SECTIONS

Créez un compte olympique pour obtenir en exclusivité des renseignements, des promotions, des récompenses et des prix de l’Équipe olympique canadienne.

Reliez vos comptes

Deconnexion
EN

Site Web officiel de l’Équipe olympique canadienne

Biathlon

Biathlon

Le mot biathlon est d’origine grecque et signifie « deux épreuves ». Les deux épreuves qui composent le biathlon sont le ski de fond et le tir. Le sport puise ses racines dans les terres enneigées de la Scandinavie où savoir chasser skis aux pieds et carabine à l’épaule était essentiel à la survie.

L’Équipe olympique canadienne 2014 – biathlon

Une forme de biathlon a fait son entrée aux premiers Jeux olympiques d’hiver de 1924. L’épreuve se nommait alors patrouille militaire, et elle se disputait par équipe. Les Jeux de 1928 à Saint-Moritz, de 1936 à Garmisch-Partenkirchen, et de 1948 à Saint-Moritz, l’année de la standardisation des règlements du biathlon, ont présenté la patrouille militaire comme sport de démonstration. Le biathlon a fait son entrée officielle au programme olympique lors des Jeux d’hiver de 1960 à Squaw Valley. Il a fallu attendre les Jeux de 1992 à Albertville pour que les biathloniennes rejoignent leurs homologues masculins. Les hommes et les femmes disputent maintenant cinq épreuves, et le relais mixte fera ses débuts aux Jeux olympiques d’hiver de 2014 à Sotchi.

Les exigences du biathlon sont uniques pour le corps des athlètes. Après avoir skié de toutes leurs forces en style libre, les biathloniens doivent être suffisamment calmes et concentrés pour viser avec précision une cible située à 50 mètres. La taille de la cible est différente pour les tirs en position couchée ou debout. La mouche mesure 45 mm pour les tirs en position couchée, et 155 mm pour les tirs en position debout.

Événements

Individuel - hommes et femmes

L’épreuve individuelle est la plus traditionnelle et la plus longue de toutes les épreuves de biathlon, 20km chez les hommes et 15km chez les femmes. Les concurrents s’élancent un par un à 30 secondes d’intervalle. Les hommes parcourent cinq fois un circuit de 4 km, et les femmes cinq fois un circuit de 3 km. Les biathloniens s’arrêtent dans la zone de tir après les quatre premiers tours et alternent entre des tirs en position couchée et en position debout. La précision des tirs revêt une importance particulière parce qu’une cible ratée entraîne une pénalité d’une minute. L’athlète qui remporte l’épreuve est celui qui termine avec le temps le plus rapide après le décompte des pénalités.

Départ en ligne - hommes et femmes

L’épreuve masculine se déroule sur un parcours de 15 km et l’épreuve féminine, sur 12,5 km. La liste des participants est limitée à 30, soit le nombre de places au stand de tir où tous les athlètes qui partent simultanément se retrouveront en même temps. Les 15 premiers athlètes au classement général de la Coupe du monde et les médaillés des épreuves individuelles, de sprint et de poursuite obtiennent une place sur la ligne de départ. L’épreuve comprend quatre séances de tir. Les deux premières sont en position couchée et les deux dernières en position debout. Elles alternent avec cinq tours d’un circuit de 3 km chez les hommes et d’un circuit de 2,5 km chez les femmes. Les tirs ratés sont pénalisés par un tour de pénalité de 150 m. Le premier concurrent à franchir la ligne d’arrivée remporte l’épreuve.

Poursuite - hommes et femmes

L’épreuve masculine se déroule sur un parcours de 12,5 km et l’épreuve féminine, sur 10 km. L’épreuve réunit les 60 meilleurs biathloniens de l’épreuve de sprint. Ceux-ci prennent le départ selon le rang obtenu à l’épreuve du sprint et selon le temps qui les sépare du gagnant de la course précédente. Tous les skieurs se retrouvent donc à pourchasser, ou à poursuivre, le médaillé d’or de l’épreuve du sprint. L’épreuve comprend quatre séances de tir dont les deux premières sont en position couchée et les deux dernières en position debout. Les séances de tir alternent avec cinq tours d’un circuit de 2,5 km pour les hommes et d’un circuit de 2 km pour les femmes. Les tirs ratés sont pénalisés par un tour de pénalité de 150 m. Le premier concurrent à franchir la ligne d’arrivée remporte l’épreuve.

Relais - hommes, femmes et mixte

Il y a trois épreuves de relais dans le programme olympique: le relais 4 x 7,5 km masculin, le relais 4 x 6 km féminin et le relais mixte. Dans le relais traditionnel non mixte, les équipes sont formées de quatre biathloniens qui ont droit à deux séances de tir (une en position couchée et l’autre en position debout) alternant avec trois tours d’un circuit de 2,5 km chez les hommes et d’un circuit de 2 km chez les femmes. Les premiers biathloniens de chaque équipe partent en même temps, et ils doivent toucher de la main le prochain membre de leur équipe à s’élancer à la fin de leur segment. La première équipe dont le dernier compétiteur franchit la ligne d’arrivée remporte la course. Tous les athlètes transportent trois cartouches de réserve qui serviront si les cinq premiers tirs ne touchent pas les cinq cibles. Les cartouches de réserve doivent être chargées manuellement une par une. Une cible ratée entraîne un tour de pénalité de 150 m. Dans le relais mixte, les équipes sont formées de deux athlètes féminines qui parcourent chacune 6 km et deux athlètes masculins qui parcourent chacun 7,5 km. Les deux femmes sont les premières à concourir, suivies des deux hommes qui terminent l’épreuve. Tous les biathloniens doivent effectuer deux séances de tir, la première en position couchée et la deuxième en position debout. Les premiers biathloniens de chaque équipe partent en même temps et ils doivent toucher de la main le prochain membre de leur équipe à s’élancer à la fin de leur segment. La première équipe dont le dernier compétiteur franchit la ligne d’arrivée remporte la course.

Sprint - hommes et femmes

L’épreuve masculine se déroule sur un parcours de 10 km et l’épreuve féminine, sur 7,5 km. L’épreuve du sprint se dispute sur un parcours plus court que l’épreuve individuelle, et la vitesse y est plus importante que la précision des tirs. Pour chaque tir raté, les biathloniens doivent parcourir un tour de pénalité de 150 m. Les hommes font trois fois le tour d’un circuit de 3,3 km, et les femmes font trois fois le tour d’une boucle de 2,5 km. Les tours sont entrecoupés de deux séances de tir. La première séance de tir s’effectue en position couchée et la deuxième en position debout.

Médaillés canadiens

Open/Close

CLASSEMENT FINAL:

ATHLÈTES:

JEUX:

ÉVÉNEMENT :

RÉSULTAT:

OrMyriam BédardLillehammer 1994Sprint 7,5 km, femmes -
OrMyriam BédardLillehammer 199415 km individuel, femmes -
BronzeMyriam BédardAlbertville 199215 km individuel, femmes -
Identification Olympique

Identification olympique gratuite

Créez un compte olympique pour obtenir en exclusivité des renseignements, des récompenses et des prix de l’Équipe olympique canadienne.