Biographie :

Avec ses cinq médailles olympiques, dont quatre d’or, Jayna Hefford est l’une des olympiennes les plus décorées du Canada. Suite à ses premiers Championnats du monde de hockey en 1997, Hefford est devenu l’une des joueuses comptant le plus grand nombre d’années de service au sein de l’équipe nationale.

Elle a représenté le Canada lors de 12 Championnats du monde, remportant sept médailles d’or et cinq médailles d’argent. Lorsque qu’elle a annoncé sa retraite en septembre 2015, Hefford se situait au deuxième rang des meilleures joueuses de l’histoire du pays après avoir disputé 267 matchs et récolté 291 points, dont 157 buts.

Aux Jeux de Salt Lake City 2002, Hefford a marqué l’éventuel but gagnant en finale avec une seconde à faire avant la fin de la deuxième période face aux États-Unis. Parmi ses autres faits d’armes, Hefford a été sacrée meilleure attaquante aux Mondiaux de hockey féminin de l’IIHF en 2004 et 2005. All a également été élue à l’équipe toute étoile aux Mondiaux de 2004.

Lorsqu’elle ne portait pas les couleurs du Canada, Hefford rejoignait ses coéquipières du Thunder de Brampton dans la Ligue canadienne de hockey féminin. En 2010-2011, 2011-2012 et 2012-2013, elle a aidé son équipe à remporter la Coupe Clarkson. En 2008-2009, elle a reçu le trophée Angela James de la meilleure marqueuse de la Ligue canadienne de hockey féminin, un an après avoir aidé Brampton à remporter le titre de la ligue.

À propos de Jayna

Introduction au sport: Elle a commencé à jouer au hockey l’âge de six ans. Son frère aîné jouait déjà et ses deux parents étaient très actifs dans le sport. Études: Elle a obtenu son baccalauréat en éducation physique et santé de l’Université de Toronto en 2004.

Autres intérêts: Elle aime cuisiner et jouer au golf. Elle dirige une école de hockey avec sa coéquipière de Brampton, Lori Dupuis. Elle collabore avec plusieurs organismes de bienfaisance dont la fondation University Hospital Kingston, CanFund et Right to Play. Chaque année, elle organise un tournoi de golf de charité à la mémoire de son père pour la fondation UHKF. En cinq ans, elle a amassé plus de 90 000 $.

De tout et de rien: Son plus beau souvenir des Jeux olympiques est le défilé de l’équipe canadienne lors de la cérémonie d’ouverture des jeux de 1988 à Calgary. Ses sources d’inspiration sont ses anciennes coéquipières Cassie Campbell et Vicky Sunohara. Sa devise est : Le cœur transporte les pieds, pas le contraire.