Biographie :

Lors de sa première saison sur la scène internationale, en 2015, Santo Condorelli a livré des performances exceptionnelles aux Jeux panaméricains et aux Championnats du monde de la FINA. Lors de ses premiers essais canadiens, il a remporté le 100 m style libre et le 100 m papillon, et il est devenu le premier Canadien à réaliser un chrono de moins de 49 secondes depuis le médaillé de bronze olympique Brent Hayden. Avec ses quatre médailles qui comprennent l’argent du 100 m style libre et le bronze du 100 m papillon, Santo est l’un des athlètes canadiens les plus décorés de TORONTO 2015. Premier nageur du relais 4×100 m style libre médaillé d’argent, il a amélioré son record personnel au 100 m en arrêtant le chrono à 47,98 secondes. Lors des Championnats du monde qui avaient lieu immédiatement après, il a terminé au 4e rang de l’épreuve du 100 m style libre, ratant le podium par un maigre 0,07 seconde, mais coiffant le champion olympique Nathan Adrian. Lors du relais 4×100 m style libre, il a été le premier nageur le plus rapide, qui a valu la 8e place au Canada. En 2013, Santo a participé aux Championnats nationaux juniors des États-Unis où il a battu le record américain du 50 m style libre dans la catégorie 17‑18 ans. Il a terminé en 2e place au 100 m style libre et en 3e place au 100 m papillon, mais il a refusé une place au sein de l’équipe des Championnats du monde juniors, car il ne voulait pas être lié de façon permanente au programme américain. Il a plutôt communiqué avec les dirigeants de Natation Canada pour leur faire part de son intérêt à représenter le pays natal de sa mère. En 2012, il a également participé aux épreuves de qualification américaines pour les Jeux olympiques ainsi qu’aux Championnats nationaux d’été américains en 2014.

À PROPOS DE L’ATHLÈTE

Famille : Ses parents se nomment Joseph Condorelli et Tonya Van Walleghem. Santo est né au Japon où sa mère enseignait l’anglais et son père tenait un restaurant. Il a grandi à Portland, en Oregon, où sa mère a étudié le droit. La famille de sa mère vit à Kenora, en Ontario. Débuts : Il a commencé à nager à l’âge de 5 ans lorsque son père l’a jeté à l’eau pour ensuite devenir son entraîneur. Au-delà de la natation : Il a mis ses études en veilleuse après sa deuxième année à l’université du Sud de la Californie pour se concentrer sur le commerce. Il a emménagé avec la famille de son entraîneur, Coley Stickles, pour s’éloigner des distractions universitaires et se concentrer sur la natation. Lorsqu’il visite sa famille, il travaille comme bénévole pour le programme de « popote roulante ». Lorsqu’il s’ennuie, il aime construire des voitures téléguidées. Son père est sa plus grande source d’inspiration. Vladimir Morozov, nageur russe, et Joseph Schooling, nageur singapourien, comptent parmi ses bons amis. Avant une compétition, il fait toujours un signe du majeur à ses parents et se mouille le visage deux fois avec l’eau de la piscine.