Biographie :

Alex Harvey est le fondeur canadien le plus décoré de l’histoire en dehors des Jeux olympiques. Il est quintuple médaillé des Championnats du monde de la FIS et il compte non moins de 20 podiums de la Coupe de monde à son palmarès. Aux Championnats du monde de 2011, Alex et Devon Kershaw ont écrit une page d’histoire en remportant l’or au sprint par équipes, devenant ainsi les premiers fondeurs canadiens de sexe masculin à monter sur le podium des Championnats du monde de ski de fond. En 2013, Alex a gagné le bronze en sprint, style classique, pour devenir le premier athlète canadien à décrocher une médaille individuelle en ski de fond aux Championnats du monde. En 2015, il a récolté deux médailles aux Championnats du monde, soit l’argent au sprint en style classique et le bronze en skiathlon. En 2017, il a enlevé le titre mondial du départ groupé 50 km en style libre.

Alex a inscrit sa première victoire en Coupe du monde en mars 2012 à Falun, en Suède, sur la même piste qui avait vu son père gagner la première de ses victoires historiques en Coupe du monde 25 ans plus tôt. Il a connu ses meilleures saisons à la Coupe du monde en 2013‑2014 et en 2016‑2017 lorsqu’il a terminé au 3e rang du classement général. Au nombre des faits saillants de la dernière saison, mentionnons les victoires qu’il a remportées durant deux weekends de suite au sprint par équipes avec Lenny Valjas et à une course de 15 km en style libre, suivies immédiatement par la toute première médaille du Canada en Coupe du monde au relais masculin. Alex a conclu la saison en enlevant la victoire au sprint en style libre à la finale de la Coupe du monde à Québec où il a également terminé 2e à la poursuite 15 km.

À sa première participation olympique, à Vancouver 2010, Alex a permis au Canada d’obtenir son meilleur résultat de l’histoire au relais masculin de ski de fond. Toutefois, pour Alex, le fait marquant de ces Jeux a été sa 4e place au sprint par équipes avec Devon Kershaw. À PyeongChang 2018, Alex Harvey termine au huitième à l’épreuve du 30 km, septième à l’épreuve du 15 km, huitième au sprint par équipes avec Lens Valjas et quatrième à l’épreuve du 50 km.

Alex a connu du succès à tous les niveaux de la compétition internationale. Quelques semaines avant son triomphe aux Championnats du monde avec Devon Kershaw, il était devenu le premier Canadien à avoir gagné l’or aux Championnats du monde des moins de 23 ans après avoir remporté l’épreuve de poursuite. Il a réalisé ces performances quatre ans après être monté sur le podium des Championnats du monde juniors, où il avait remporté le bronze au 10 km ainsi qu’à la poursuite 20 km. En 2008, il est devenu le seul Canadien à gagner trois médailles aux Championnats du monde juniors lorsqu’il a ajouté une médaille d’argent obtenue au 10 km à sa récolte.

À propos d’Alex

Débuts : Alex Harvey a commencé à pratiquer le ski de fond à l’âge de 3 ans. Son père, Pierre Harvey, est le premier Canadien à avoir remporté une victoire en Coupe du monde de ski de fond. Le centre national d’entraînement du Québec a été nommé en son honneur. Harvey père a concouru à quatre Jeux olympiques, dont deux fois en ski de fond et deux fois en cyclisme. Grâce à son père, Alex a compris que ceux qui remportent des victoires à la Coupe du monde sont des gens normaux. Alex est le seul membre de sa famille qui n’a gagné aucune médaille aux Jeux du Québec. Au-delà du ski de fond : Il étudie le droit à l’Université Laval; il doit maintenir le rythme de ses études universitaires tout en voyageant et en participant à des compétitions. Il essaie de se tenir à jour pour ce qui est de ses émissions télévisées préférées (Game of Thrones, House of Cards, Scandal, Suits, Billions) en voyage. Durant l’entre-saison, il aime s’adonner au surf et passer du temps à la plage. Il soutient Laura Lémerveil, un organisme caritatif qui vient en aide aux enfants lourdement handicapés et à leurs parents. C’est en regardant Beckie Scott gagner le bronze – une médaille qui a d’ailleurs été plus tard remplacée par l’or – à Salt Lake City 2002 qu’est né son rêve olympique. Citations préférées : « Ça ne deviendra jamais plus facile, vous devez seulement faire plus vite. » – Eddy Merckx, et « Ce n’est pas compliqué, il suffit de le faire. » – Ronnie Coleman…