Il y a cinq ans, plus de 6000 athlètes de 41 pays différents ont fait preuve de vitesse, de force et d’habileté exceptionnelle aux Jeux panaméricains de Toronto 2015.

L’événement multisports a été le théâtre de la plus grande équipe canadienne jamais formée avec plus de 700 athlètes. Ensemble, ils ont offert la meilleure performance du pays aux Jeux panaméricains, avec 219 médailles remportées.

Pour plusieurs athlètes d’Équipe Canada, les Jeux panaméricains n’étaient que le début de leurs succès internationaux. Avec leurs yeux rivés sur les Jeux olympiques de Rio 2016, ces athlètes ont profité des Jeux panaméricains de Toronto 2015 pour montrer leur talent et préparer le monde pour ce qui suivrait l’été suivant et dans les années subséquentes.

Andre De Grasse

Andre De Grasse on the run

Andre De Grasse a remporté la médaille d’or au 100 m aux Jeux panaméricains de Toronto 2015.

De Grasse est peut-être un nom familier maintenant, mais c’est à Toronto 2015 qu’il a commencé à faire tourner les têtes. Âgé de seulement 20 ans, De Grasse a remporté deux médailles d’or, soit aux 100 m et 200 m.

Son succès chez lui ne faisait que débuter et plus tard la même année, il a remporté le bronze au 100 m et au relais 4×100 m dans le cadre des Championnats du monde d’athlétisme. Évidemment, il y a sa spectaculaire performance des Jeux olympiques de Rio 2016, où il est monté sur trois podiums et a donné une petite frousse à Usain Bolt, l’homme le plus rapide sur Terre. Les perspectives pour De Grasse sont autant emballantes pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020, après avoir décroché des médailles sur 100 m et 200 m aux Championnats du monde de 2019.

Ellie Black

Ellie Black takes a long throw on the beam.

Ellie Black à la poutre aux Jeux panaméricains de Toronto 2015, le 15 juillet 2015.

Black a été l’athlète la plus décorée du Canada aux Jeux panam de 2015, remportant trois médailles d’or, une d’argent et une de bronze. L’été suivant, elle a enregistré le meilleur résultat olympique de l’histoire du Canada au concours multiple individuel, terminant cinquième à Rio. Elle a écrit une autre page d’histoire à la maison, à Montréal en 2017, quand elle a remporté l’argent au concours multiple individuel des Championnats du monde. Avec cinq autres médailles aux Jeux panaméricains de 2019 et une quatrième place au concours général aux Championnats du monde 2019, Black a les yeux rivés sur le podium pour Tokyo 2020.

Damian Warner

Dmian Warner to launch javelin

Damian Warner se prépare à lancer le javelot lors du décathlon aux Jeux panaméricains de Toronto 2015, le 23 juillet 2015.

Warner a remporté le bronze à Rio en 2016 qui était aussi la première médaille olympique du Canada au décathlon depuis 1988. Un an plus tôt, il a brisé le record national vieux de près de 20 ans à Toronto 2015 dans sa route jusqu’à l’or des panams. En 2019, Warner a remporté sa troisième médaille des Championnats du monde au décathlon, nous permettant de croire au podium à Tokyo 2020.

Rosie MacLennan

Rosie MacLennan suspended in the air

Rosie MacLennan en action sur le trampoline aux Jeux panaméricains de Toronto 2015.

Tout le monde sait que l’or va bien aux champions olympiques en titre. C’est donc sans surprise que MacLennan est montée sur la plus haute marche du podium au trampoline à Toronto 2015. Elle a écrit une page d’histoire l’été suivant à Rio en devenant la première athlète canadienne à défendre avec succès son titre aux Jeux olympiques d’été et la première trampoliniste à remporter deux médailles d’or olympiques consécutives.

Derek Drouin

Derek Drouin is about to jump.

Derek Drouin aux Jeux panaméricains de Toronto 2015, le 25 juillet 2015. (Photo: Claus Andersen)

Le Canada a remporté 78 médailles d’or à Toronto 2015, un record national. L’une d’elles a été celle de Drouin, qui a remporté l’épreuve masculine du saut en hauteur, lui permettant de grimper sur la plus haute marche du podium devant sa famille, ses amis et ses partisans. Un mois plus tard, il sera couronné champion du monde, avant de remporter la plus importante médaille de sa carrière l’été suivant en devenant champion olympique à Rio.

Laurence Vincent Lapointe

Laurence Vincent Lapointe in his canoe, raises his fist as a sign of victory.

Laurence Vincent Lapointe remporte la toute première course de canoë féminin de l’histoire des Jeux panaméricains, le 14 juillet 2015.

Les Jeux olympiques de Tokyo 2020 marquent peut-être le début des épreuves féminines de canoë-kayak, mais la discipline a fait une première apparition aux Jeux panaméricains de Toronto 2015. La première championne de l’histoire en canoë-kayak féminin a été Vincent Lapointe, qui a remporté l’or au 200 m C-1. Au cours des années suivantes, elle a continué à accumuler les victoires, récoltant six titres mondiaux en 200 m C-1 et cinq en 500 m C-2.

Evan Dunfee

Evan Dunfee during a walking test

Evan Dunfee lors de la marche de 20 km aux Jeux panaméricains de Toronto 2015, le 19 juillet 2015. (Photo: COC / Greg Kolz)

L’athlète de marche a terminé au sommet du podium à Toronto 2015, remportant l’épreuve masculine du 20 km. L’été suivant, il a terminé quatrième à l’épreuve du 50 km aux Jeux olympiques de Rio 2016 et s’est vu recevoir des honneurs pour son bon esprit sportif. Dunfee a ensuite combattu la chaleur de Doha aux Championnats du monde de 2019, où il a remporté la médaille de bronze à l’épreuve du 50 km.

Mohammed Ahmed

Mohammed Ahmed in action during a race

Mohammed Ahmed aux Jeux panaméricains de Toronto, le 27 juillet 2015.

Le coureur de fond a décroché l’or à l’épreuve masculine du 10 000 m des Jeux panaméricains devant une foule canadienne bruyante. Il a ensuite enregistré le meilleur temps de l’histoire du Canada aux Jeux olympiques de Rio 2016, terminant quatrième à l’épreuve du 5000 m. Il a confirmé son statut d’aspirant au podium olympique en décrochant la médaille de bronze au 5000 m aux Championnats du monde de 2019 à Doha.

L’équipe féminine de rugby à sept

Canadian player runs with ball during rugby match

Le Canada en route vers une victoire de 55-7 contre les États-Unis en rugby à sept féminin aux Jeux panaméricains de Toronto 2015, le 12 juillet 2015. (Photo: COC / Jason Ransom)

À Toronto 2015, l’équipe a remporté l’or devant ses partisans. Un an plus tard, elle a gagné le bronze à Rio au premier tournoi olympique du rugby féminin. L’équipe souhaite ajouter une autre médaille à son palmarès à Tokyo, compte tenu de ses récents succès à la Série de R7 féminin de World Rugby et de quelques performances impressionnantes de joueuses d’expérience comme Bianca Farella, Ghislaine Landry, Karen Paquin, Charity Williams et Britt Benn.

L’équipe féminine de softball

Canadian player throws the ball

Le Canada affrontera le Brésil en ronde préliminaire de softball aux Jeux panaméricains de Toronto 2015, le 19 juillet 2015. (Photo: COC / Greg Kolz)

Il est difficile de ne pas être emballés pour Tokyo 2020 avec le retour du sport au sein du programme olympique. L’équipe féminine de softball sait à quel point elle est talentueuse, ayant remporté l’or à Toronto 2015. L’équipe a enchaîné avec des médailles de bronze aux Championnats du monde de 2016 et de 2018, avant de se qualifier pour Tokyo 2020.

Meaghan Benfeito

Meaghan Benfeito performs a group dive

Meaghan Benfeito lors de la compétition du 10 m féminin aux Jeux panaméricains de Toronto 2015, le 11 juillet 2015. (Photo: COC / Vaughn RIdley)

Remportant l’or au 10 m synchronisé à Toronto avec sa partenaire de longue date Roseline Filion et le bronze à l’épreuve individuelle du 10 m, Benfeito connaîtra encore plus de succès sur le podium l’été suivant aux Jeux olympiques. Benfeito a remporté deux médailles de bronze à Rio et continue d’être une menace à l’approche de Tokyo 2020, et ce, même avec sa nouvelle partenaire en synchronisé Caeli McKay.

Kia Nurse

Kia Nurse screams with joy on the basketball court

Kia Nurse lors de la finale du tournoi de basketball des Jeux panaméricains de Toronto 2015, le 20 juillet 2015.

La vedette de basketball a remporté l’or avec son équipe à Toronto, mais elle a aussi été porte-drapeau du Canada à la cérémonie de clôture de ces Jeux. L’été suivant, Nurse et Équipe Canada finiront septièmes à Rio. Son succès ne s’est pas arrêté après sa participation aux Jeux olympiques. En 2018, Nurse est le 10e choix du Repêchage de la WNBA, recrutée par le Liberty de New York. En 2019, Nurse a été nommée comme partante pour le Match des Étoiles de la WNBA, faisant d’elle seulement la troisième Canadienne à participer à cet événement annuel.

Jordan Belchos

Jordan Belchos in action

Jordan Belchos patine vers le bronze dans la course aux points sur 10 000 m aux Jeux panaméricains de Toronto 2015.

Après avoir remporté le bronze en patinage de vitesse à roues alignées à Toronto 2015, Belchos est retourné sur la glace, échangeant ses roues alignées pour des lames. Il a représenté le Canada aux Jeux olympiques de PyeongChang 2018, où il a terminé cinquième au 10 000 m. En 2020, il a remporté l’argent à l’épreuve de départ groupé aux Championnats du monde de distances individuelles, montrant son talent pour la compétition peu importe la surface.