Résumé des Jeux :

Jeux de la XXVe Olympiade

Les premiers Jeux olympiques sans boycottage depuis 1972 ont eu lieu au terme de plusieurs années de transformations politiques. L’abolition de l’apartheid en Afrique du Sud a permis à celle-ci de participer à ses premiers Jeux depuis 1960. La chute du mur de Berlin et la réunification de l’Allemagne de l’Est et de l’Allemagne de l’Ouest ont regroupé les deux Allemagnes sous une même bannière, tout comme le Yémen du Nord et le Yémen du Sud. L’éclatement de l’Union soviétique a donné naissance à 15 républiques indépendantes. Les pays baltes, soit l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie, ont choisi de participer aux compétitions comme CNO indépendant pour la première fois depuis le début de la Seconde Guerre mondiale et les autres républiques se sont présentées ensemble comme l’Équipe unifiée en utilisant le drapeau et l’hymne olympique. La Yougoslavie s’est aussi morcelée et la Croatie, la Slovénie et la Bosnie-Herzégovine ont inscrit des équipes séparées tandis que les athlètes de la Serbie et du Monténégro ont été autorisés à prendre part aux compétitions comme athlètes olympiques indépendants sous le drapeau olympique.

Les athlètes olympique défilent lors des cérémonies d’ouverture des Jeux olympiques de Barcelone de 1992. (PC Photo/AOC/Claus Andersen)

Signe des temps qui changent, la Trêve olympique est proclamée pour la première fois.

Les Jeux de Barcelone ont assisté aux débuts olympiques du baseball, du badminton et du judo féminin. Ce sont aussi les derniers Jeux à inclure les sports de démonstration qui étaient coûteux et entraînaient énormément de travail pour le comité d’organisation.

Une des images emblématiques des Jeux de Barcelone est celle de l’archer paralympique Antonio Rebollo allumant la vasque olympique au sommet du stade à l’aide d’une flèche enflammée traversant le ciel.

L’équipe canadienne composée de 314 membres a fait honneur à la réputation qu’elle s’était forgée avant les Jeux en remportant 18 médailles. Le judoka Nicolas Gill a ouvert le bal en décrochant la médaille de bronze dans la catégorie de poids mi-moyen. Mark Tewksbury a électrisé le pays avec une spectaculaire remontée au 100 m dos qui lui a valu la victoire. Mark McKoy a mis la main sur la première médaille d’or olympique du Canada en athlétisme depuis 1932 en remportant le 110 m haies. L’athlétisme a procuré deux autres médailles au Canada, celle d’argent de Guillaume Leblanc à la marche 20 km et celle de bronze d’Angela Chalmers au 3000 m.

L’équipe féminine d’aviron a dominé les Jeux en remportant trois médailles d’or en six épreuves. Le deux de couple (Marnie McBean et Kathleen Heddle) et le quatre de pointe (Kirsten Barnes, Brenda Taylor, Jessica Monroe et Kay Worthington) ont uni leurs forces pour l’épreuve du huit de pointe, faisant de ses rameuses des doubles médaillées d’or. Le huit de pointe masculin a lui aussi rapporté une médaille d’or tandis que Silken Laumann a donné aux Jeux olympiques un des grands moments de son histoire. 10 semaines à peine après une collision à l’entraînement où elle s’est fracturée la jambe droite, la rameuse a arraché la médaille de bronze de l’épreuve de skiff. Toujours sur l’eau, les navigateurs Ross MacDonald et Eric Jesperson ont gagné le bronze de l’épreuve de Star.

L’erreur d’une juge a obligé Sylvie Fréchette à se contenter d’une médaille d’argent à l’épreuve solo de nage synchronisée. L’athlète fera appel et devra attendre 16 mois avant de recevoir sa médaille d’or et être nommée co-championne olympique en décembre 1993. Les jumelles Penny et Vicky Vilagos ont quant à elles remporté la médaille d’argent en duo. Le cycliste sur piste Curt Harnett a ajouté une médaille de bronze au sprint à son palmarès qui comptait déjà une médaille d’argent du 1000 m contre-la-montre remportée en 1984. Les boxeurs Marc Leduc et Chris Johnson ont respectivement reçu l’argent et le bronze, tandis que le lutteur Jeff Thue a été médaillé d’argent.