a exécuté la routine la plus difficile de l’épreuve pour remporter la médaille d’argent. Il s’est ensuite classé parmi les huit finalistes aux Jeux olympiques de 2012 à Londres. Jason participe à des compétitions de niveau international depuis l’âge de 14 ans, notamment les Jeux panaméricains de 2007 où il a remporté une médaille d’argent. Il a également subi de nombreuses blessures, dont une rupture complète du LCA pour laquelle il s’est fait opérer en octobre 2014, une rupture de deuxième degré du LLI, une rupture du ménisque interne et externe ainsi qu’une contusion osseuse avec microfracture. En mars 2015, on lui a donné le feu vert pour reprendre ses activités de gymnaste et peu de temps après, il terminait au 4e rang des Jeux panaméricains de Toronto. Après avoir assuré une place olympique au Canada lors de l’épreuve test des Jeux de 2016 à Rio, Jason a remporté son 10e titre de champion canadien en juin 2016.

 À propos de l’athlète…

Famille : Ses parents s’appellent David et Laurie Burnett, et il a un frère cadet nommé Taylor. Débuts : Il a commencé à faire du trampoline à l’âge de 8 ans. Ses parents avaient dit que leurs enfants devaient participer à au moins une activité parascolaire en dehors de l’école. Son premier entraîneur lui a montré une vidéo d’acrobates de cirque; il a été impressionné par leurs sauts arrière, leurs vrilles et la façon dont ils exécutaient tous ces mouvements comme si de rien n’était. Le trampoline a été une merveilleuse façon pour lui d’apprendre ces habiletés. Il était timide à l’école, mais il a gagné confiance en lui grâce aux sauts de gymnastique qu’il effectuait pour ses camarades de classe. Au-delà du trampoline : Il est diplômé de l’Université de Toronto depuis 2014 (philosophie). Il aime faire des figures et du parcours, du taekwondo et de la randonnée. Il a été cascadeur, notamment pour Michael Cera dans le film Scott Pilgrim vs le monde. Il fait partie du programme Athlètes Olympiques RBC. Il est athlète ambassadeur des programmes Right to Play et Kids Now. Au-delà du trampoline : Il a été inspiré par Karen Cockburn et Mathieu Turgeon, premiers trampolinistes canadiens à participer aux Jeux olympiques. Sous ses orteils, il a le même tatouage que Blake Gaudry, olympien australien à Londres 2012.