Biographie :

Alexandre St-Jean a gagné sa première médaille individuelle de Coupe du monde en décembre 2015 quand il a terminé au 2e rang à l’épreuve du 500 m à Inzell, en Allemagne. Ce n’est qu’à peine deux ans plus tôt qu’Alexandre a fait la transition du patinage de vitesse sur courte piste à celui sur longue piste. En 2013, il a participé aux Essais nationaux dans les deux disciplines, mais il ne s’est pas qualifié pour Sotchi 2014.

Sa performance en patinage sur longue piste à l’épreuve du 1000 m s’est révélée d’autant plus décevante puisque Alexandre est tombé à seulement 50 mètres de la ligne d’arrivée. Cette saison-là, Alexandre a fait ses débuts en Coupe du monde comme patineur sur longue piste et a participé aux Championnats mondiaux de sprint, où il s’est classé au 2e rang chez les patineurs de vitesse canadiens. Alexandre a choisi de manquer la deuxième moitié de la saison de Coupe de monde 2014‑2015 dans l’optique de se concentrer sur ses études en dentisterie. Il a repris l’intégralité de son calendrier de compétition en 2015‑2016, saison au cours de laquelle il a remporté deux médailles d’or au sprint par équipes qui viennent s’ajouter à ses réalisations individuelles. Alexandre a aussi participé à ses premiers Championnats mondiaux de distances individuelles, où il s’est classé au 1er rang chez les patineurs de vitesse canadiens au 1000 m.

Comme jeune patineur de vitesse sur courte piste, il a remporté une médaille de bronze au relais et une médaille de bronze à l’épreuve de 500 m à l’occasion des Championnats du monde juniors de 2011 et de 2012 respectivement. En mai 2017, malgré la hernie discale dont il souffrait, Alexandre a réussi à se tailler une place au sein de l’équipe canadienne rassemblée en vue de la Coupe du monde d’automne, en plus de remporter une médaille d’or au sprint par équipes.

À PyeongChang 2018, Alexandre est arrivé 11e à l’épreuve du 1000 m.

À propos d’Alexandre

Débuts : Il fait du patinage de vitesse depuis l’âge de 5 ans. Après avoir évolué en courte piste, il a choisi de faire la transition vers le patinage sur longue piste durant l’été 2013. Sa décision a été grandement inspirée par Mathieu Giroux, gagnant d’une médaille d’or à l’épreuve de poursuite par équipes à Vancouver 2010, à peine un an après avoir fait la même transition qu’Alexandre. Au-delà du patinage de vitesse : Il poursuit son doctorat en dentisterie à l’Université Laval. Il a étudié les sciences naturelles au Collège Maisonneuve. Citation favorite : « Ce que vous faites dans la vie résonne dans l’éternité ».