Avec Tessa Virtue et Scott Moir comme porte-drapeaux à la cérémonie d’ouverture, on se doutait que les athlètes canadiens de patinage artistique allaient impressionner à PyeongChang.

On ne s’était pas trompé, alors que les patineurs artistiques canadiens ont réussi à gagner la première médaille d’or d’Équipe Canada à PyeoneChang 2018.

La victoire d’Équipe Canada s’ajoute à plusieurs autres moments historiques du patinage artistique. Le duo composé de Scott Moir et Tessa Virtue a mis la main sur la médaille d’or à Vancouver 2010 et sur deux médailles d’argent à Sotchi 2014. Ils sont toutefois loin d’être les seuls patineurs canadiens à avoir posé le pied sur un podium olympique. En tout et pour tout, le Canada a remporté 25 médailles en patinage artistique depuis Lake Placid 1932.

Jetons un œil à quelques-uns des exploits olympiques les plus mémorables pour le Canada à cette discipline.

La naissance d’une tradition

Montgomery « Bud » Wilson brise la glace des premiers succès olympiques de l’histoire du Canada grâce à sa performance à Lake Placid 1932. Lorsqu’il a mis la main sur le bronze de l’épreuve en simple chez les hommes, il est non seulement devenu le premier Canadien, mais aussi le premier homme nord-américain à atteindre un podium olympique en patinage artistique.

Le Canadien Montgomery Wilson participe à l’épreuve de patinage artistique aux Jeux olympiques de Lake Placid 1932 à laquelle il remporte une médaille de bronze. (CP Photo/COC)

L’idole du Canada

Barbara Ann Scott, l’athlète la plus décorée, la plus reconnaissable et la plus aimée du pays depuis les années 1940, était la coqueluche du Canada. Son plus grand exploit date de Saint-Moritz 1928 où elle a remporté la première médaille d’or du Canada en patinage artistique.

 

Ne coupez pas le son!

Bien avant que Tessa et Scott deviennent le duo le plus célèbre du Canada, il y avait Barbara Wagner et Robert Paul. À Squaw Valley 1960, leur programme a subitement été interrompu alors que la musique s’est tue. L’incident ne les a pas du tout perturbés. Une fois la musique redémarrée, Barbara et Paul se sont de nouveau élancés, vers la première médaille d’or du Canada à l’épreuve en couples.

Le seul et unique

Si vous cherchez un patineur artistique canadien ayant laissé un héritage considérable à son sport, le nom de Toller Cranston vous viendra sans doute à l’esprit. Sa créativité et son excentricité ont façonné le sport et inspiré un nombre incalculable de patineurs qui lui ont succédé. Sur la scène olympique, son moment de gloire a eu lieu à Innsbruck 1976, lorsqu’il a remporté la médaille de bronze de l’épreuve en simple chez les hommes.

Tracy Wilson et Robert McCall du Canada participent à l’épreuve de danse sur glace de patinage artistique aux Jeux olympiques d’hiver de Calgary 1988. (CP PHOTO/COC/ C. McNeil)

Récolte record

Ce n’est sûrement pas une coïncidence si la meilleure performance du Canada à ce jour en patinage artistique était celle réalisée à Calgary 1988. Le pays a remporté trois médailles à trois épreuves différentes. Brian Orser et Elizabeth Manley ont tous deux remporté une médaille d’argent aux épreuves en simple, et Tracy Wilson et Rob McCall ont mis la main sur la première médaille en danse sur glace du Canada, une médaille de bronze.

La Canadienne Jamie Sale s’élève au-dessus de David Pelletier lors du programme libre de patinage artistique en duo à Salt Lake City 2002, en Utah, le lundi 11 février 2002. (CP Photo/COC/Andre Forget)

Scandale à Salt Lake City

Jamie Sale et David Pelletier ont obtenu l’une des médailles d’or les plus mémorables de l’histoire olympique du Canada – même si tout ne s’est pas vraiment passé comme prévu. À Salt Lake City 2002, malgré ce qui semblait être un programme libre parfait, le duo s’est vu remettre la médaille d’argent, une décision qui a choqué presque tous les spectateurs. L’enquête qui a suivi, visant les notes accordées par les juges, a finalement mené à l’octroi de la médaille d’or au duo et à d’importants changements dans la manière de calculer les points dans ce sport.

La Canadienne Jamie Sale s’élève au-dessus de David Pelletier lors du programme libre de patinage artistique en duo à Salt Lake City 2002, en Utah, le lundi 11 février 2002. (CP Photo/COC/Andre Forget)

Vaincre l’adversité

À Vancouver 2010, Joannie Rochette a montré au monde entier comment le courage et la résilience face à l’adversité pouvaient mener à des exploits remarquables. Joannie a appris le décès subit de sa mère deux jours avant la compétition. Malgré la tragédie, elle a patiné et obtenu sa meilleure note personnelle au programme court. Elle a ensuite terminé la compétition avec la médaille de bronze au cou, en l’honneur de sa mère.

La Canadienne Joannie Rochette exécute son programme court lors de la compétition féminine le 25 février 2010 aux Jeux olympiques d’hiver de Vancouver 2010. LA PRESSE CANADIENNE/Paul Chiasson

Le Canada a envoyé à PyeongChang sa plus imposante équipe de patinage artistique, soit 17 athlètes en tout. Riche de l’expérience olympique de chacun de ses membres, l’équipe a réussi à s’emparer de la première médaille d’or des Jeux de PyeongChang pour le Canada. Les prochaines épreuves de patinage artistique auront lieu demain, avec la présentation de l’épreuve en couples.

Pour voir la composition d’Équipe Canada en patinage artistique