Biographie :

Barbara Ann Scott a remporté la médaille d’or de l’épreuve féminine aux Jeux de St-Moritz 1948 pour ainsi devenir la première championne olympique canadienne en patinage artistique. Elle a aussi été la première médaillée d’or de l’histoire du Canada aux Jeux olympiques d’hiver.

Après avoir remporté le titre national junior à l’âge de 11 ans, Scott a décroché le premier de ses cinq titres nationaux seniors consécutifs en 1944, âgée de seulement 15 ans. Sur une période de six semaines en 1947, Scott a été consécutivement couronnée championne nationale, européenne et mondiale. À son retour à la maison à Ottawa, elle a été honorée par un défilé de célébration où elle a reçu une voiture décapotable jaune portant l’inscription « 47-U-1 » sur la plaque d’immatriculation pour souligner son exploit. Toutefois, l’Américain Avery Brundage, alors vice-président du CIO, a menacé de lui retirer son statut d’athlète amateure et donc son admissibilité olympique si elle gardait ce cadeau.

Scott a retourné la voiture pour ensuite dominer son épreuve à St-Moritz. Profitant d’une confortable avance après les figures imposées, Scott a adopté une approche stratégique pour son programme libre. La glace ayant été abîmée par le tournoi masculin de hockey sur glace, la tâche de ses adversaires s’en trouvait compliquée. Scott a donc modifié son programme pour effectuer ses sauts aux endroits sur la patinoire qui étaient en meilleure condition. Elle a fait suivre sa médaille d’or olympique par la défense de son titre mondial et elle a une fois de plus reçu une voiture en cadeau qu’elle a pu garder, avec une plaque d’immatriculation identifiée « 48-U-1 ». Passant chez les professionnels, Scott a brillé dans le cadre des spectacles des Ice Capades, puis dans d’autres productions théâtrales sur glace avant de se retirer en 1955.

En reconnaissance de sa grandeur dans l’histoire olympique canadienne, Scott a été une des premières à porter le flambeau à l’arrivée de la flamme olympique à St John’s, Terre-Neuve dans le cadre du relais à travers le pays en route vers Calgary et les Jeux d’hiver de 1988. Elle a aussi porté la flamme olympique à la Chambre des communes dans le cadre du relais du flambeau pour les Jeux de Vancouver 2010. À la cérémonie d’ouverture à Vancouver, Scott faisait aussi partie du groupe de porteurs du drapeau olympique.

Scott a été intronisée au Temple de la renommée olympique en 1949, au Panthéon du sport canadien en 1955 et au Temple de la renommée international du sport féminin en 1997. Scott a été nommée membre de l’Ordre du Canada en 1991 et elle a fait partie du premier groupe de personnes reconnues sur l’Allée des célébrités canadiennes en 1998. Elle est décédée en septembre 2012 à l’âge de 84 ans.