Tous les yeux seront rivés sur l’eau ce mois-ci alors que les 17es Mondiaux aquatiques de la FINA auront lieu du 14 au 30 juillet à Budapest, en Hongrie.

Les épreuves de natation ne commencent qu’à partir du 23 juillet et les athlètes canadiens sont prêts à rivaliser avec les meilleurs au monde.

Voici les quelques nageurs et nageuses du Canada à surveiller :

Penny Oleksiak, lors de la demi-finale du 100 m papillon aux Jeux de Rio 2016. (PC/Frank Gunn)

La jeune vedette olympique Penny Oleksiak mène la charge pour l’équipe féminine. Après avoir remporté quatre médailles à Rio 2016, un sommet canadien dans l’histoire de mêmes Jeux d’été, la jeune athlète de 17 ans fera ses débuts aux Championnats du monde de la FINA.

Oleksiak a obtenu sa place au sein de l’équipe en enlevant la médaille d’or au 100 m style libre et au 100 m papillon aux essais canadiens de natation à Victoria. Ce sont dans ces deux épreuves qu’elle a gagné ses médailles individuelles à Rio, dont sa victoire au 100 m libre en un temps record.

Kylie Masse lors de la demi-finale du 100 m dos à Rio 2016. (COC Photo/Mark Blinch)

Les deux autres médaillées individuelles des Jeux de Rio font également partie de l’équipe. Kylie Masse a dominé les essais avec une médaille d’or lors des trois épreuves de dos (50 m, 100 m, 200 m).

Médaillée de bronze au 100 m à Rio, Masse devrait donner du fil à retorde à ses adversaires, ayant terminé l’année 2016 avec une deuxième place au 100 m dos aux Championnats du monde en petit bassin à Windsor. Tout comme Oleksiak, elle en sera à sa première participation aux Mondiaux.

Hilary Caldwell lors du 200 m dos aux Jeux panaméricains de 2015.

Hilary Caldwell, sa camarade nageuse spécialiste du dos a saisi le bronze au 200 m à Rio. Elle a provoqué ses premières vagues lors de la même épreuve aux Mondiaux de 2013, mais elle a raté le podium d’une place aux Mondiaux en petit bassin. Caldwell a terminé tout juste derrière Masse aux 100 m et 200 m lors des essais.

Sandrine Mainville (gauche) et Michelle Toro (droite) célèbrent alors que leur équipe remporte l’or au relais 4×50 m des Championnats du monde en petit bassin en 2016. (AP Photo/David J. Phillip)

De l’équipe du 4×100 m style libre qui avait remporté le bronze à Rio, trois autres membres accompagneront Oleksiak à Budapest.

La Torontoise Michelle Toro (anciennement Williams) retourne aux Mondiaux pour la deuxième fois. Elle a gagné le 50 m style libre lors des essais.

Sandrine Mainville devrait être du 50 m et du 100 m style libre après avoir nagé vers deux médailles d’argent aux essais. Elle s’est classée sixième au 100 m style libre des Mondiaux en petit bassin l’an dernier.

Chantal Van Landeghem commence l’épreuve du 100 m style libre où elle gagnera l’or durant les Jeux panaméricains de 2015. (PC/Frank Gunn)

Chantal Van Landeghem a mérité sa place sur l’équipe avec une quatrième position au 100 m style libre durant les essais et devrait participer au relais. Aux Mondiaux de 2015, Van Landeghem a manqué le podium de peu en terminant cinquième au 50 m style libre, battant le record canadien au passage.

Katerine Savard, lors de l’épreuve du 200 m papillon aux Jeux panaméricains en 2015.

Une autre médaillée olympique, Katerine Savard, devrait accompagner Oleksiak lors du 100 m papillon. Elle a terminé cinquième lors des deux derniers championnats mondiaux en 2013 et 2015, et a enlevé le bronze aux Jeux panaméricains de Toronto en 2015.

Les autres olympiens de Rio qui seront présents seront Rachel Nicol, Kierra Smith, Sydney Pickrem et Erika Seltenreich-Hodgson.

Ryan Cochrane célèbre sa troisième médaille aux Jeux panaméricains en 2015. (PC)

Chez les hommes, ce sera la première fois depuis 2007 que Ryan Cochrane ne sera pas membre de l’équipe. Cochrane, qui a pris sa retraite au mois de mars, a participé pour la première fois à la compétition en 2009.

On retrouvera également les olympiens Javier Acevedo, Markus Thormeyer et Yuri Kisil.

Javier Acevedo est bien heureux après avoir terminé sa course. (Vaughn Ridley)

Acevedo a terminé les essais canadiens avec une médaille lors des trois épreuves de dos : l’or au 100 m, l’argent au 50 m et le bronze au 200 m. On s’attend à ce que celui qui avait remporté l’argent au 50 m dos aux Mondiaux juniors en 2015 participe au 100 m et au 50 m à ses premiers Mondiaux.

Markus Thormeyer, lors des Jeux panaméricains en 2015.

Thormeyer a également connu du succès aux essais, remportant l’or au 200 m style libre. Un autre participant des Mondiaux juniors de 2015, le nageur canadien a enchaîné les podiums sur le circuit Mare Nostrum.

Pour sa part, Kisil sera du 50 m et du 100 m style libre aux Mondiaux. Celui qui a récolté l’or et l’argent durant ces épreuves aux essais compte rendre la vie difficile à ses rivaux. Kisil a aussi ramené l’or au 50 m et 100 m cette année aux Championnats U Sports de Sherbrooke.

Yuri Kisil participe au 100 m libre des Championnats du monde en petit bassin en 2016.  (PC/Paul Chiasson)

Avant que la compétition n’arrive à la piscine, quelques nageurs canadiens participeront aux épreuves en eau libre à partir du 15 juillet. Eric Hedlin sera l’homme à surveiller à l’épreuve non olympique du 5 km, il avait remporté l’argent à ses premiers Mondiaux en 2013. Au 10 km, l’attention sera portée sur le médaillé de bronze des Jeux de Londres 2012 Richard Weinberger, qui a terminé en huitième place aux Mondiaux de 2015. Philippe Guertin sera également de l’épreuve.

Richard Weinberger nage vers sa médaille de bronze aux Jeux de Londres en 2012. (PC/Frank Gunn)

Pour les épreuves féminines en eau libre, Stephanie Horner, Jade Dusablon et Breanne Siwicki vont attaquer l’eau un jour après les hommes le 16 juillet. Horner a participé à trois Jeux différents, en 2008, 2012 et 2016. Médaillée d’or au 1 500 m lors des essais, elle a plutôt opté pour l’épreuve du 10 km en eau libre aux Mondiaux. Dusablon l’accompagnera lors de cette épreuve, alors que Siwicki sera la seule femme canadienne a tenté le coup au 5 km.

Stephanie Horner, lors de l’épreuve du 10 km aux Jeux de Rio 2016. (AP Photo/Gregory Bull)

Voici l’alignement complet d’Équipe Canada et les épreuves individuelles auxquelles les athlètes devraient prendre part :

Femmes

Penny Oleksiak (100 m libre, 50 m papillon, 100 m papillon)

Kylie Masse (50 m dos, 100 m dos, 200 m dos)

Hilary Caldwell (100 m dos, 200 m dos)

Michelle Toro (50 m libre)

Sandrine Mainville (100 m libre)

Chantal Van Landeghem (relais)

Katerine Savard (200 m libre, 50 m papillon, 100 m papillon)

Rachel Nicol (50 m brasse, 100 m brasse)

Kierra Smith (100 m brasse, 200 m brasse)

Sydney Pickrem (200 m quatre nages, 400 m quatre nages)

Erika Seltenreich-Hodgson (200 m quatre nages)

Rebecca Smith (100 m brasse, 200 m brasse)

Kayla Sanchez (relais)

Mackenzie Padington (400 m libre, 800 m style libre)

Rachel Nicol (50 m brasse, 100 m brasse)

Ashley McGregor (200 m brasse)

Mary-Sophie Harvey (200 m libre, 400 m libre, 400 m quatre nages)

Olivia Anderson (800 m libre, 1500 m libre)

Breanne Siwicki (5 km eau libre)

Stephanie Horner (10 km eau libre)

Jade Dusablon (10 km eau libre)


Hommes

Javier Acevedo (50 m dos, 100 m dos)

Jeremy Bagshaw (400 m libre)

Josiah Binnema (50 m papillon, 100 m papillon)

Tristan Cote (400 m quatre nages)

Richard Funk (50 m brasse, 100 m brasse)

Alex Loginov (50 m libre)

Markus Thormeyer (200 m libre)

Yuri Kisil (50 m freestyle, 100 m libre)

Eric Hedlin (5 km eau libre)

Richard Weinberger (10 km eau libre)

Phillipe Guertin (10 km eau libre)

Carson Olafson (relais)