Beijing 2022

Beijing 2022

En 2022, la capitale de la Chine accueillera les XXIVes Jeux olympiques d’hiver. Il s’agira des premiers Jeux d’hiver pour…

Calynn Irwin

Calynn Irwin

Calynn Irwin n’avait que 16 ans au moment de participer pour la première fois à une compétition de Coupe du monde, en décembre 2005, à Whistler. Cette épreuve a suivi les Championnats du monde juniors de la FIS qui ont eu lieu en avril 2005, où Calynn a terminé en 5e place. Mais durant l’été 2006, elle a subi une commotion cérébrale qui l’a tenue à l’écart de la compétition pendant deux ans. C’est au cours de cette période de rétablissement qu’elle s’est rendu compte que le snowboard était sa passion, et elle a réintégré le circuit de la Coupe du monde en février 2009 à l’occasion de l’épreuve test en vue de Vancouver 2010.

Elizabeth Hosking

Elizabeth Hosking

À 10 ans seulement, Elizabeth Hosking a dit à son entraîneur qu’elle voulait gagner une médaille olympique. En 2017, elle a fait un grand pas dans cette direction quand elle a fait ses débuts aux Championnats du monde de la FIS. À tout juste 15 ans, elle s’y est présentée avec peu d’attentes, mais beaucoup de confiance. Elle a terminé la compétition en se classant au meilleur rang de tous les concurrents canadiens de demi-lune, hommes et femmes, avec sa 14e place. Elle a aussi participé aux Championnats du monde juniors de 2017 où elle a aussi terminé au 14e rang.

Meryeta O’Dine

Meryeta O’Dine

Meryeta O’Dine a atteint son premier podium de Coupe du monde en février 2017 alors qu’elle a terminé 3e de la course de snowboard cross de Feldberg, en Allemagne. Il s’agit de son meilleur résultat en carrière depuis son entrée sur le circuit en mars 2015. C’était aussi la première fois qu’elle se rendait jusqu’en grande finale à quatre. Elle avait déjà participé à une grande finale à six lors de l’épreuve test de PyeongChang 2018 tenu au Parc à neige de Bokwang. Elle y a terminé au 6e rang, ce qui faisait d’elle la meilleure Canadienne. Lors de la saison 2015-2016, Meryeta a remporté le titre au classement général du circuit de la Coupe Nor-Am avec trois victoires en neuf départs. Elle a aussi terminé 4e aux Championnats du monde juniors. Sa percée lors de la saison 2016-2017 n’a pas été sans écueils.

Eliot Grondin

Eliot Grondin

Eliot Grondin n’avait que 15 ans en février 2017 quand il a intégré le circuit de la Coupe Nor-Am et atteint son premier podium. À peine une semaine plus tard, il a terminé au 7e rang aux Championnats du monde junior. Après son second podium en Coupe Nor-Am, il devait faire son entrée sur le circuit de la Coupe du monde en mars 2017 à Veysonnaz en Suisse. Cependant, le matin des rondes de qualifications, il s’est fracturé l’avant-bras en chutant pendant l’entraînement, mettant ainsi fin à sa saison.

Phil Brown

Phil Brown

Aux Championnats du monde de 2015, Phil Brown a aidé l’équipe canadienne à remporter la médaille d’argent de l’épreuve par équipes qui fera son entrée au programme olympique à PyeongChang 2018. L’année d’avant, il a participé pour la première fois aux Jeux olympiques de Sotchi 2104 où il a terminé parmi les 20 premiers de l’épreuve de slalom. Phil a fait ses débuts en Coupe du monde en janvier 2012, il a continué à évoluer sur le circuit Nor-Am. En 20122013, il a terminé 1 er au classement général de slalom du circuit NorAm en slalom géant, grâce à une victoire lors de la dernière course de la saison, et 2 e au classement général de ski alpin. En 2016-2017, il a été champion du classement général de la Coupe NorAm en plus de finir au sommet du classement du slalom géant. Il a participé à ses premiers Championnats du monde FIS en 2013, obtenant une 35 e place en slalom géant. Il faisait également partie de l’équipe canadienne qui a terminé au pied du podium, avec une 4 e place à l’épreuve par équipes. Lors de la saison 20162017, Phil a réussi son meilleur résultat en Coupe du monde en carrière en terminant au 21 e rang du slalom géant de Soelden, en Autriche, en octobre 2014. Il a signé une performance exceptionnelle aux Championnats du monde juniors FIS de 2011, méritant la médaille de bronze au combiné, en plus de terminer au 7 e rang au superG et au 10 e rang en slalom.

Dustin Cook

Dustin Cook

Dustin Cook a pris le monde du ski alpin par surprise en février 2015 en remportant la médaille d’argent du super-G aux Championnats du monde de Beaver Creek au Colorado, son endroit préféré pour faire du ski. Il n’avait pas encore monté sur le podium de la Coupe du monde, mais une course presque parfaite lui a permis de s’approcher à 0,11 seconde du médaillé d’or, l’Autrichien Hannes Reichelt. Dustin a prouvé que son succès n’était pas un feu de paille en montant pour la première fois sur le podium de la Coupe du monde le mois suivant et en se classant au 3e rang du super-G de Kvitfjell. Neuf jours plus tard, il décrochait sa première victoire en Coupe du monde au super-G de Meribel.

Erik Read

Erik Read

Fils du Crazy Canuck Ken Read, l’un des skieurs alpins les plus célèbres du Canada, Erik Read a fait ses débuts aux Championnats du monde de la FIS en 2015. Il faisait partie de l’équipe canadienne la moins forte, mais qui a battu certains des meilleurs skieurs au monde et remporté la médaille d’argent à l’épreuve par équipes. Comme athlète en développement, Erik a participé aux Championnats du monde juniors en 2008, 2009, 2010 et 2011. À sa dernière participation, il a terminé 5e à l’épreuve combinée. La saison suivante, il a terminé 1er au classement général de la Coupe Nor-Am. En 2015‑2016, il s’est de nouveau classé au 1er rang. En janvier 2011, Erik a fait ses débuts en Coupe du monde à Schladming, en Suisse. Il a obtenu ses premiers points en Coupe du monde au mois de décembre 2014 à l’épreuve du slalom qui a eu lieu à Are, en Suède.