Biographie :

Après avoir été absent durant deux saisons en raison de blessures, Chris Robanske a finalement connu une saison 2012‑2013 placée sous le signe de la santé et de la réussite, grâce notamment à deux médailles en Coupe du monde, y compris sa première victoire. Il a également participé à ses premiers Championnats du monde où il a terminé au 4e rang en qualification avant de finir la compétition au 12e rang. Ses premiers Jeux olympiques étaient ceux de Sotchi 2014, où il a terminé au 17e rang après avoir été éliminé des quarts de finale. Il a terminé sa saison en 3e place du classement de la Coupe du monde en snowboard cross, son meilleur résultat en carrière. En comptant la saison 2016‑2017, il a atteint six podiums de Coupe du monde, dont deux victoires.

Chris a fait l’expérience des Jeux olympiques d’hiver à Vancouver 2010 en tant qu’ouvreur de piste de l’épreuve de snowboard cross. Il a rejoint les rangs de l’équipe nationale en 2010‑2011, mais sa saison a pris fin après les X Games d’hiver de 2011 à Aspen. Il était l’un des derniers compétiteurs ajoutés en lice. Alors qu’il exécutait un grand saut, il a dû éviter un autre planchiste qui a perdu le contrôle dans les airs afin de ne pas atterrir sur lui. Chris a effectué un saut de 40 pieds de hauteur et de 110 pieds de longueur avant que l’atterrissage vienne causer des fractures de compression à ses vertèbres T7 et T11. La première épreuve à laquelle il a pris part à son retour a été la Coupe du monde de Telluride, au Colorado, en décembre 2011, où il a terminé au 2e rang, mais il ne participerait qu’à une seule épreuve de plus à la Coupe du monde durant la saison 2011‑2012.

En janvier 2012, à Veysonnaz, en Suisse, il s’est cassé la cheville après une chute dans l’une des rondes précédant la demi-finale et ne s’en est rendu compte que cinq secondes avant sa descente. Il a dû subir une chirurgie et mettre fin à sa saison.

À propos de Chris

Débuts : Chris a commencé le snowboard à l’âge de 9 ans parce qu’il aimait la planche à roulettes et que de transférer cette pratique sur la neige lui semblait naturel. Ses parents lui ont offert des leçons de snowboard pour sa fête. Le moniteur lui a dit qu’il avait un talent naturel et qu’il devrait se joindre à un programme de développement. Il a touché à toutes les disciplines, et à 15 ans, il a jeté son dévolu sur le snowboard cross, parce qu’il aime la vitesse et la course combinées aux sauts et aux figures acrobatiques.

Au-delà du snowboard : Il fait beaucoup de photographie. Il aime aussi plusieurs sports, comme la planche à roulettes, le surf, le vélo de montagne, l’escalade, la pêche, la randonnée pédestre et le camping. Il a grandi en allant à la pêche à la ligne dans les montagnes avec son père, mais il privilégie maintenant la pêche à la mouche. Il est actif auprès de Motionball, un organisme sans but lucratif qui amasse des fonds et sensibilise le public à la Fondation Olympiques Spéciaux Canada. Il a commencé à pratiquer le snowboard quand le sport a fait ses débuts aux Jeux olympiques d’hiver de Nagano 1998. En 2006, il se réveillait à 3 h du matin pour regarder les épreuves de snowboard cross des Jeux de Turin, et c’est à ce moment qu’il a réalisé qu’il voulait être comme les athlètes canadiens et participer aux Jeux olympiques. Ses sources d’inspiration sont ses bons amis, les médaillés olympiques Maëlle Ricker et Mike Robertson.