Biographie :

Elizabeth Manley a connu la performance de sa vie aux Jeux de Calgary 1988 pour remporter la médaille d’argent en patinage artistique féminin. Quelques semaines plus tard, elle a raflé une autre médaille d’argent aux Championnats du monde.

Manley a fait ses débuts en Championnat du monde en 1982, la même année où elle a remporté le bronze aux Championnats du monde juniors. La saison suivante, elle est déménagée à Lake Placid pour être dans un environnement plus compétitif, mais elle a eu le mal du pays et a fait une dépression. Elle a raté le podium aux Championnats canadiens de 1983 et a songé à laisser tomber le patinage artistique.

Elle a toutefois ravivé sa carrière sous la direction des entraîneurs Peter et Sonya Dunfield, retournant dans la région d’Ottawa, où elle s’est sentie à la maison. Elle s’est qualifiée au sein de l’équipe olympique canadienne en 1984 et a remporté le premier de ses trois titres nationaux en 1985. En 1987, elle était dans la course pour un podium aux Mondiaux après avoir décroché une deuxième place au programme court, mais un programme libre difficile l’a reléguée au quatrième rang.

À l’aube des Jeux de Calgary 1988, l’attention médiatique était principalement centrée sur l’Allemande de l’Est Katarina Witt et l’Américaine Debi Thomas. Leur rivalité avait été surnommée « La bataille des Carmen », puisque les deux championnes du monde avaient sélectionné une musique de l’opéra de Bizet. Cependant, Manley s’est fait une place sur le podium en terminant quatrième des figures imposées et troisième du programme court. Au moment du programme libre, Witt a patiné de façon conservatrice et Thomas a offert une performance ordinaire, ouvrant la porte à Manley. Grâce à sa performance technique qui a été supérieure à celle de Witt, Manley a remporté cette portion de l’épreuve pour finir au deuxième rang du classement général, derrière Witt.