Comment ça fonctionne :

Le ski de fond se pratique depuis des milliers d’années. C’était à l’origine un moyen de se déplacer rapidement sur la neige. Les plus vieux skis au monde, trouvés en Russie, auraient été fabriqués il y a plus de 6 000 ans. Des peintures ancestrales découvertes dans des grottes en Norvège témoignent de la longue histoire du ski de fond, tout d’abord utilisé par les chasseurs et les guerriers. Le ski de fond récréatif est apparu au milieu du 19e siècle et environ à la même époque, il a été introduit en Amérique du Nord. La première course officielle a lieu en 1843 à Tromsø en Norvège.

L’Équipe olympique canadienne 2014 – ski de fond

Les premiers Jeux olympiques d’hiver qui ont eu lieu en 1924 à Chamonix ont présenté deux épreuves masculines de ski de fond. Les épreuves féminines de ski de fond ont fait leur entrée au programme olympique lors des Jeux de 1952 à Oslo.

Les fondeurs utilisent deux techniques de base : le style classique et le style libre. En style classique, les skis glissent parallèlement sur des pistes damées. En style libre, il n’y a pas de contraintes et les fondeurs se déplacent à la manière des patineurs de vitesse et se propulsent en poussant de côté sur leurs skis. Le style libre (aussi appelé ski de pas de patin) est un peu plus rapide que le style classique et se pratique sur des skis plus courts. Le programme olympique comprend actuellement six épreuves masculines et féminines. La tradition veut que les épreuves de style classique et de style libre alternent de Jeux en Jeux.