Biathlon – PyeongChang 2018

Site de compétition : Centre de biathlon d’Alpensia

Dates des compétitions : 10-12, 14, 15, 17, 18, 20, 22 et 23 février (Jours 1-3, 5, 6, 8, 9, 11, 13 et 14)

Nombre d’épreuves : 11 (5 masculines, 5 féminines, 1 mixte)

Un mélange de ski de fond et de tir, le biathlon aux Jeux olympiques comporte onze épreuves divisées en six catégories.

Individuelle (hommes – 20 km; femmes – 15 km)

Sprint (hommes – 10 km; femmes – 7,5 km)

Poursuite (hommes – 12,5 km; femmes – 10 km)

Départ groupé (hommes – 15 km; femmes – 12,5 km)

Relais (hommes – 4×7,5 km; femmes – 4×6 km)

Relais mixte (2 femmes x 6 km + 2 hommes x 7,5 km)

L’épreuve individuelle comporte cinq tours d’une boucle de quatre kilomètres pour les hommes et de trois kilomètres pour les femmes. Après chacun des quatre premiers tours, les compétiteurs s’arrêtent et tirent sur cinq cibles en alternant leur position de tir (couché ou debout) à chaque tour pour un total de 20 cibles. Une pénalité d’une minute est ajoutée au chronomètre pour chaque cible ratée. Comme les départs des biathlètes sont à 30 secondes d’intervalle, le gagnant est celui qui a le temps le plus rapide une fois les pénalités compilées.

Zina Kocher

Le sprint comporte lui aussi un départ à intervalles, c’est donc le temps le plus rapide qui remporte l’épreuve. Les hommes parcourent trois tours de 3,3 km, et les femmes effectuent trois tours de 2,5 km. Les biathlètes s’arrêtent à deux reprises pour tirer sur cinq cibles (d’abord couché, puis debout). Pour chaque cible ratée, l’athlète doit skier un tour additionnel de 150 mètres avant l’arrêt de son chronomètre.

Ole Einar Bjorndalen

Les 60 meilleurs athlètes du sprint participent à l’épreuve de poursuite. Le départ est donné dans l’ordre d’arrivée de l’épreuve de sprint. Essentiellement, tous poursuivent le médaillé d’or, ce qui signifie que celui ou celle qui passe la ligne d’arrivée en premier l’emporte. L’épreuve compte cinq tours de 2,5 km pour les hommes ou de 2 km pour les femmes. Les tours sont séparés par un total de quatre rondes de tir, les deux premières en position couchée et les suivantes en position debout. Chaque cible ratée entraîne un tour de pénalité de 150 mètres pour le biathlète.

Sochi Olympics Biathlon Men

Seulement 30 athlètes participent au départ groupé, soit le nombre de positions dans l’aire de tir. Parmi eux se trouvent les 15 meilleurs athlètes en coupe du monde, les médaillés olympiques de l’épreuve individuelle et les médaillés des épreuves de sprint et de poursuite. Il y a cinq tours de 3 km chez les hommes et cinq tours de 2,5 km chez les femmes. Ils sont tous intercalés de quatre rondes de tirs. Les deux premières sont en position couchée, et les suivantes en position debout. Chaque cible ratée entraîne une pénalité d’un tour de 150 mètres. Le ou la première à franchir la ligne d’arrivée remporte l’épreuve.

Chacun des quatre athlètes d’une équipe de relais doit parcourir un total de trois tours d’une boucle, soit 2,5 km pour les hommes et 2 km pour les femmes. L’athlète complète aussi deux rondes de tir, une entre chaque tour (une couchée et une debout). Les premiers biathlètes de chaque équipe s’élancent à intervalles et doivent passer le relais au prochain membre de l’équipe pour qu’il s’élance à son tour. La première équipe dont le quatrième membre franchit la ligne d’arrivée est déclarée gagnante. Chaque compétiteur transporte trois munitions additionnelles qui doivent être chargées manuellement et une à la fois si des cibles restent intouchées après les cinq premiers tirs. Pour toutes cibles ratées, une pénalité d’un tour de 150 mètres est appliquée.

Marc-Andre Bedard Brendan Green

Les équipes de relais mixte sont composées de deux femmes et deux hommes qui s’élancent dans cet ordre. Chacun complète trois boucles, 2 km pour les femmes et 2,5 km pour les hommes, intercalées d’une première ronde de tire en position couchée et d’une seconde en position debout. La première équipe dont le quatrième biathlète franchit la ligne d’arrivée est déclarée gagnante.

Biathlon - relais 4 x 7,5 km masculin

La taille des cibles varie selon la position du tireur. En position couchée, la surface de la cible est de 45 mm et en position debout, elle est de 115 mm. Dans les deux cas, la distance pour atteindre la cible est de 50 mètres.

Le Canada aux Jeux (avant PyeongChang 2018)

Les trois médailles olympiques canadiennes de biathlon ont toutes été remportées par Myriam Bédard. La première a été remportée lors des débuts de l’épreuve en 1992 à Albertville. Il s’agit d’une médaille de bronze à l’épreuve individuelle de 15 km. Deux ans plus tard, en 1994 à Lillehammer, elle a remporté deux médailles, soit une d’or au 15 km individuel et une de bronze au sprint sur 7,5 km.

Bedard, Myriam

L’équipe canadienne a réalisé de nombreuses performances remarquables en 2014 à Sotchi. La 5e place de Jean-Philippe Le Guellec au sprint masculin sur 10 km est digne de mention. Brendan Green a réussi une 9e position au 15 km du départ groupé. Brendan et Jean-Philippe se sont joints à Nathan Smith et Scott Perras et ils ont atteint la 7e position au relais 4×7,5 km. Le relais 4×6 km de Rosanna Crawford, Megan Imrie, Zina Kocher et Megan Heinicke a surpris en terminant au 8e rang.