Biographie :

 

Kevin Hill a obtenu le meilleur résultat masculin du Canada en snowboard cross depuis une décennie aux Championnats du monde, où il a remporté la médaille d’argent en 2015. Une semaine plus tard, il a dominé la compétition en remportant la médaille d’or des X Games d’Aspen, où il avait remporté celle d’argent en 2011. Lors de la saison 2014-2015, il a aussi obtenu son meilleur résultat en carrière en terminant au 4e rang du classement général de la Coupe du monde de snowboard cross, notamment grâce à deux podiums à deux courses d’affilée à Voysonnaz, en Suisse. Le premier podium en Coupe du monde de Kevin est survenu à Montafon, en Autriche, en décembre 2013, où il a atteint le 3e rang. Il a obtenu sa meilleure performance en carrière avec un 2e rang à la Coupe du monde de Baqueira Beret, en Espagne, en mars 2016. Kevin a vu les Jeux olympiques à la télé et il a voulu y participer comme concurrent, peu importe le sport. En fait, il s’en est fallu de peu qu’il réalise ce rêve à Vancouver 2010, où il est sorti de nulle part pour manquer de justesse de se tailler une place au sein de l’équipe canadienne. Quatre ans plus tard, il est devenu le meilleur Canadien en snowboard cross à Sotchi 2014 en terminant 2e de la petite finale, donc 8e au classement. Une chute l’avait empêché de participer à la grande finale. Quelques semaines plus tôt, il avait raté le podium de peu en terminant au 4e rang aux X Games. Kevin a fait ses débuts sur le circuit de la Coupe du monde en février 2009 à l’occasion de l’épreuve test officielle en vue de Vancouver 2010, qui s’est déroulée à Cypress Mountain. Il s’agissait de sa deuxième saison de compétition seulement.

FAITS SAILLANTS EN CARRIÈRE

Médaillé d’argent aux X Games d’hiver de 2011 (snowboard cross).

À PROPOS DE L’ATHLÈTE

Débuts : Il a commencé le snowboard à l’âge de 19 ans et s’est lancé dans le snowboard cross à 22 ans, car il a développé un goût pour la vitesse et l’attention qu’il obtenait en faisant de la course de BMX.

Au‑delà du snowboard : Depuis ses 10 ans, on le trouvait toujours à la piste de BMX, sur un motocross ou au parc de planche à roulettes. Les autres sports extrêmes qu’il adore sont le saut de falaise, la descente en vélo de montagne, le wakeboard et le surf. Il adore bouger et soulever des poids, dans une salle ou à la plage. Il aimerait devenir un courtier en bourse et posséder un parc de sports extrêmes réservé aux jeunes. On le surnomme Kskills.

Souvenir olympique favori : voir sa coéquipière Maëlle Ricker remporter la médaille d’or à Vancouver 2010. Son modèle est son ancien coéquipier Rob Fagan, qui l’a pris sous son aile et l’a influencé grâce à son attitude positive. Il tire son inspiration du joueur de tennis Rafael Nadal, mais plus précisément de sa longévité comme joueur au meilleur de sa forme et de l’esprit sportif dont il fait preuve. Citation favorite : « Les batailles de la vie ne sont pas toujours gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais plutôt par ceux qui se croient capables de le faire. » – Vince Lombardi.

PALMARÈS INTERNATIONAL

Jeux olympiques d’hiver : 2014 – 8e

 

Championnats du monde FIS : 2017 – 21e (snowboard cross); 2015 – ARGENT (snowboard cross); 2013 – 33e (snowboard cross); 2011 – 14e (snowboard cross)

 

X Games d’hiver : 2015 – OR (Aspen); 2014 – 4e (Aspen); 2012 – 24e (Aspen); 2011 – ARGENT (Aspen); 2010 – 21e (Aspen)