Biographie :

Avec sa partenaire Meagan Duhamel, Eric Radford a remporté deux titres mondiaux consécutifs en 2015 et en 2016, devenant ainsi le premier couple canadien à avoir défendu avec succès une médaille d’or aux Championnats du monde depuis Barbara Wagner et Robert Paul, qui avaient récolté quatre médailles d’or consécutives de 1957 à 1960.

Leur premier titre mondial a été l’apogée d’une saison parfaite durant laquelle ils ont été les vainqueurs des deux compétitions du Grand Prix auxquelles ils ont pris part, ainsi que de la Finale du Grand Prix et des Championnats des quatre continents. Meaghan Duhamel et Eric Radford avaient décroché le bronze aux Championnats du monde de 2013 et de 2014. Ils ont obtenu cette dernière médaille après avoir aidé le Canada à remporter l’argent à l’épreuve par équipes présentée aux Jeux olympiques d’hiver pour la première fois à Sotchi. Tôt au cours de sa carrière, Eric a eu du succès comme patineur en simple. Il a remporté le titre novice canadien en 2002, puis le titre junior canadien en 2004. Comme il grandissait toujours, sa taille a fait en sorte qu’il était mieux destiné au patinage en couples. Comme patineur senior, il s’est associé à deux partenaires différentes sans beaucoup de succès avant que Meagan Duhamel ne soit disponible après avoir terminé à un rang seulement de participer à Vancouver 2010. À la suggestion de l’entraîneur Bruno Marcotte, les deux patineurs ont fait des essais. Bien qu’ils proviennent tous les deux de petites villes du nord de l’Ontario, les deux patineurs n’avaient jamais pensé à s’associer. Ils ont de solides compétences techniques acquises en raison de leurs participations à des épreuves individuelles. Ces antécédents leur ont permis d’inclure dans leur programme le saut triple le plus difficile de la discipline en couples : le triple Lutz. Ils ont ajouté le quadruple Salchow lancé à leur répertoire en 2014-2015. Aux Championnats du monde de 2017, Eric a dû surmonter une hernie discale qui a forcé le couple à modifier certains éléments de son programme et contribué à le reléguer au 7e rang. En décembre 2017, ils ont remporté le bronze de la Finale du Grand Prix, leur quatrième podium consécutif à cette compétition.

À propos d’Eric

Débuts : Eric est tombé en amour avec le patinage artistique lorsqu’il a vu Kurt Browning et Elvis Stojko patiner dans les années 1990. Il aimait que ce sport laisse autant de place à la musique. Il a commencé le patinage à l’âge de 8 ans et ses premiers patins étaient blancs avant que son père ne les peigne en noir. Il a quitté le foyer familial à 14 ans pour se rendre à Kenora, puis à 15 ans il s’est rendu à Winnipeg pour enfin arriver à Montréal à 16 ans. Au‑delà du patinage artistique : Il est membre de l’initiative #UneÉquipe du COC qui promeut l’inclusion dans le sport. Il croit que son histoire et ses exploits comme athlète gai peuvent aider et inspirer les autres jeunes athlètes LGBTQ. Il se passionne pour le piano, qu’il considère comme aussi important dans sa vie que le patinage. La composition musicale et le jeu musical occupent une grande place dans sa vie. C’est lui qui a composé la musique que lui et Meagan ont utilisé dans leur programme court pendant la saison 2013-2014 et celle utilisée par Patrick Chan dans son programme libre lors de la saison 2016-2017. Eric a étudié la musique pendant deux ans à l’Université York, et il détient un certificat de niveau 9 du Conservatoire royal de musique. Il aime jouer à des jeux vidéo. Sa ville d’attache de Balmertown se trouve à plus de 20 heures de voiture de Toronto; elle compte 1 000 résidants et une patinoire. Son mot d’ordre : garde les pieds sur Terre et les yeux rivés sur les étoiles. En visitant le mur des Lamentations à Jérusalem, il a inscrit : « remporter les Championnats du monde » sur un bout de papier, ce qu’il a accompli à deux occasions.