Comment ça fonctionne :

Les Américains sont à l’avant-plan de l’évolution du surf des neiges depuis le premier prototype créé en 1939 par Vern Wicklund qui se servait d’un traîneau comme d’une planche. En 1965, Sherman Poppen crée le « snurfer », une planche de surf destinée à la neige, faite de deux skis attachés ensemble et d’une corde pour aider le surfeur à maintenir son équilibre. Pendant le reste de la décennie, le surf a une grande influence sur le sport, et le premier surf des neiges moderne ressemble à une planche de surf courte. Pendant les années 1970, deux Américains, Jake Burton Carpenter et Tom Sims, commencent à produire des planches chacun de leur côté. Sur la côte Est, Carpenter pratiquait le snurfer au milieu des années 1960, et sur la côte Ouest, Sims s’est inspiré du surf et de la planche à roulettes. La première compétition de surf des neiges est organisée dans les années 1980.

L’Équipe olympique canadienne 2014 – surf des neiges

La Fédération internationale de surf des neiges évolue tout d’abord de façon indépendante, mais en 1994, la Fédération internationale de ski la ramène dans son giron avec la bénédiction du CIO. Par conséquent, le surf des neiges est intégré aux programmes des Jeux olympiques d’hiver de 1998 à Nagano. Le sport a progressé depuis sa première présence aux Jeux où les athlètes masculins et féminins disputaient chacun deux épreuves. Cinq épreuves masculines et féminines seront présentées aux Jeux olympiques d’hiver de 2014 à Sotchi.