Biographie :

Damian Warner a remporté une médaille de bronze à Rio 2016, soit la première médaille canadienne au décathlon depuis le bronze de Dave Steen à Séoul en 1988. Cela a suivi un été 2015 sensationnel qui a démarré par une médaille d’or aux Jeux panaméricains de Toronto avec 8659 points, et il a ainsi battu le record canadien du décathlon qui tenait depuis 1996.

Un mois plus tard, il a amélioré cette marque nationale avec 8695 points qui lui ont valu une médaille d’argent aux Championnats du monde de l’IAAF derrière une performance qui a conféré un record du monde à l’Américain Ashton Eaton. Warner a surpassé toutes les attentes en prenant le cinquième rang à ses premiers Jeux olympiques à Londres en 2012. Il a abaissé son ancien record personnel par plus de 300 points, réalisant des marques personnelles dans six des 10 épreuves. Il a amélioré son sommet personnel avec une récolte de 8512 points pour remporter la médaille de bronze aux Championnats du monde de l’IAAF en 2013. Warner a réalisé un autre fait saillant en carrière en remportant la première place de la prestigieuse rencontre de l’Hypo-Meeting à Götzis, en Autriche pour la première fois. Il a ensuite remporté l’or aux Jeux du Commonwealth en 2014.

Warner a remporté ce titre à nouveau en 2016 en abaissant son temps au 100 m à 10,15 secondes, le temps le plus rapide de l’histoire pour un décathlonien. En 2018, il a remporté son troisième titre de suite à l’Hypo-Meeting grâce à une performance de 8795 points, améliorant une fois de plus son propre record canadien. Warner a écrit une autre page d’histoire n 2019 quand il est devenu seulement le troisième décathlonien à remporter cinq titres à Götzis, améliorant le record du monde sur 100 mètres par un décathlonien grâce à un chrono de 10.12 secondes.

En 2014, il a ajouté à son palmarès une médaille d’or des Jeux du Commonwealth à Glasgow. Il a remporté le premier de ses trois titres canadiens consécutifs en 2011.

À PROPOS DE DAMIAN

Débuts : C’est à l’âge de 17 ans qu’il a commencé l’athlétisme, encouragé par ses entraîneurs de basketball de l’école secondaire… Son rêve olympique est né dans son enfance en regardant Catriona Le May Doan concourir… Autres intérêts : Il est diplômé du Fanshawe College… Il adore l’art et le dessin, mais il aime aussi jouer aux jeux vidéo et aller en vacances à la Barbade… Il apporte son aide au Gala Sans Limites d’Olympiques spéciaux et au défilé de mode Celebrity Men in Fashion de la Fondation canadienne du rein… De tout et de rien : Sa devise : « Tu peux faire tout ce que tu veux, si tu le désires vraiment »… Son modèle est Vince Carter, qu’il voyait jouer quand il était enfant et qui l’a inspiré à poursuivre une carrière dans le sport professionnel…