La gymnaste Ellie Black a continué de réécrire l’histoire de la gymnastique canadienne alors qu’elle a réalisé la meilleure performance de l’histoire du Canada à l’épreuve du concours multiple individuel jeudi, aux Jeux olympiques de 2016.

Alors qu’elle était 13e après la ronde de qualification, Ellie Black savait qu’elle pouvait faire mieux en finale.

Ellie Black aux barres asymétriques lors de la finale du concours multiple individuel. (COC // Jasom Ransom)

Ellie Black aux barres asymétriques lors de la finale du concours multiple individuel. (COC // Jasom Ransom)

Ellie a commencé sa rotation en finale aux barres asymétriques. Ayant récemment augmenté le niveau de difficulté de son enchaînement, il ne s’agissait que de la deuxième fois que la Canadienne la présentait en compétition.

« D’avoir été capable de réussir avec brio cette nouvelle routine hier et aujourd’hui est un grand accomplissement pour moi », a-t-elle dit après la compétition. La Canadienne a réalisé un pointage de 14,500 à cet appareil.

La gymnaste a ensuite fait un arrêt à la poutre. Après une contrariante performance à son appareil fétiche la veille, dont une chute, Ellie a été en mesure de réaliser un pointage de 14,566, jeudi, soit la cinquième meilleure marque de la journée à cet appareil.

Isabela Onyshko et Ellie Black lors de la lors de la finale du concours multiple individuel. (COC // Jasom Ransom)

Isabela Onyshko et Ellie Black lors de la finale du concours multiple individuel. (COC // Jasom Ransom)

Ellie s’est ensuite exécutée au sol, une performance qu’elle a qualifiée de très bonne (14,366) et au saut de cheval où elle a réalisé un excellent enchaînement (14,866).

Au terme de la compétition, la gymnaste occupait le cinquième rang, du jamais vu dans l’histoire du Canada.

« Mon objectif était simplement de me présenter aux appareils et de réussir mes routines. Je ne voulais pas penser à ce que j’aurais pu faire ou à ce que j’aurais pu rater. Je suis extrêmement fière de ma performance. »

Avant l’arrivée de Black, la meilleure performance canadienne à des Jeux olympiques était celle de Bonnie Wittmeir, soit une 13e place à Los Angeles 1984.

Depuis les dernières années, l’équipe canadienne de gymnastique artistique s’est imposée sur la scène internationale et Ellie Black  n’a que de bons mots pour ses coéquipières qui ont fait le voyage avec elle à Rio. « Nous voulions montrer à tout le monde de quoi nous étiez capables et nous avons fait un excellent travail en prouvant à tous que nous n’étions pas qu’un feu de paille. L’équipe canadienne est forte et peut se compter parmi les meilleures nations du sport. »

Isabela Onyshko à la poutre lors de la finale du concours multiple individuel aux Jeux olympiques, le 12 août 2016. (COC // Jason Ransom)

Isabela Onyshko à la poutre lors de la finale du concours multiple individuel aux Jeux olympiques, le 12 août 2016. (COC // Jason Ransom)

Isabela Onyshko a terminé 18e au concours multiple individuel après de malencontreuses erreurs, mais elle pourra se reprendre lors de la finale à la poutre lundi.

Shallon Olsen, la plus jeune gymnaste de l’équipe canadienne, s’exécutera en finale du saut de cheval dimanche.