EN

Site Web officiel de l’Équipe olympique canadienne

Sports aquatiques – Nage synchronisée

Si les éléments de la nage synchronisée remontent aussi loin que la natation, l’aspect spécifique au sport – le mouvement uniforme de plusieurs nageuses au son d’une musique – s’est distancé de la danse aquatique et du ballet aquatique théâtral vers la fin du 19e siècle. Tenues à Berlin et Londres au début des années 1890, les premières compétitions n’ont présenté que les hommes. Par la suite, la nage artistique a été vue comme plus appropriée aux femmes parce qu’elles flottaient plus facilement et qu’elles avaient la capacité de faire de plus belles figures à la surface de l’eau.

Le sport a pris de l’envergure grâce à la tenue de spectacles aquatiques en tournée et à Hollywood. En 1907, l’Australienne Annette Kellerman a pris part à la tournée mondiale d’un spectacle durant lequel elle nageait dans un bassin en verre, en plus d’avoir aussi joué dans plusieurs ballets aquatiques d’œuvres cinématographiques. En 1952, sa vie a inspiré la production du film La Première sirène, l’une des comédies musicales aquatiques de MGM. Le terme « nage synchronisée » a été utilisé pour la première fois à l’exposition universelle de 1934 à Chicago, où plus de 10 000 spectateurs avaient assisté au spectacle de la troupe Modern Mermaids, composée de 60 nageuses qui dansaient et faisaient des figures au son de la musique.

Sharon Hambrook | Kelly Kryczka

En 1952, les premières règles internationales ont été adoptées, et le sport s’est joint à la FINA. La nage synchronisée a été présentée pour la première fois aux Jeux panaméricains de 1955 avant d’être ajoutée au programme olympique en 1984, à Los Angeles. À Atlante 1996, l’épreuve par équipes a remplacé les épreuves en solo et en duo. De celles-ci, seule l’épreuve en duo a été réintroduite à Sydney 2000.

La nage synchronisée présente deux types de programmes : le programme technique et le programme libre. La routine technique inclut l’exécution de figures précises selon un ordre établi, tandis que la routine libre se compose de figures et styles de nage au choix.

OLY COC London 2012

Lors de ces épreuves, trois panels de cinq juges évaluent chaque routine. Les compétitrices reçoivent des notes entre 0 et 10, arrondies au dixième près, d’après les valeurs ci-dessous.

Parfait 10                                                           Presque parfait 9,9 – 9,5
Excellent 9,4 – 9,0                                           Très bien 8,9 – 8,0
Bien 7,9 – 7,0                                                   Réussi 6,9 – 6,0
Satisfaisant 5,9 – 5,0                                       Insatisfaisant 4,9 – 4,0
Faible 3,9 – 3,0                                                 Très faible 2,9 – 2,0
Méconnaissable 1,9 – 0,1                              Complètement manqué 0

Au programme technique, le premier panel évalue l’exécution, le second panel, l’impression et le troisième, les éléments. L’exécution vaut 30 % de la note globale et se divise également entre les mouvements dont le coefficient de difficulté n’est pas établi, ainsi que la synchronisation entre les coéquipiers et avec la musique. La note attribuée pour l’impression vaut 30 % de la note globale et se divise entre la difficulté, la chorégraphie, l’interprétation de la musique et la présentation. La note pour les éléments vaut 40 % de la note globale et se divise entre les éléments imposés dont le coefficient de difficulté est établi.

Synchronized Swimming

Au programme libre, le premier panel évalue l’exécution, le second panel, l’impression artistique et le troisième, la difficulté. La note d’exécution vaut 30 % de la note globale et se divise également entre l’exécution de tous les mouvements et la synchronisation entre les coéquipières et avec la musique. La note d’impression artistique vaut 40 % de la note globale et se divise entre la chorégraphie, l’interprétation de la musique et la présentation. La note de la difficulté vaut 30 % de la note globale et représente le coefficient de difficulté et la synchronisation.

Événements

Duo - femmes

L’épreuve en duo inclut une routine technique et une routine libre. Les duos reçoivent une note pour chaque routine, et leur note finale équivaut aux deux notes combinées. Les routines techniques durent 2 minutes 20 secondes et les routines libres, 3 minutes, avec un écart possible de 15 secondes.

Équipes - femmes

L’épreuve par équipes inclut une routine technique et une routine libre. Les équipes reçoivent une note pour chaque routine, et leur note finale équivaut aux deux notes combinées. Les routines techniques durent 2 minutes 50 secondes et les routines libres, 4 minutes, avec un écart possible de 15 secondes. Chaque équipe se compose de huit compétitrices, en plus d’une remplaçante, ce qui permet le changement des nageuses entre les routines.

Médaillés canadiens

Open/Close

CLASSEMENT FINAL:

ATHLÈTES:

JEUX:

ÉVÉNEMENT :

RÉSULTAT:

OrCarolyn Waldo1988 SéoulSolo - femmes -
OrCarolyn Waldo, Michelle Cameron1988 SéoulDuo - femmes -
OrSylvie Fréchette1992 BarceloneSolo - femmes -
ArgentSharon Hambrook, Kelly Kryczka1984 Los AngelesDuo - femmes -
ArgentCarolyn Waldo1984 Los AngelesSolo - femmes -
ArgentPenny Vilagos, Vicky Vilagos1992 BarceloneDuo - femmes -
ArgentLisa Alexander, Janice Bremner, Karen Clark, Karen Fonteyne, Sylvie Fréchette, Valerie Hould-Marchand, Kasia Kulesza, Christine Larsen, Cari Read et Erin Woodley1996 AtlantaÉquipes - femmes -
BronzeLyne Beaumont, Claire Carver-Dias, Erin Chan, Jessica Chase, Catherine Garceau, Fanny Létourneau, Kirstin Normand, Reidun Tatham et Jacinthe Taillon2000 SydneyÉquipes - femmes -
Identification Olympique
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 043 autres abonnés

Identification olympique gratuite

Créez un compte olympique pour obtenir en exclusivité des renseignements, des récompenses et des prix de l’Équipe olympique canadienne.