Biographie :

Reconnu comme étant un joueur offensif et rapide, Paul Kariya incarne la fierté du hockey canadien. Après avoir été repêché par les Mighty Ducks d’Anaheim au quatrième rang, Kariya a retardé son arrivée chez les professionnels jusqu’à ce qu’il puisse jouer pour le Canada lors des Jeux olympiques d’hiver de 1994. Il avait alors mené l’équipe canadienne avec 12 points en huit rencontres. En finale contre la Suède, il a inscrit un but en tirs de barrage, mais le Canada s’était incliné pour repartir avec la médaille d’argent.

Kariya a aussi fait partie de l’équipe olympique en 2002. Il a marqué le premier but du match de la médaille d’or dans une victoire du Canada sur l’équipe américaine pour remporter sa première médaille d’or olympique en hockey sur glace en 50 ans. Pendant ces Jeux olympiques disputés à Salt Lake City en 2002, Kariya a participé à six matchs, inscrivant un total de trois buts.

Mis à part les Jeux olympiques, Kariya aura représenté son pays à sept autres occasions. Il a aidé le Canada à gagner l’or au Championnat mondial junior de 1993. De plus, il a participé au Championnat mondial en 1994 et en 1996, permettant à l’équipe de remporter l’or et l’argent.

Kariya a aussi connu plusieurs saisons fructueuses dans la LNH. Il a porté les couleurs des Ducks d’Anaheim pendant neuf saisons, de 1994 à 2003. Au cours des saisons 1995-1996 et 1996-1997, Kariya a remporté le trophée Lady Byng. Il est ensuite passé à l’Avalanche du Colorado, puis aux Predators de Nashville et finalement aux Blues de Saint-Louis. Après avoir disputé 15 saisons dans la Ligue nationale de hockey, Kariya a été intronisé au Temple de la renommée du hockey en 2017.