Sports aquatiques – Plongeon

Le plongeon sportif apparaît au 18e siècle sous l’impulsion de gymnastes suédois et allemands qui s’aventurent à exécuter leurs routines au-dessus de l’eau. C’est en Allemagne, en 1843, qu’est publié le premier livre de plongeon. Le plus vieux club allemand, Der Berliner Schwimmverein von 1878, accueille des compétitions internationales de plongeon dès 1882. Les premières règles sont adoptées en 1891, soit environ à l’époque où le plongeon voit le jour en Grande-Bretagne sous l’influence de Suédois en visite. La première fédération, l’Association de plongeon amateur, est fondée en Grande-Bretagne en 1901.

Grâce au soutien de l’Allemagne, le plongeon fait son entrée aux Jeux olympiques en 1904 à Saint-Louis. La seule épreuve masculine au programme est disputée sur un tremplin rigide (comme la plateforme moderne), mais monté à trois mètres de l’eau (comme le tremplin moderne). La plateforme fait ses débuts aux Jeux suivants à Londres, le tremplin féminin à Stockholm 1912 et la plateforme féminine à Anvers 1920. Enfin, le plongeon synchronisé est introduit à Sydney 2000.  Le plongeon fait partie du programme panaméricain depuis 1951, année où les Jeux panaméricains ont eu lieu pour la première fois.

Alexandre Despatie

Il existe six groupes de plongeon selon le type de vol :

  1. Plongeons avant : face au bassin, le plongeur effectue une rotation vers l’avant
  2. Plongeons arrière : dos tourné au bassin, le plongeur effectue une rotation vers l’arrière
  3. Plongeons renversés : face au bassin, le plongeur effectue une rotation vers le plongeoir
  4. Plongeons retournés : dos tourné au bassin, le plongeur effectue une rotation vers le plongeoir
  5. Plongeons contenant des vrilles (vers l’avant ou l’arrière, renversés ou retournés)
  6. Plongeons à partir d’un appui renversé sur les mains (depuis la plateforme seulement)

 

Jennifer Abel

Chacun des plongeons peut être effectué dans l’une des quatre positions suivantes :

A.  Tendu : le plongeur garde son corps droit, pieds joints et orteils pointés
B.  Carpé : le plongeur plie son corps au niveau de la taille, garde les jambes droites et les orteils pointés
C.  Groupé : le plongeur plie son corps à la taille et aux genoux en gardant les jambes groupées et tirées vers la poitrine, les chevilles près des fesses
D.  Libre : combinaison des trois premières positions, utilisée uniquement dans certains plongeons contenant des vrilles

Alexandre Despatie,  Ross Reuben

Chaque plongeon est doté d’un coefficient de difficulté calculé selon une formule mathématique qui tient compte du nombre de vrilles et de périlleux, de la position en vol et de la position à l’entrée.

Une note de 1 à 10 est attribuée pour chaque plongeon, par demi-points, selon l’échelle suivante :

  •             Manqué                     0 point
  •             Faible                         0,5 à 2,0 points
  •             Insuffisant                2,5 à 4,5 points
  •             Satisfaisant               5,0 à 6,5 points
  •             Bon                             7,0 à 8,0 points
  •             Très bon                    8,5 à 9,5 points
  •             Excellent                   10 points

Événements

Plateforme 10 m - hommes et femmes

Les épreuves individuelles consistent en trois rondes : préliminaires, demi-finales et finale. Les 18 premiers plongeurs au terme des préliminaires avancent en demi-finales, les 12 premiers de celles-ci se qualifiant pour la finale. Les notes ne sont pas reportées à la ronde suivante.

Les hommes exécutent six plongeons par ronde, les femmes cinq. Il est interdit de répéter un plongeon dans la même ronde.

Les plongeurs doivent varier leurs plongeons en en choisissant parmi les cinq catégories, sans limites quant au coefficient de difficulté. Les juges évaluent la technique, l’exécution et le plongeon dans son ensemble, sans tenir compte de l’approche vers la position de départ, la difficulté du plongeon ou le mouvement sous la surface de l’eau.

Les épreuves individuelles sont notées par un panel de sept juges. La note d’un plongeon est calculée en éliminant les deux notes les plus faibles et les deux notes les plus élevées, en faisant la somme de celles qui restent et en multipliant la somme par le coefficient de difficulté.

Tremplin 3 m - hommes et femmes

Les épreuves individuelles consistent en trois rondes : préliminaires, demi-finales et finale. Les 18 premiers plongeurs au terme des préliminaires avancent en demi-finales, les 12 premiers de celles-ci se qualifiant pour la finale. Les notes ne sont pas reportées à la ronde suivante.

Les hommes exécutent six plongeons par ronde, les femmes cinq. Il est interdit de répéter un plongeon dans la même ronde.

Les plongeurs doivent varier leurs plongeons en en choisissant parmi les cinq catégories, sans limites quant au coefficient de difficulté. Les juges évaluent la technique, l’exécution et le plongeon dans son ensemble, sans tenir compte de l’approche vers la position de départ, la difficulté du plongeon ou le mouvement sous la surface de l’eau.

Les épreuves individuelles sont notées par un panel de sept juges. La note d’un plongeon est calculée en éliminant les deux notes les plus faibles et les deux notes les plus élevées, en faisant la somme de celles qui restent et en multipliant la somme par le coefficient de difficulté.

Plateforme synchro 10 m - hommes et femmes

Dans les épreuves synchronisées, les huit équipes qualifiées disputent une seule ronde.

Les hommes exécutent six plongeons par ronde, les femmes cinq. Il est interdit de répéter un plongeon dans la même ronde. Un coefficient de difficulté de 2.0 est automatiquement assigné aux deux premiers plongeons, les plongeons suivants étant notés selon le coefficient de difficulté réel de la FINA.

Les épreuves synchronisées sont notées par un panel de 11 juges. Cinq juges évaluent la synchronisation et six juges notent l’exécution, soit trois par plongeur. La note d’un plongeon est calculée en éliminant la note la plus faible et la note la plus élevée, en faisant la somme de celles qui restent, en divisant la somme par cinq et en la multipliant par trois puis par le coefficient de difficulté.

Les juges qui évaluent la synchronisation observent la hauteur, la coordination des mouvements, les angles, la distance du plongeoir et le moment de la pénétration dans l’eau.

Tremplin synchro 3 m - hommes et femmes

Dans les épreuves synchronisées, les huit équipes qualifiées disputent une seule ronde.

Les hommes exécutent six plongeons par ronde, les femmes cinq. Il est interdit de répéter un plongeon dans la même ronde. Un coefficient de difficulté de 2.0 est automatiquement assigné aux deux premiers plongeons, les plongeons suivants étant notés selon le coefficient de difficulté réel de la FINA.

Les épreuves synchronisées sont notées par un panel de 11 juges. Cinq juges évaluent la synchronisation et six juges notent l’exécution, soit trois par plongeur. La note d’un plongeon est calculée en éliminant la note la plus faible et la note la plus élevée, en faisant la somme de celles qui restent, en divisant la somme par cinq et en la multipliant par trois puis par le coefficient de difficulté.

Les juges qui évaluent la synchronisation observent la hauteur, la coordination des mouvements, les angles, la distance du plongeoir et le moment de la pénétration dans l’eau.

Médaillés canadiens

Open/Close

CLASSEMENT FINAL:

ATHLÈTES:

JEUX:

ÉVÉNEMENT :

RÉSULTAT:

OrSylvie Bernier1984 Los AngelesTremplin 3 m - femmes -
ArgentAnne Montminy, Émilie Heymans2000 SydneyPlateforme 10 m synchro - femmes -
ArgentAlexandre Despatie2004 AthènesTremplin 3 m - hommes -
ArgentAlexandre Despatie2008 BeijingTremplin 3 m - hommes -
ArgentÉmilie Heymans2008 BeijingPlateforme 10 m - femmes -
BronzeIrene MacDonald1956 MelbourneTremplin 3 m - femmes -
BronzeAnnie Pelletier1996 AtlantaTremplin 3 m - femmes -
BronzeAnne Montminy2000 SydneyPlateforme 10 m - femmes -
BronzeBlythe Hartley, Émilie Heymans2004 AthènesPlateforme 10 m synchro - femmes -
BronzeJennifer Abel, Émilie Heymans2012 LondresTremplin 3 m synchro - femmes -
BronzeMeaghan Benfeito, Roseline Filion2012 LondresPlateforme 10 m synchro - femmes -
Club Olympique

Joignez-vous au Club olympique canadien, une communauté accessible sur toutes les plateformes, qui unit et récompense les partisans d’Équipe Canada, et c’est gratuit.

Gagnez des points, gagnez des primes et recevez des mises à jour par courriel sur votre Équipe olympique canadienne.

Top des partisans d’Équipe Canada

Julien Lemay-Hardy

Niveau actuel

Capitaine

  • Total: 1058 points
  • Earned this week: 1058 points
  • Next Level: Étoile
  • Needed: 192 points

Martin Guay

Niveau actuel

Capitaine

  • Total: 822 points
  • Earned this week: 822 points
  • Next Level: Étoile
  • Needed: 428 points

Elizabeth Manadili

Niveau actuel

Vétéran

  • Total: 633 points
  • Earned this week: 633 points
  • Next Level: Capitaine
  • Needed: 117 points

Ahmed Bacha

Niveau actuel

Vétéran

  • Total: 511 points
  • Earned this week: 511 points
  • Next Level: Capitaine
  • Needed: 239 points

Karine Dufour

Niveau actuel

Vétéran

  • Total: 488 points
  • Earned this week: 488 points
  • Next Level: Capitaine
  • Needed: 262 points

Claude Saucier

Niveau actuel

Vétéran

  • Total: 487 points
  • Earned this week: 487 points
  • Next Level: Capitaine
  • Needed: 263 points

Eric Simard

Niveau actuel

Vétéran

  • Total: 480 points
  • Earned this week: 480 points
  • Next Level: Capitaine
  • Needed: 270 points

Mina Coulombe

Niveau actuel

Vétéran

  • Total: 459 points
  • Earned this week: 459 points
  • Next Level: Capitaine
  • Needed: 291 points

site Web par zync.ca | Programmed by Trew Knowledge | Propulsé parWordPress.com VIP

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 071 autres abonnés