Biographie :

Aux Jeux olympiques de Los Angeles 1984, Sylvie Bernier a remporté la première médaille olympique du Canada en plongeon, remportant les honneurs au tremplin de 3 mètres.

On s’attendait de la compétition du tremplin de 3 mètres des Jeux de Los Angeles 1984 qu’elle soit un duel entre les plongeuses américaines et chinoises. Toutefois, la Canadienne Sylvie Bernier s’est présentée aux Jeux olympiques avec une série de victoires sur le circuit international de plongeon.

Après une bonne performance à ses premiers plongeons, Bernier était troisième en amorçant la finale. Elle avait la réputation de ne pas bien gérer la pression dans les compétitions d’envergure, mais elle a utilisé une toute nouvelle approche pour la finale olympique. Bernier n’a pas regardé les pointages affichés pour les autres compétitrices et a ignoré l’annonceur maison en écoutant à la place la trame sonore du film « Flashdance » entre ses plongeons. Sa stratégie s’est avérée la bonne puisqu’elle a mis la main sur le titre olympique.

Elle a établi un record olympique avec 530,70 points, remportant la toute première médaille d’or olympique de l’histoire du Canada en plongeon et en devenant la première championne olympique féminine originaire du Québec. Elle a battu avec surprise les deux Américaines et les deux Chinoises, qui ont terminé de la deuxième à la cinquième place.

Bernier a commencé à plonger à l’âge de 10 ans et était membre de l’équipe nationale dès l’âge de 14 ans, sous la direction de l’entraîneur Don Dion. Au cours de sa carrière étalée sur six ans, Bernier a remporté cinq titres nationaux et plus de 20 médailles internationales au tremplin, dont une d’argent aux Jeux Commonwealth de 1982, soit son premier podium international, le bronze aux Jeux panaméricains 1983 et le bronze aux Jeux mondiaux universitaires 1983.

Après sa retraite de la compétition sportive en 1984, Bernier a fait ses débuts en télévision, agissant comme commentatrice aux Jeux de Séoul 1988 puis à Barcelone 1992. Elle a été chef de mission pour l’équipe canadienne olympique à Beijing 2008 et chef de mission adjointe à Turin 2006, puis à Londres 2012.

Bernier a reçu le trophée Bobbie Rosenfeld en 1984, remis à l’athlète féminine de l’année au Canada. À l’approche des Jeux de Tokyo 2020, Bernier était toujours la seule championne olympique en plongeon.

Elle a fait son entrée au Temple de la renommée du sport olympique canadien en 1985, la même année où elle a reçu l’Ordre du Canada. Elle a été intronisée au Panthéon des sports canadiens en 1987 et au Temple de la renommée de la natation en 1996.