Biographie :

C’est aux épreuves en piscine que Stephanie Horner s’est qualifiée pour Beijing 2008 et Londres 2012, mais c’est à l’épreuve en eaux libres qu’elle a obtenu son billet pour les Jeux de 2016 à Rio. Elle a fait la transition vers cette discipline en 2014 avant de participer aux Jeux mondiaux universitaires de 2015 et de terminer en 10e position. Les premiers grands Jeux auxquels Stephanie a participé sont les Jeux panaméricains de 2007 à Rio. À ses premiers Jeux olympiques, l’année suivante, elle a pris part à quatre épreuves et a établi le record canadien du 200 m style libre et du relais 4×200 m style libre. À Londres, quatre ans plus tard, elle n’a participé qu’à l’épreuve du 400 m quatre nages individuel (QNI). Cette cinquième épreuve olympique témoigne tout de même de sa grande polyvalence. Elle a aussi participé aux Championnats du monde FINA 2011 à cette même épreuve. En 2013, Stephanie a été nommée capitaine de l’équipe des Jeux mondiaux universitaires d’été en plus de se rendre jusqu’en finale du 200 m papillon. Elle a aussi été nommée membre de la première équipe d’étoiles SIC lorsqu’elle nageait pour l’Université de Victoria (UVic). En octobre 2013, elle est devenue présidente du conseil des athlètes de Natation Canada. Elle a remporté sa première médaille nationale en 2005 lors des essais pour les Championnats du monde au 400 m QNI à l’âge de 15 ans.

À Propos de L’Athléte…

Famille : Elle est la fille d’Emil Horner et de Danielle Felx. Sa sœur cadette se nomme Kristine et son frère cadet s’appelle Tim. Débuts : Elle a commencé la natation à l’été de ses 9 ans. Elle s’est ensuite jointe au programme d’hiver des Bluefins de Beaconsfield tant elle a adoré son entraîneur. Au-delà de la natation : Elle pratique le pilates et elle suit des cours de danse cardio. Elle a obtenu son baccalauréat en commerce (avec spécialisation en gestion et entrepreneuriat) de l’Université de Victoria. Elle était membre d’un groupe qui a terminé au second rang de PlanIt, une compétition de plan d’affaire de l’UVic. Elle aime boire un café de chez Second Cup et écouter de la musique entraînante avant une course. La veille d’une compétition, elle mange un steak, une recommandation de son père depuis ses débuts dans le sport.