Alors que les partisans quittaient le Centre aquatique olympique tard en soirée samedi dernier, le classement final des médailles de Rio 2016 en natation était dévoilé. En première page, le Canada, avec ses six médailles remportées.

Avant la tenue des Jeux, cette récolte était inconcevable pour la majorité des observateurs.

Et pourtant, les médailles se sont accumulées contre vents et marées.

Sandrine Mainville, Chantal Van Landeghem, Taylor Ruck, and Penny Oleksiak celebrate winning bronze in the Women's swimming 4 x 100m Freestyle Relay Final qualifying at the Olympic games in Rio de Janeiro, Brazil, Saturday August 6, 2016. COC Photo/Mark Blinch

Sandrine Mainville, Chantal Van Landeghem, Taylor Ruck, et Penny Oleksiak célébrent la première médaille d’Équipe Canada, celle de bronze au 4X100m style libre féminin à Rio 2016. (COC Photo/Mark Blinch)

Dès le début des hostilités, les nageuses canadiennes du relais 4X100 m style libre ont donné le ton avec une performance bonne pour la médaille de bronze. Penny Oleksiak et Taylor Ruck devenaient du même coup les premières médaillées olympiques nées au 21e siècle, signe d’un avenir prometteur pour Équipe Canada.

À peine 24 heures plus tard, le Canada tout entier applaudissait Oleksiak, seule sur la deuxième marche du podium avec l’argent au cou à l’épreuve du 100 m papillon. Au troisième jour des compétitions, ce fut au tour de Kylie Masse de procurer une médaille à l’unifolié, une consécration de bronze au 100 m dos.

Canada's Kylie Masse competes in the during women's 100 backstroke semifinal swimming at the Olympic games in Rio de Janeiro, Brazil, Monday August 8, 2016. COC Photo/Mark Blinch

Kylie Masse après la performance qui lui a valu la médaille de bronze au 100 m dos aux Jeux olympiques de 2016, à Rio. (COC Photo/Mark Blinch)

Deux jours plus tard, Équipe Canada remportait la première médaille de son histoire à l’épreuve du 4X200 m style libre féminin, gracieuseté de Katerine Savard, Taylor Ruck, Emily Overholt et bien sûr, Penny Oleksiak.

À la sixième journée des Jeux, c’est la consécration. Oleksiak, qui d’autres, offre au Canada sa première médaille d’or alors qu’elle termine ex æquo au 100 m style libre, établissant du même coup une nouvelle marque olympique. Penny devenait ainsi la première athlète canadienne a remporté quatre médailles olympiques lors des mêmes Jeux d’été et égalisait du même coup la marque de Victor Davis comme étant le nageur le plus décoré à porter les couleurs de la feuille d’érable. Oleksiak devient la première nageuse à se décorer d’or pour l’unifolié depuis les Jeux de 1992 à Barcelone ainsi que la première athlète féminine canadienne à décrocher un titre depuis Los Angeles en 1984. Âgée de 16 ans, Penny est également la plus jeune Canadienne de l’histoire à s’être décorée d’or.

Canada's Penny Oleksiak celebrates her gold-medal win with family, including her brother, Dallas Stars' Jamie Oleksiak, second from right, in the women's 100m freestyle finals during the 2016 Olympic Summer Games in Rio de Janeiro, Brazil, on Friday, Aug. 12, 2016. THE CANADIAN PRESS/Sean Kilpatrick

Penny Oleksiak célèbre sa médaille d’or avec sa famille, incluant son frère Jamie Oleksiak, défenseur chez les Stars de Dallas, après l’épreuve du 100m style libre aux Jeux de 2016, à Rio.

Et ce n’est pas tout. La fête a continué lorsqu’Hilary Caldwell, qui attendait patiemment son entrée en scène, a raflé la médaille de bronze au 200 m dos dès le lendemain.

Au total, six médailles. Le même nombre que la Chine et la Grande-Bretagne. Seulement quatre de moins que les Australiens.

Toutes remportées par des femmes.

Hilary Caldwell swims the semifinal in Olympic 200m backstroke on August 12, 2016.

Hilary Caldwell lors de la demi-finale du 200 m dos aux Jeux olympiques de 2016, à Rio.

Aux côtés des jeunes Oleksiak, Ruck et Masse, les vétérans de l’équipe, Caldwell, Sandrine Mainville, Chantal Van Landeghem, Michelle Williams, Katerine Savard et Brittany MacLean ont également été récompensées pour leurs efforts.

Pour Katerine Savard, sa médaille de bronze fut le point d’exclamation d’une année particulièrement éprouvante, elle qui n’a pu prendre part à son épreuve fétiche à Rio.

Équipe Canada comptait en ses rangs 19 nageuses dans la piscine de Rio 2016. Du lot, 11 reviennent au pays décorées.

The Canada team hold up their bronze medals after winning the women's 4x200-meter freestyle relay during the swimming competitions at the 2016 Summer Olympics, Thursday, Aug. 11, 2016, in Rio de Janeiro, Brazil. (AP Photo/Lee Jin-man)

Équipe Canada brandissant le drapeau de l’unifolié après avoir raflé la médaille de bronze au relais féminin 4X200m aux Jeux de 2016, à Rio. (AP Photo/Lee Jin-man)

Ce qui est particulièrement encourageant, c’est que les médailles remportées ne témoignent que d’une partie des succès canadiens. Les représentants de l’unifolié ont participé à 15 finales, rendant chaque soirée de cette première semaine excitante. Quatre ans plus tôt, à Londres, les récompenses étaient réduites à moins de la moitié de la présente récolte. À l’époque, Ryan Cochrane s’était décoré d’argent et Brent Hayden de bronze. À Beijing en 2008, Cochrane avait été le sauveur des nageurs canadiens alors qu’il avait été le seul médaillé. À Athènes en 2004, la délégation canadienne de natation était revenue bredouille. Lors de ces Olympiades, les Australiens avaient remporté 15 médailles.

Avec seulement quatre médailles de moins que l’Australie, force est d’admettre qu’Équipe Canada a connu de retentissants succès à Rio.

Comme quoi les temps changent.

Rio 2016: Penny Oleksiak 100m freestyle

Penny Oleksiak est tout sourire lorsqu’elle apprend qu’elle vient de remporter la médaille d’or et d’établir un nouveau record olympique au 100 m style libre aux Jeux de 2016, à Rio. (AP Photo/Lee Jin-man)

Il y a également eu des résultats extrêmement serrés. Santo Condorelli a terminé quatrième au 100 m style libre, à seulement trois centièmes d’un premier podium olympique. Rachel Nicol a terminé cinquième au 100 m brasse. Et Oleksiak est venue bien près de devenir l’athlète canadienne la plus décorée, mais s’est classée cinquième au relais 4X100m quatre nage.

Considéré comme l’une des principales têtes d’affiche canadienne, Ryan Cochrane, qui s’était décoré d’argent à Londres en 2012, a quant à lui pris le sixième rang au 1500 m style libre.

L’avenir s’annonce donc particulièrement prometteur en natation pour Équipe Canada et parions que cette délégation inspirera une génération à s’élancer dans la piscine.