Résumé des Jeux :

Jeux de la IVe Olympiade

Les Jeux olympiques devaient initialement avoir lieu à Rome, mais ils ont été assignés à Londres en 1906 lorsqu’on a découvert que la capitale italienne n’était pas prête et que les fonds du gouvernement avaient été réaffectés aux opérations de sauvetage et de restauration à la suite de l’éruption du Vésuve.

Pour la première fois, un stade (White City Stadium) a été construit expressément pour les Jeux. Il a été le théâtre de la cérémonie d’ouverture ainsi que des épreuves d’athlétisme, de natation, de cyclisme, de gymnastique, de tir à l’arc, d’escrime et de lutte. Les Jeux olympiques de 1908 sont aussi les premiers à inclure un sport d’hiver, le patinage artistique, rendu possible par la présence de glace artificielle. C’est là qu’on a établi la distance officielle du marathon à 42 kilomètres et 195 mètres pour faire en sorte que la course, dont la ligne de départ était située au château de Windsor, se termine précisément devant la loge royale du White City Stadium.

Une autre première est l’introduction du défilé des athlètes pendant la cérémonie d’ouverture. C’était la première fois que les équipes nationales défilaient derrière le drapeau de leur pays respectif.

C’est aussi aux Jeux de 1908 à Londres que l’idée du credo olympique est venue à Pierre de Coubertin. Il s’est inspiré d’un sermon prononcé par l’évêque de la Pennsylvanie, Ethelbert Talbot, lors d’un service pour les athlètes olympiques à la cathédrale Saint-Paul de Londres.

Les 91 athlètes du Canada ont produit 16 médaillés, dont trois doubles médaillés: Robert Kerr (athlétisme, or au 200 m et bronze au 100 m). Walter Ewing (or au tir à la fosse et argent à l’épreuve par équipe de tir à la fosse) et George Beattie (argent au tir à la fosse et argent à l’épreuve par équipe de tir à la fosse). Le duo de tireurs a donné au Canada son premier doublé olympique. Il faudra attendre les Jeux olympiques d’hiver de Nagano en 1988 pour que le pays réédite l’exploit. Enfin, le Canada a remporté une deuxième médaille d’or consécutive à la crosse.