Basketball à Tokyo 2020

Sites de compétition: Super aréna de Saitama (basketball), Site de sports urbains d’Aomi (3×3)

Dates des compétitions: Basketball – 26 juillet au 9 août (Jours 2 à 16); 3×3 – 25 au 29 juillet (Jours 1 à 5)

Épreuves: 4 (2 masculines et 2 féminines)

Le basketball est inventé en décembre 1891 au Massachusetts par le professeur canadien du Springfield College, James Naismith. En peu de temps, le jeu évolue jusqu’à sa forme actuelle. Le drible en devient rapidement un élément essentiel, le nombre de joueurs par équipe se restreint de neuf à cinq et la valeur d’un panier marqué passe de trois à deux points. On utilise un ballon de cuir plus grand que le ballon de soccer utilisé à l’origine par James Naismith, et les paniers à pêches (chaque ballon devait être récupéré manuellement) laissent leur place aux filets suspendus à des cercles métalliques.

Tokyo 2020 sera marqué par une autre étape dans l’évolution de ce sport avec l’arrivée au programme du basketball à trois contre trois (3×3) en plus de la version traditionnelle.

Les tournois masculin et féminin de basketball compteront chacun 12 équipes de 12 joueurs, mais seulement cinq joueurs par équipe s’affrontent en même temps sur le terrain. Les équipes sont divisées en deux groupes de six pour la première ronde du tournoi. Elles remportent deux points à chaque victoire et un seul point par défaite. Les quatre meilleures équipes de chaque groupe avancent ensuite en quart de finale pour les rondes d’élimination directe.

Canada menait 52-47 contre les États-Unis à la mi-temps lors de la demi-finale des Jeux panaméricains de Toronto, en 2015. Vendredi 24 juillet 2015. COC Photo by Michael P. Hall

Depuis Barcelone 1992, les joueurs professionnels, y compris ceux de la National Basketball Association (NBA), ont le droit de participer aux Jeux olympiques. Par contre, les règles internationales diffèrent des règles de la NBA sous certains aspects importants. Tout d’abord, chaque quart de jeu compte dix minutes (deux minutes de moins que dans la NBA). Lors d’égalité en fin de match, le jeu est prolongé d’autant de périodes de cinq minutes nécessaires pour déterminer le vainqueur. La surface de jeu de dimension internationale mesure 28 m de long sur 15 m de large, légèrement plus petite que celle de la NBA (28,65 m sur 15,24 m). La ligne de trois-points internationale décrit un arc de cercle à distance de 6,75 m du panier contre 7,24 m dans le cas de la NBA. Dans les deux cas, la hauteur du panier reste la même à 3,05 m.

Les tournois masculin et féminin à 3×3 compteront chacun huit équipes de quatre joueurs, mais seulement trois joueurs par équipe s’affrontent en même temps sur le terrain.

Le basketball 3×3 se pratique sur une surface représentant la moitié d’un terrain normal, soit d’une longueur de 11 m et d’une largeur de 15 m. On y trouve seulement un panier vers lequel les deux équipes tireront. Il n’y a pas de type de surface réglementaire, si bien qu’un match de 3×3 peut se jouer

sur du béton, de l’asphalte, des terrains existants ou temporaires, tant que cette surface est jouable et que l’aspect de sécurité des joueurs a été pris en compte.

Chaque match de 3×3 est composé d’une seule période de 10 minutes, si bien qu’une rencontre peut être complétée en 20 minutes. Toutefois, une équipe gagnera un match si elle inscrit 21 points avant que le temps soit écoulé. En cas d’égalité au terme du temps réglementaire, une prolongation suivra. La première équipe à marquer deux points en prolongation l’emporte.

Au basketball 3×3, les équipes ont 12 secondes pour tirer au panier, soit la moitié des 24 secondes accordées dans la version traditionnelle. Les tirs de champ permettent de marquer un ou deux points selon l’emplacement du tireur, soit à l’intérieur (un point) ou à l’extérieur (deux points) de l’arc.

Le Canada aux Jeux olympiques

Le Canada n’a remporté qu’une seule médaille olympique à Berlin 1936, année d’introduction du basketball au programme olympique. En finale face aux États-Unis, la pluie transforme l’argile du terrain de tennis sur lequel la partie a lieu en une boue qui rend difficile le drible et empêche de marquer beaucoup de points. Les Américains l’emportent 19 à 8, laissant la médaille d’argent aux Canadiens. C’est James Naismith qui remet les médailles cette année-là. L’épreuve féminine est ajoutée au programme olympique de Montréal 1976, et le meilleur résultat du Canada dans cette épreuve est une quatrième place à Los Angeles 1984.

Robinson