La médaillée de bronze olympique au 100 mètres dos, Kylie Masse, a décroché mardi l’or aux Championnats du monde aquatiques de Budapest.

Non seulement Masse a été la plus rapide à réagir au départ, mais elle s’est retrouvée dans le top trois au premier virage. C’est vraiment dans les 50 derniers mètres qu’elle a su devancer Baker et Seebohm pour toucher le mur en un temps record de 58,10 secondes.

L’Ontarienne est une jeune femme qui aime se surpasser et son parcours le prouve. Lundi, Kylie a abaissé son record canadien avec un temps de 58,18 s. Mardi, elle a retranché 0,08 s de son chrono et a ainsi pulvérisé la marque mondiale (58,12 s) vieille de 8 ans inscrite par la Britannique Gemma Spofforth aux Mondiaux de Rome, en 2009.

Kylie Masse réagit à sa victoire au 100 m dos avec un record du monde aux Mondiaux aquatiques de Budapest, le 25 juillet 2017. (AP Photo/Darko Bandic)

L’or de Kylie Masse ne fait qu’ajouter une cerise sur le sundae sur cette belle année. Après la médaille de bronze au 100 m dos aux jeux de Rio 2016, elle a remporté l’argent à la même épreuve aux Mondiaux en petit bassin et s’est fièrement imposée sur la scène internationale.

Kylie Masse, au centre, entourée de la médaillée d’argent Kathleen Baker des États-Unis, à droite, et de la médaillée de bronze Emily Seebohm de l’Australie, à gauche, lors de la remise des médailles du 100 mètres dos aux Mondiaux de la FINA à Budapest, en Hongrie, le mardi 25 juillet 2017. (AP Photo / Darko Bandic)

L’Américaine Kathleen Baker a terminé juste derrière avec un temps de 58,58 s, suivie d’Emily Seebohm d’Australie avec un temps de 58,59 s.

Kylie s’était qualifiée première pour cette finale en vertu d’un temps de 58,18 s lors des demi-finales de lundi.

C’est la première fois de l’histoire qu’une Canadienne est sacrée championne du monde en natation. Masse est la première nageuse canadienne à réaliser un record du monde depuis qu’Annamay Pierse a établi la norme mondiale au 200 m brasse aux Mondiaux de 2009. La nageuse de 21 ans est la première tenante du record du monde au 100 m dos depuis Wendy Cook en 1974.