Biographie :

Amanda Ammar est retournée aux Jeux olympiques d’hiver pour la première fois depuis ses débuts aux Jeux de 2006 à Turin où, alors âgée de 20 ans, elle était la plus jeune membre de l’équipe canadienne de ski de fond.

Amanda n’a pas encore concouru aux Championnats du monde FIS. Elle a participé à trois éditions d’affilée des Championnats du monde juniors en 2004, 2005 et 2006 et y a inscrit ses meilleurs résultats moins d’un mois avant ses débuts olympiques; elle avait alors terminé au 6e rang au 5 km classique et au 7e rang au 10 km poursuite. Elle a participé à trois éditions d’affilée des Championnats du monde des moins de 23 ans, soit en 2007, 2008 et 2009.

Amanda n’a pas d’expérience en Coupe du monde, mais elle a principalement été présente sur le circuit de la Coupe Nor-Am au cours des dernières années. Elle a pris un long congé du sport et n’a participé à aucune compétition entre les mois de décembre 2009 et décembre 2011. Au cours de l’été 2013, elle a souffert de douleurs au pied causées par le névrome de Morton, une lésion nerveuse entre les orteils.

À PROPOS DE L’ATHLÈTE

Introduction au sport : Elle a commencé à skier à un an, et dès huit ans, elle participait à des compétitions. En première année, elle a fait un dessin d’elle-même en train de skier avec les anneaux olympiques en toile de fond. Plus jeune, ses parents la réveillaient à minuit et ils skiaient ensemble sous la pleine lune sans lampe frontale…

Autres intérêts : Elle aime la planche à bras et les aventures de plein air. Elle aime également participer à des dégustations de vin lorsqu’elle visite ses parents dans la vallée de l’Okanagan. Elle travaille comme réceptionniste à la clinique Rocky Mountain Rehab and Sports Medicine. Elle possède sa propre entreprise de nettoyage domiciliaire appelée Canmore Green Ninja Clean qui n’utilise que des produits écologiques…

De tout et de rien : L’Italienne Stefania Belmondo, une petite et féroce compétitrice, détentrice de 10 médailles olympiques et qui est de la même taille qu’elle, est son idole. Son moment olympique favori est celui où Belmondo est revenue de l’arrière pour gagner l’épreuve de 15 km à Salt Lake City 2002 après avoir cassé son bâton. Sa citation préférée est la suivante : « Les ninjas ne font pas de vœux sous les étoiles, mais les lancent. » – Jarius Raphel

PALMARÈS INTERNATIONAL

Jeux olympiques d’hiver : 2014 – 55e (15 km skiathlon), 55e (10 km classique), 49e (30 km départ groupé libre); 2006 – 49e (sprint libre), 54e (10 km classique), 10e (4 x 5 km relais).