SECTIONS

Créez un compte olympique pour obtenir en exclusivité des renseignements, des promotions, des récompenses et des prix de l’Équipe olympique canadienne.

Reliez vos comptes

Deconnexion
EN

Site Web officiel de l’Équipe olympique canadienne

Sports aquatiques – Plongeon

Sports aquatiques – Plongeon

Aux Jeux olympiques de 2012, les épreuves de plongeon ont eu lieu au Centre aquatique de Londres du 29 juillet au 11 août. En tout, 136 athlètes (68 hommes et 68 femmes) y ont participé.

Le plongeon est un sport qui nécessite force, puissance, agilité, équilibre, souplesse et, bien sûr, une bonne dose d’audace. Tant dans les compétitions individuelles que dans les compétitions synchronisées, un coefficient de difficulté est attribué à chaque plongeon selon le type de figure exécuté : la position du plongeur, le nombre de sauts périlleux et de tire-bouchons ainsi que la hauteur de l’appel sont autant de facteurs qui sont pris en compte. Le niveau de difficulté va de 1,4 pour les plongeons les plus faciles à 3,8 pour les plus difficiles. Un plongeon comprend les étapes suivantes : 1) position de départ et approche, 2) saut, 3) envol et exécution, 4) entrée dans l’eau. Aux Jeux olympiques, les juges sont au nombre de sept pour noter les plongeons, sur une échelle allant de zéro à dix, en fonction de la qualité de l’exécution.

Les concurrents plongent à partir d’un tremplin (3 m) ou d’une plate-forme (10 m).

On distingue cinq groupes de sauts, selon la position du plongeur au moment de l’appel (arrière, avant ou sur les mains) et la façon dont il quitte la planche (renversée ou retournée). Pendant le plongeon, le plongeur peut se tenir en position droite, carpée, groupée ou libre. Cette dernière position n’est possible que pour les plongeons difficiles qui comprennent des tire-bouchons. La position libre se présente comme une combinaison des trois autres positions.

Il existe plus de 100 types de plongeons recensés, avec coefficient de difficulté assigné, au tremplin comme à la plate-forme.

La compétition comprend un tour de qualification, une demi-finale et une finale. Dans les tours préliminaires et en finale, les plongeurs exécutent des plongeons optionnels (sans limites en ce qui concerne le niveau de difficulté). À l’épreuve préliminaire du tremplin de 3 m, les athlètes exécutent des plongeons choisis parmi les cinq groupes de plongeons : avant, arrière, renversé, retourné et tire-bouchon.

Dans la demi-finale, les plongeurs se présentent dans l’ordre inverse de leur classement, selon leur pointage total à l’issue des préliminaires. À la demi-finale du 3 m, les hommes et les femmes exécutent cinq plongeons, un de chacun des cinq groupes. Les 12 meilleurs (chez les hommes comme chez les femmes) passent à la finale.

La finale masculine du 3 m comprend six plongeons exécutés sans limites quant au niveau de difficulté; les concurrents exécutent un plongeon de chacun des cinq groupes (avant, arrière, renversé, retourné et tire-bouchon) et un plongeon additionnel du groupe de leur choix. La finale féminine du 3 m comprend cinq plongeons des différents groupes, sans limites quant au niveau de difficulté.

À la plate-forme de 10 m, les règles sont les mêmes pour les hommes et les femmes. À la plate-forme masculine, dans les préliminaires et à la finale, les concurrents exécutent six plongeons des différents groupes sans limites quant au niveau de difficulté. À la plate-forme féminine, les plongeuses exécutent cinq plongeons des différents groupes sans limites quant au niveau de difficulté. En demi-finale, et les hommes et les femmes exécutent quatre plongeons des différents groupes; le coefficient total de difficulté ne doit pas dépasser 7,6.
***
Le plongeon synchronisé comprend deux épreuves exécutées au tremplin de 3 m et à la plate-forme de 10 m. Deux plongeurs exécutent un plongeon simultanément à partir du tremplin ou de la plate-forme. La compétition comprend cinq tours : deux tours de plongeons présentant un coefficient de difficulté assigné de 2,0 chacun, et trois tours de plongeons sans limites quant au niveau de difficulté. Ces cinq plongeons doivent comprendre : un plongeon synchronisé avec appel avant, un autre avec appel arrière et un autre avec une combinaison d’appel avant et arrière.

Neuf juges évaluent chaque plongeon synchronisé : deux notent la performance technique d’un des deux plongeurs, et deux autres notent la performance technique de l’autre plongeur. Les cinq autres juges notent la synchronisation du tandem. La note pour la synchronisation compte pour la plus grande partie de la note finale.

Identification Olympique

Identification olympique gratuite

Créez un compte olympique pour obtenir en exclusivité des renseignements, des récompenses et des prix de l’Équipe olympique canadienne.