Un an après Rio 2016, les athlètes canadiens de sports d’été ont prouvé qu’ils étaient encore une fois prêts à briller sur la scène mondiale.

Alors que certains ont mis fin à leur saison, d’autres attendre avec impatience le moment de livrer la marchandise une dernière fois à leurs Championnats du monde.

Puisque l’été tire à sa fin, voici un récapitulatif des médaillés canadiens aux Mondiaux de sports d’été jusqu’à présent.

Sydney Pickrem – Natation

À LIRE : Une médaille de bronze pour Sydney Pickrem au 400 m quatre nages aux Mondiaux aquatiques

Sydney Pickrem participait à sa première finale internationale au 400 m quatre nages aux Mondiaux aquatiques et en est sorti avec la médaille de bronze au cou. L’Olympienne de Rio 2016 a touché le mur en 4min 32,88 secondes. Non seulement elle a établi une marque personnelle, mais il s’agit du deuxième temps à l’échelle nationale au 400 m quatre nages. Lors de ces 17e Championnats du monde,  L’athlète détenant la double citoyenneté américaine et canadienne a aussi battu son propre record canadien au 200 m avec un temps de 2:09.17s.

Kylie Masse – Natation

À LIRE : L’or et un record du monde pour Kylie Masse aux Mondiaux aquatiques

La médaillée de bronze olympique au 100 mètres dos, Kylie Masse, a non seulement décroché l’or aux Championnats du monde aquatiques de Budapest, mais elle en est sortie comme détentrice du nouveau record du monde. Avec son temps de 58,10 secondes, elle a pulvérisé l’ancienne marque mondiale (58,12 s) vieille de 8 ans inscrite par la Britannique Gemma Spofforth aux Mondiaux de Rome, en 2009.

Kylie Masse lors de la remise des médailles du 100 m dos aux Mondiaux de Budapest, le 25 juillet 2017. Photo: AP Photo/Michael Sohn

La nageuse est la première Canadienne détentrice d’un record du monde depuis Annamay Pierse en 2009 et la première au 100 m dos depuis Wendy Cook en 1974.

Kylie Masse, Richard Funk, Penny Oleksiak et Yuri Kisil – Natation

À LIRE : Les Canadiens décrochent le bronze au relais mixte 4×100 m quatre nages

Yuri Kisil, Penny Oleksiak, Richard Funk et Kylie Masse posent avec leur médaille de bronze au relais mixte 4×100 m quatre nages au Mondiaux de Budapest, le 26 juillet 2017. (Photo: AP Photo/Darko Bandic)

L’équipe de nageurs canadiens a représenté fièrement le Canada sur la scène mondiale lors de cette nouvelle épreuve que l’on retrouvera pour la première fois aux Jeux de Tokyo 2020. En plus de briller sur le podium avec leur médaille de bronze, le chrono de 3:41,25 secondes du tandem formé de Kylie Masse, Richard Funk, Penny Oleksiak et Yuri Kisil s’inscrit comme nouveau record national dans l’épreuve.

L’équipe de Yuri Kisil, Javier Acevedo, Chantal Van Landeghem et Penny Oleksiak a aussi décroché le bronze au  relais mixte 4×100m libre, mais étant donné que l’épreuve ne fait pas partie des disciplines olympiques, ils sont exclus de ce résumé.

Jennifer Abel – Plongeon

À LIRE : Jennifer Abel remporte la médaille de bronze aux Mondiaux aquatiques

La Canadienne Jennifer Abel pose avec sa médaille de bronze remportée lors de la finale féminine de plongeon 3 m lors des 17e Championnat du monde FINA en Hongrie, le 21 juillet 2017. (Tibor Illyes / MTI via AP)

La plongeuse d’expérience et médaillée de bronze olympique Jennifer Abel s’est démarquée une fois de plus aux Mondiaux aquatiques en remportant la médaille de bronze à l’épreuve du plongeon de 3 mètres avec 351,55 points. À ce jour, Abel a récolté huit médailles en Championnats du monde, le plus haut total pour une athlète canadienne en plongeon. Ainsi, elle a égalé le record d’Alexandre Despatie, qui en compte huit chez les hommes.

Jennifer Abel et Melissa Citrini-Beaulieu –  Plongeon

À LIRE : Abel et Citrini-Beaulieu sacrées vice-championnes du monde

Les médaillées d’argent Jennifer Abel, à gauche, et Melissa Citrini Beaulieu posent avec leurs médailles lors de la cérémonie des médailles des Championnats du monde FINA à Budapest, en Hongrie, le lundi 17 juillet 2017. ( Zoltan Mathe / MTI via AP)

Les Canadiennes qui plongent ensemble que depuis l’automne dernier avaient rapidement fait leur place sur la scène internationale en remportant deux médailles en Série mondiale et l’or au Grand prix de Rostock.

Jennifer Abel et Melissa Citrini-Beaulieu (à l’arrière)
lors des Mondiaux aquatiques à Budapest, le 17 juillet 2017. (Tibor Illyes/MTI via AP)

Pour Abel, il s’agissait d’une cinquième médaille en carrière aux Championnats du monde FINA et une quatrième en synchro après avoir raflé l’argent en 2015 et le bronze en 2013 avec Pamela Ware ainsi que l’argent en 2011 avec Émilie Heymans. Mais pour l’athlète de 22 ans, Melissa Citrini-Beaulieu, la médaille des Mondiaux est un soulagement et une belle récompense après une année difficile et stressante.

Jennifer Abel a aussi remporté une médaille de bronze aux côtés de François Imbeau-Dulac à l’épreuve du 3 m synchronisé mixte, mais puisque l’épreuve ne fait pas partie du programme des Jeux olympiques, ce podium est exclu de notre récapitulatif.

Laurence Vincent-Lapointe et Katie Vincent – Canoë-kayak de vitesse

À LIRE : Laurence Vincent-Lapointe et Katie Vincent sacrées championnes du monde

Laurence Vincent-Lapointe, à gauche, et Katie Vincent posent avec les autres médaillées aux Mondiaux de canoë-kayak de vitesse à Racice, en République Tchèque, le 26 août 2017. (Photo : Planet Canoe)

Avec l’ajout des épreuves féminines de canoë de vitesse au programme des Jeux de Tokyo 2020, Laurence Vincent-Lapointe et Katie Vincent n’auraient pu mieux choisir le moment pour s’emparer du titre mondial en C-2 500 m. Avec leur performance en finale, les Canadiennes ont du même coup pulvérisé le record du monde. Leur temps de 1:56,752 secondes est donc la nouvelle marque à battre dans l’épreuve.

Laurence Vincent-Lapointe – Canoë-kayak de vitesse

À LIRE : Un deuxième titre mondial pour la canoéiste Laurence Vincent-Lapointe à Racice

Laurence Vincent-Lapointe entourée d’Alesia Romasenko de Russie (à gauche) et de Kincso Takacs de Hongrie (à droite) sur le podium du C-1 200 m aux Mondiaux de Racice, le 27 août 2017. (Photo: Planet Canoe/Twitter)

Celle qui domine depuis déjà depuis bien des années le circuit féminin de canoë de vitesse a une fois de plus grimpé sur la plus haute marche des Mondiaux à l’épreuve du C-1 200 m. Ce cinquième titre mondial a aussi été réalisé en un temps record de 45,478 secondes.

Michelle Fazzari – Lutte

À LIRE : Médailles de bronze pour Justina Di Stasio et Michelle Fazzari aux Mondiaux de lutte

Une c’est bien, mais deux c’est mieux! Le Canada avait deux raisons de célébrer le 23 août dernier quand les lutteuses Justina Di Stasio et Michelle Fazzari ont remporter leurs combats pour le bronze aux Mondiaux de Paris.

L’olympienne de Rio 2016 Michelle Fazzari a été la première Canadienne a grimpé sur le podium des Mondiaux de 2017 lorsqu’elle a défait la Suédoise Elin Nilsson dans son combat de la médaille de bronze des moins de 58 kg. Après des succès en Grand Prix et championnats continentaux, le podium de Paris de Michelle est sa première médaille des Mondiaux en carrière.

Justina Di Stasio – Lutte

À LIRE : Médailles de bronze pour Justina Di Stasio et Michelle Fazzari aux Mondiaux de lutte

La championne panaméricaine de 2017 Justina Di Stasio a emboité le pas de sa compatriote quelques heures plus tard en remportant son combat chez les moins de 75 kg face à la Chinoise Paliha Paliha. Il s’agissait pour elle aussi d’un premier podium des Mondiaux en carrière.

Ellie Black – Gymnastique artistique

À LIRE : Ellie Black sacrée vice-championne du monde à Montréal

Ellie Black a marqué l’histoire en sol canadien en octobre 2017, en décrochant la première médaille du pays au concours multiple individuel aux Mondiaux de gymnastique. Après avoir totalisé 55,132 points devant ses partisans, Ellie a grimpé sur la deuxième marche du podium de Montréal. Le podium d’Ellie est survenu un peu plus d’un an après avoir qu’elle est pris le cinquième rang à Rio 2016, le meilleur résultat de l’histoire pour le Canada dans cette discipline.

Sophiane Méthot – Trampoline

À LIRE : Sophiane Méthot bondit jusqu’au bronze aux Mondiaux de trampoline

Sophiane Méthot a causé la surprise en remportant une médaille de bronze aux Championnats du monde de trampoline en Bulgarie. La gymnaste de 19 ans a été la dernière à se qualifier pour la finale féminine, mais la performance remarquable de la Canadienne lui a valu un pointage de 55,490 ce qui l’a menée sur le podium à sa première participation à des Mondiaux séniors en novembre.