SECTIONS

Créez un compte olympique pour obtenir en exclusivité des renseignements, des promotions, des récompenses et des prix de l’Équipe olympique canadienne.

Reliez vos comptes

Deconnexion
EN

Site Web officiel de l’Équipe olympique canadienne

Patinage de vitesse – longue piste

Patinage de vitesse – longue piste

Les origines du patinage remontent au 13e siècle aux Pays-Bas, où, pour faciliter les déplacements sur les canaux gelés, on limait et modelait les os d’animaux pour les attacher aux chaussures. Les Néerlandais ont ensuite développé le patinage avec l’utilisation de lames d’acier aiguisées, et ils auraient organisé la première compétition de patinage de vitesse en 1676. Les Néerlandais ont par la suite introduit ce sport en Angleterre, où la première compétition répertoriée de patinage de vitesse a été organisée en 1763. C’est par les Britanniques que ce sport a fait son entrée en Amérique du Nord et la première compétition recensée au Canada a eu lieu sur le fleuve Saint-Laurent en 1854 lorsque trois officiers de l’armée britannique ont patiné de Montréal à Québec.

En 1887 a été fondée l’Association de patinage amateur du Canada, première association sportive nationale du pays. Sept ans plus tard, le Canada est devenu le premier membre non européen de l’International Skating Union, qui a organisé son premier championnat du monde officiel en 1893. Le premier championnat du monde officiel à avoir inclus des épreuves féminines a eu lieu en 1936.

Le patinage de vitesse sur longue piste a fait son entrée au programme olympique dès les premiers Jeux olympiques d’hiver à Chamonix en 1924, et seules les épreuves masculines figuraient au programme. Aux Jeux de Lake Placid en 1932, les femmes ont concouru en patinage de vitesse sur longue piste, alors sport de démonstration. Il faudra attendre les Jeux de 1960 à Squaw Valley pour voir le patinage de vitesse sur longue piste féminin entrer officiellement au programme olympique.

Le patinage de vitesse sur longue piste est considéré comme le sport à propulsion humaine le plus rapide, les patineurs atteignant des vitesses de plus de 60 km/heure. Toutes les épreuves de patinage de vitesse sur longue piste se déroulent sur une piste ovale de 400 m et sont chronométrées au centième de seconde près.

Dans toutes les épreuves individuelles, les patineurs concourent en paires, contre la montre. Patinant dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, les concurrents changent de couloirs à chaque tour afin d’égaliser la distance parcourue. Le patineur qui se trouve dans le couloir extérieur a la priorité au point de changement de couloir si les deux patineurs y arrivent en même temps.

Événements

1 000 m - hommes et femmes

Au 1 000 m, les patineurs effectuent deux tours et demi de la piste ovale de 400 m. La course commence par un départ en décalage.

1 500 m - hommes et femmes

Au 1 500 m, les patineurs effectuent trois tours et trois quarts de la piste ovale de 400 m. La course commence par un départ en décalage.

10 000 m - hommes

Au 10 000 m, les patineurs effectuent 25 tours de la piste ovale de 400 m. La course commence par un départ en décalage.

3 000 m - femmes

Au 3 000 m, les patineuses effectuent sept tours et demi de la piste ovale de 400 m. La course commence par un départ en décalage.

5 000 m - hommes et femmes

Au 5 000 m, les patineurs effectuent douze tours et demi de la piste ovale de 400 m. La course commence par un départ en décalage.

500 m - hommes et femmes

Le 500 m est la seule épreuve de patinage de vitesse sur longue piste dans laquelle les résultats définitifs sont déterminés en combinant les temps de deux courses. Cette pratique a commencé aux Championnats du monde par distances individuelles en 1996 et a été mise en œuvre pour la première fois aux Jeux olympiques d’hiver en 1998. En parcourant deux fois les 500 m, les patineurs perdent l’avantage, petit, mais combien significatif, de finir dans le couloir extérieur parce qu’il est difficile de négocier le dernier virage à grande vitesse à partir du couloir intérieur. Au 500 m, les patineurs effectuent un tour et quart de la piste ovale de 400 m. Les deux patineurs prennent le départ côte à côte.

Poursuite par équipes - hommes et femmes

Dans l’épreuve masculine, les patineurs effectuent huit tours de la piste ovale tandis que les patineuses en font six dans l’épreuve féminine. Deux équipes formées chacune de trois patineurs partent simultanément de chaque côté de la piste ovale. Les coéquipiers prennent la tête à tour de rôle, tandis que les deux autres patineurs suivent de près le meneur afin de tirer profit de son sillage. L’équipe a terminé sa course lorsque les trois participants ont franchi la ligne d’arrivée. La compétition se déroule selon un système d’élimination directe commençant par les quarts de finale pour les huit équipes participantes. Les gagnants des quarts de finale avancent en demi-finale. Les gagnants des demi-finales s’affrontent pour remporter l’or et l’argent tandis que les perdants se disputent la médaille de bronze. Dans l’épreuve masculine, les patineurs effectuent huit tours de la piste ovale tandis que les patineuses en font six dans l’épreuve féminine. Deux équipes formées chacune de trois patineurs partent simultanément de chaque côté de la piste ovale. Les coéquipiers prennent la tête à tour de rôle, tandis que les deux autres patineurs suivent de près le meneur afin de tirer profit de son sillage. L’équipe a terminé sa course lorsque les trois participants ont franchi la ligne d’arrivée. La compétition se déroule selon un système d’élimination directe commençant par les quarts de finale pour les huit équipes participantes. Les gagnants des quarts de finale avancent en demi-finale. Les gagnants des demi-finales s’affrontent pour remporter l’or et l’argent tandis que les perdants se disputent la médaille de bronze.

Médaillés canadiens

Open/Close

CLASSEMENT FINAL:

ATHLÈTES:

JEUX:

ÉVÉNEMENT :

RÉSULTAT:

OrGaétan BoucherSarajevo 19841 000m, hommes -
OrGaétan BoucherSarajevo 19841 500m, hommes -
Or Catriona Le May DoanNagano 1998500m, femmes -
OrCatriona Le May DoanSalt Lake City 2002500m, femmes -
OrCindy KlassenTurin 20061 500m, femmes -
OrClara HughesTurin 20065 000m, femmes -
OrChristine NesbittVancouver 20101 000m, femmes -
OrDenny Morrison, Lucas Makowsky, Mathieu GirouxVancouver 2010Poursuite par équipe, hommes -
ArgentAlexander HurdLake Placid 19321 500m, hommes -
ArgentCathy PriestnerInnsbruck 1976500m, femmes -
ArgentGaétan BoucherLake Placid 19801 000m, hommes -
ArgentSusan AuchLillehammer 1994500m, femmes -
ArgentSusan AuchNagano 1998500m, femmes -
ArgentJeremy WotherspoonNagano 1998500m, hommes -
ArgentCindy KlassenTurin 20061 000m, femmes -
ArgentKristina GrovesTurin 20061 500m, femmes -
ArgentArne Dankers, Steven Elm, Denny Morrison, Jason Parker, Justin WarsylewiczTurin 2006Poursuite par équipe, hommes -
ArgentKristina Groves, Clara Hughes, Cindy Klassen, Christine Nesbitt, Shannon RempelTurin 2006Poursuite par équipe, femmes -
ArgentKristina GroveVancouver 20101 500m, femmes -
BronzeAlexander HurdLake Placid 1932500m, hommes -
BronzeWilliam LoganLake Placid 19321 500m, hommes -
BronzeWilliam LoganLake Placid 19321 500m, hommes -
BronzeFrank StackLake Placid 193210 000m, hommes -
Bronze Gordon AudleySarajevo 1984500m, hommes -
BronzeGaétan BoucherSarajevo 1984500m, hommes -
Bronze Kevin Overland (Crockett)Nagano 1998500m, hommes -
BronzeCatriona Le May DoanNagano 19981 000m, femmes -
BronzeCindy KlassenSalt Lake City3 000m, femmes -
BronzeClara HughesSalt Lake City5 000m, femmes -
BronzeCindy KlassenTurin 20063 000m, femmes -
BronzeCindy KlassenTurin 20065 000m, femmes -
BronzeKristina GrovesVancouver 20103 000m, femmes -
BronzeClara HughesVancouver 20105 000m, femmes -
Identification Olympique
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 28 autres abonnés

Identification olympique gratuite

Créez un compte olympique pour obtenir en exclusivité des renseignements, des récompenses et des prix de l’Équipe olympique canadienne.